Je sais pas si vous le sentez, mais quelque chose a changé dans notre relation avec le gouvernement. Au début du Covid-19, c’était la passion : il communiquait tout le temps avec nous, il nous soutenait quand ça n’allait pas, il avait des petites attentions pour nous, comme cette jolie appli TousAntiCovid qu’il nous avait offerte au bout de quelques mois seulement… Mais maintenant, on sent qu’on est en train de se faire ghoster. Macron et ses ministres prennent de la distance avec nous et on se retrouve comme des cons, seuls, abandonnés. Il y a des signes qui ne trompent pas :

1. Ça fait des semaines qu'on n'a pas eu une nouvelle grosse mesure

Alors oui, on nous donne par-ci par-là des petits signes de vie : on ferme les grandes surfaces, on renforce les contrôles policiers, mais c’est fini le temps où on nous faisait rêver avec des grosses mesures. Où sont passé les confinements, les fermetures des écoles, les couvre-feu surprise ? La flamme s’éteint peu à peu du côté du gouvernement, comme si on n’était pas assez bien pour lui.

2. Castex ne vient plus nous parler

Ok peut-être qu’on est tombé un peu accro quand il décidait de venir discuter avec nous toutes les semaines, et alors ? On n’a pas peur d’assumer nos sentiments nous. Par contre, lui, dès que ça devient sérieux, il se fait la malle. Finis les beaux discours enflammés. Si on veut avoir des nouvelles de lui, maintenant, on doit se contenter de quelques articles sur le net, comme des stalkers en manque d’affection.

3. La dernière fois qu'on a vu Castex, il était avec Véran et ses beaux bras musclés

On sentait qu’il se passait quelque chose entre ces deux-là qui sont devenus inséparables ces dernières semaines. Eh ben voilà, maintenant on se retrouve sur le carreau. Les dindons de la farce, les cocus, les cornus, les porte-chandelle, c’est nous.

4. Ça fait un mois qu'on est en couvre-feu à 18h, on nous a oubliés ou quoi ?

Eh oh, quand est-ce qu’on change les règles comme au bon vieux temps ? Avant, c’était une nouvelle mesure toutes les deux semaines. Aujourd’hui, on nous laisse dans notre train-train quotidien. On ne pimente plus nos petites vies. On se fait chier, seuls, délaissés.

5. Macron fait ses bails de son côté, il ne nous a pas adressé la parole depuis des lustres

Vous vous souvenez des allocutions en direct, des « Nous sommes en guerre », des « quoi qu’il en coûte », et des grosses interviews avec Anne-So Lapix et Gillou Bouleau ? Ça fait combien de temps qu’il ne nous a pas fait vibrer notre Président ? Il s’est lassé de nous ? Il a maté notre Insta et finalement on ne lui plait pas ? On veut des réponses bordel.

6. On attend toujours le troisième confinement

Ah c’est sûr qu’avant y’avait du monde pour nous confiner et nous reconfiner. On était dans la séduction, on faisait des efforts pour nous. Par contre le troisième confinement on a bien compris qu’on allait pouvoir s’assoir dessus. Sachez, chers gens du gouvernement, qu’on a une fierté et qu’on va pas tarder à retourner sur le marché de l’amour si vous nous laissez en plan…

7. Notre rdv pour la vaccination n'arrête pas d'être repoussé

On nous a déjà fait le coup des dates repoussés encore et encore qui n’ont finalement jamais lieu. Franchement si vous ne voulez pas nous vacciner, dites-le directement, on est assez grand pour le comprendre hein.

8. On tente le diable en sortant à 18h01 pour obtenir une réaction mais personne ne nous calcule

Même quand on fait tout pour attirer l’attention, ça ne marche pas.

9. Bachelot joue clairement avec les intermittents

La Ministre de la Culture n’ose pas vraiment dire aux salles de spectacle qu’elles ne pourront pas rouvrir, mais elle leur jette quand même des petites miettes d’espoir de temps en temps histoire qu’ils n’aillent pas voir ailleurs. C’est typiquement une attitude toxique de ghosteur qui veut assurer ses arrières ça.

10. On a appris que Macron avait pris du poids

C’est la preuve qu’il est allé de l’avant, qu’il a trouvé l’amour ailleurs et qu’il nous a oubliés. En tout cas, nous on ne l’oubliera pas.

11. Au début on se voyait quasiment toutes les semaines, et puis ça s'est espacé progressivement

Vous savez quoi ? On s’en fout, on n’était même pas amoureux de toute façon. Maintenant laissez-nous un peu, on a une poussière dans l’œil, il faut qu’on s’isole…

Si vous connaissiez les signes que quelqu’un te ghoste, vous l’auriez remarqué vous aussi.