Un jour on vous a parlé des films qui partaient d’une bonne intention et qui se sont gravos planté. Eh bien du coup on a décidé de faire la même chose avec les séries parce qu’il est hors de question qu’on ne couvre pas le sujet à 360°.

1. She Hulk qui se voulait féministe et qui est accusée de sexisme

Depuis aout dernier on entend beaucoup parler de cette nouvelle série Disney et pas toujours en termes dithyrambiques (pas du tout). Jennifer Walters remplace Brune Banner dans cette version féminine du monstre verdissant. Mais loin d’offrir une version de power girl progressiste, le personnage est considéré comme une bombasse par son entourage et ses dates Tinder. Bref au-delà d’une série sexiste, on peut surtout dire que c’est une série ratée.

2. Insatiable qui parle de surpoids et est accusée de grossophobie

Si la série compte à ce jour deux saisons à son actif, le premier trailer n’a pas eu bonne presse à l’époque de sa sortie. Pour la faire courte, c’est l’histoire d’une ado en très léger surpoids qui se fait shamer par tous les élèves. Un jour elle se fait agresser et péter la mâchoire. Durant sa rééducation, elle ne peut donc quasiment plus rien manger et se découvre alors une ligne un peu plus acceptable pour la norme lycéenne américaine, YAAAAAAAY. Sauf que Patty, ça ne lui suffit pas d’être mince, elle veut aussi se venger de tous les gens qui ont été méchants avec elle. En dehors de l’aspect touchy, on a du mal à imaginer comment un synopsis si léger dont le résultat est une série grossophobe a pu voir le jour.

3. Le jeu de la dame qui voulait retracer l'histoire de Nona Gaprindashvili et qui s'est vu réclamer des tunes par cette même personne accusant la série de sexisme

Avouez que c’est un peu couillon de faire un biopic sur une meuf et qu’elle vous réclame 5 millions d’euros parce qu’elle trouve que votre adaptation de sa propre life est à chier. « Sexiste et dénigrante » sont les termes précisément utilisé pour qualifier la série. Est-ce que cela veut dire pour autant que la série est nulle ? Je vous laissez juge, moi je l’ai jamais vue je préférais manger des cocos de Paimpol.

La championne d'échecs Nona Gaprindashvili a décidé d'attaquer Netflix

Posted by Terrafemina on Monday, September 20, 2021

4. Workingirls qui veut parler des femmes mais le fait avec plein de clichés

Là encore certains d’entre nous ont adoré cette série donc on ne va pas lui jeter totalement la pierre mais avec le recul, on a commencé à se dire que si c’était cool d’avoir une série avec que des meufs, ça l’était beaucoup moins d’y voir étalés un nombre incalculable de clichés sexistes (la nympho, la dictatrice, la dépressive etc) mis en scène dans des gags parfois lourdingues. Bon après, si vous avez aimez bah c’est pas grave vous n’irez pas en prison. Sauf si vous avez aimé et que vous avez aussi enterré des gens dans votre jardin contre leur gré.

5. 13 reasons why qui dénonce le harcèlement scolaire mais qui aurait entraîné une vague de suicides

Sale affaire pour cette série à succès qui a d’abord été largement plébiscitée pour son traitement du harcèlement scolaire jusqu’à ce qu’on capte que la « glamourisation » du suicide aurait motivé quelques jeunes malheureux à reproduire l’acte chez eux. Bon après, vous me permettrez de penser qu’il y avait sans doute un terrain fragile chez ces pauvres ados qui n’ont certainement pas attendu de mater la série pour songer à mettre fin à leurs jours.

6. Euphoria qui traite de la sexualité et de la consommation de drogue chez les ados et est accusée d'en faire plutôt l'apologie

Un peu comme 13 reasons why, cette série (absolument géniale au demeurant) traitant de la prise de drogues et de la sexualité dans un groupe de lycéens a été accusée d’une part de sur-sexualiser certains de ses personnages féminins mais aussi de faire l’apologie de la drogue en mettant en scène les effets hallucinogènes de certains stupéfiants.

7. Messiah qui se lançait dans un thriller politico-religieux et qui a été accusé d'islamophobie

La série Netflix n’aura pas dépassé la première saison de toute évidence car dès les premiers épisodes elle a fait jaser. L’histoire en gros raconte le retour de Jésus au Moyen-Orient. Un sujet légèrement compliqué et qui n’a visiblement pas été traité de la meilleure façon même si Tomer Sisley (qui joue dedans hein, parce que sinon je vois pas pourquoi on lui demanderait son avis) pense que c’est une très bonne série qui mériterait sa saison 2 (mal barré).

8. The Office qui était censé nous dépeindre un boss complètement con et qu'on a pourtant rapidement tous adoré

aaaaaaHA, ils doivent bien avoir les boules les créateurs de la série parce que clairement ils se sont bien plantés avec ce personnage beaucoup trop touchant qu’on aimerait tous avoir en guise de boss.