Imagine, tu vas en vacances au Brésil et tu fais un « ok » avec les doigts de ta main pour dire que t’as kiffé le repas et tout le monde se met à te huer. Non je rigole. Mais imagine quand même. En vérité, ça pourrait grave arriver car certains signes n’ont pas du tout, mais alors PAS DU TOUT la même signification selon les pays. Alors voilà de quoi ne pas passer pour un gros blaireau la prochaine fois que tu traverseras les frontières.

1. Le "Parle à ma main"

Si pour beaucoup de monde, cela a attrait au stop ou au « Tais-toi », ce signe nommé Mountza en Grèce et au Pakistan est insultant et menaçant, alors qu’au Mexique, il peut être utilisé pour laisser entendre à la personne à qui l’on parle qu’on va la dénoncer aux autorités pour ce qu’elle a fait. En Malaisie, ce signe peut aussi être utilisé comme « main de Dieu » pour arrêter les voitures et pouvoir traverser. WAW !

Source photo : Giphy

2. Le "Ok "

Chez nous, ça veut dire « Tranquille, tout va bien, no problemo ». Alors qu’au Japon, cela représente l’argent et au Brésil, cela veut carrément dire que vous prenez les gens à qui vous parlez pour des trous d’cul. Alors, on évite.

Source photo : Giphy

3. Le lever de petit doigt

Le petit doigt a beaucoup de significations. Si d’une manière générale lever son petit doigt, en buvant par exemple, est compris comme un signe de distinction, aux États-Unis, le petit doigt représente la confiance, la loyauté (Pinkie promise comme on dit), tandis qu’en Chine, cela signifie que la personne n’est pas contente (un peu comme un pouce vers le bas). Au Japon, il est le symbole de l’amour et du couple.

Source photo : Giphy

4. Le "J'ai attrapé ton nez"

Un truc un peu mignon-drôle que tu fais aux gamins pour les faire rire, mais qui en Turquie est similaire à un bon gros doigt d’honneur et qui est aussi un geste offensant en Indonésie. Par contre, c’est un geste porte-bonheur au Brésil.

Source photo : Giphy

5. Le L de "Loser"

Si quelqu’un vous fait ce signe ici après une partie de babyfoot où vous avez bien perdu, vous pourrez le prendre mal, parce que ça veut dire que vous êtes une bonne grosse merde. Mais si quelqu’un vous fait ce L au Japon, il veut sûrement vous souhaiter plein de bonnes choses parce que signe montre le chiffre 8, porte-bonheur pour les habitants. Alors ça, c’est gentil !

Source photo : Giphy

6. Les deux doigts des rockeurs/métalleux

Si ceci est un signe de reconnaissance prodigué dans beaucoup de concerts qui veut notamment dire qu’on apprécie la musique jouée, il veut aussi dire, dans des pays comme l’Argentine, le Brésil ou l’Italie, que la personne à qui vous faites ce signe se fait tromper par son ou sa partenaire. Grosse ambiance.

Source photo : Giphy

7. Les doigts croisés

Un signe qui, ici, veut dire qu’on prie bien fort pour avoir de la chance et que quelque chose fonctionne, alors qu’au Viêt Nam, cela représente littéralement un vagin et est considéré comme pas mal obscène.

Source photo : Giphy

8. Les mains sur les hanches

Posture de quelqu’un en colère ou de fier, en Indonésie, cela signifie plutôt que vous êtes prêt à vous battre avec quiconque croisera votre regard. C’est l’heure du du-du-du-duel.

Source photo : Giphy

9. Le "putain, ça pue"

Quand notre odorat est victime d’une remontée d’égouts, on a tendance à agiter la main devant notre nez pour signifier notre inconfort. Or ce geste ne veut pas du tout dire la même chose au Japon, puisqu’il peut être interprété comme un « Non merci » ou un « C’est impossible ».

Source photo : Giphy

10. Le pouce en l'air

Utilisé chez nous pour faire du stop ou pour faire savoir qu’on est content, il ne faut surtout pas utiliser ce signe en Iran, qui revient à faire un bon gros doigt d’honneur à celui qui reçoit ce pouce.

Source photo : Giphy

C’est beau toute cette diversité culturelle. Si les français te manquent trop quand tu es en vacances, voici les types de touristes français que tu vas trouver à l’étranger. Mais attention, il y a quand même des petites habitudes françaises à éviter quand tu es à l’étranger.

Source : Sympa Sympa, Huffington Post, Ready to go