Les Québécois sont des êtres audacieux qui osent traduire à leur manière les œuvres américaines (notamment les films traduits de la pire des façons) Cependant ils ne s’arrêtent pas là puisqu’ils se sont mis à traduire aussi les séries télévisées, et le résultat peut être classé dans la catégorie drôle. Genre presque aussi drôle que les blagues québécoises sur les Français.

1. Breaking Bad: le Chimiste

Parce que c’est important de connaître l’activité de ce monsieur effectivement.

Crédits photo : addik

2. La Grande Evasion

Là on parle de Prison Break, la série où la saison 1 était bien et après c’était pas très bien et on était en colère.

3. Dre Grey, leçons d’anatomie

Parce qu’on en apprend beaucoup sur la médecine et les relations humaines à chaque épisode.

Crédits photo : archambault

4. Comment je l'ai rencontrée

« How I met your mother » donc. Pour le coup la traduction a oublié de préciser qu’il s’agissait de « comment j’ai rencontré VOTRE MÈRE », mais on ne va pas leur en vouloir pour si peu.

5. Chère Betty

Aux States, le titre est « Ugly Betty », du coup on se demande comment on peut traduire « ugly » par « chère ». Il fallait mettre « Betty la moche » ou « Betty la pas très belle personne à l’extérieur mais dotée d’une grande beauté intérieure ».

6. Sans regret

Bon là clairement ils ont tenté une traduction mais le mec devait faire Français LV2 parce que sinon on ne comprend pas.

Crédits photo : addik

7. Gossip Girl: l'élite de New York

Parce qu’après tout c’est vrai quoi, c’est l’élite de New York.

Crédits photo : boitenoire

8. Sans origine : Orphan Black

La super série où Tatiana Maslany joue pas moins de 6 rôles à la fois. Ils ont mis « Sans origine » on ne sait pas trop pourquoi.

9. Perdus

Cela dit on peut s’accorder sur le fait que c’est bel et bien la traduction de Lost en bonne et due forme. Pas d’arnaque sur la marchandise.

Crédits photo : renaud-bray

10. Les Menteuses

Ici on parle de la série « Pretty Little Liars ». Les types ne se sont pas trop cassés le cul puisqu’ils ont traduit un mot sur 3. Bravo beau travail les mecs.

Bon, pour être honnête dans le cas présent c’est justifié car la série littéraire dont a été adaptée la série TV portait bien ce nom-là.

Crédits photo : renaud-bray

11. Suits: les deux font la paire

Parce que dans Suits, il y a deux héros qui à eux deux forment une équipe de deux personnes, et donc une paire. S’ils avaient été trois, on aurait appelé ça « les trois font la paire ». Logique.

12. Histoire d'horreur

Une série qui fait très peur. On attend les spin-off « Histoire de boulanger » qui parle de la fabrication des miches de pain, ainsi que « Histoire et géographie », qui aborde le sujet douloureux de cette matière incomprise.

Crédits photo : addik

13. Une femme exemplaire

Traduction québécoise de la série « The Good Wife ». En même « La bonne femme », ça l’aurait fait moyennent.

14. Sexe à New York

On peut pas faire plus clair. Les gars qui ont trouvé ce titre méritent un Oscar.

Crédits photo : renaud-bray

15. Mélinda, entre deux mondes

La série américaine se nomme « Ghost Whisperer ». Mélinda est en lien avec deux mondes donc c’est pas si déconnant que ça en soi. Mais on préfère quand même le nom américain, qui est autrement plus stylé.

Crédits photo : tvqc

16. La patrouille du Cosmos

En même temps, c’était compliqué de traduire « Star Trek » donc on ne leur jette pas la pierre.

17. 70

Pour la série « That 70’s show ». Donc les gars font simples et retirent tous les mots en gardant que le nombre. Du coup on ne sait plus de quoi on parle. Ça peut très bien être une limitation de vitesse.

18. Beautés désespérées

Elles sont belles et manquent cruellement d’espoir. Voilà c’est tout.

Crédits photo : radio-canada

19. Top Modèles

Amour, Gloire et Beauté

20. Les Héritiers du rêve

Côte Ouest

21. Victimes du passé

Un titre un tout petit peu plus mystérieux et pas dénué de poésie contrairement à « Cold case : affaires classée. »

22. L'Homme de six millions

Finalement tout est une question de chiffre et de conversion monétaire pour cette transformation de « L’homme qui valait trois milliards ».

23. Sans regret

C’est pas exactement la même chose que Shameless qui veut dire sans honte, mais allez on dit rien. De toute façon on est qui pour parler avec nos traductions françaises de titres toutes pourries ?

Continuez comme ça amis québécois, on vous adore et on vous fait de gros poutous partout.

Sources: chroniquesensérie, allocine, Wikipédia