Il faut que je vous avoue quelque chose : le réseau social professionnel LinkedIn m’angoisse terriblement. C’est un peu ma définition de l’enfer. Néanmoins, j’ai décidé de prendre mon courage à deux mains, d’affronter les posts relous de LinkedIn et d’étudier cette plateforme pour répondre aux questions que tout le monde se pose à son sujet. Ça m’a beaucoup coûté de mon mental et de ma joie de vivre. Je l’ai fait pour vous.

1. Pourquoi les gens prononcent "Linkeudine" ?

Normalement, on devrait plutôt dire « Link – dine », mais la France entière a l’air de s’être accordée sur la prononciation bien moche « Linkeudine ». Pourquoi ? Parce que nous les Français nous aimons cultiver notre différence. Et aussi parce qu’on est des grosses merdes en anglais. Ça joue aussi.

Crédits photo : Topito

2. Pourquoi on retrouve beaucoup de cons sur LinkedIn ?

LinkedIn est le réseau social du milieu professionnel. Et, comme chacun le sait par l’expérience, le monde du travail est essentiellement un monde de gros cons. Vous y retrouverez donc votre con de patron, votre con de collègue des RH, votre con de stagiaire, et tout ça multiplié par des milliers d’autres entreprises. Un beau paquet de cons, en somme.

3. Quelqu'un a-t-il déjà été rappelé après avoir juste postulé via LinkedIn ?

Non, c’est un mythe cultivé par le réseau social, mais aucune des offres d’emploi auxquelles vous pouvez postuler ne vous mènera à un vrai emploi. Bien sûr, on vous racontera toujours l’histoire d’un cousin qui est devenu contrôleur qualité chez Picard après avoir postulé sur LinkedIn, mais il s’agit d’un conte qu’on raconte aux enfants pour qu’ils dorment mieux la nuit. Ce ne sont que des sornettes.

4. Pourquoi on te pousse des annonces de directeur artistique quand tu es maçon ?

LinkedIn s’est inspiré des plus grands professionnels en matière d’emploi, et je parle bien évidemment de Pôle Emploi. Ainsi, ils ont réutilisé cette méthode consistant à vous proposer des postes qui n’ont absolument rien à voir avec votre parcours ou vos compétences. Pour devenir grand, il faut copier les plus grands.

5. Qui sont les gens qui votent pour que les stagiaires ne soient pas payés ?

Régulièrement, on voit des sondages pour demander aux gens si, selon eux, les stages devraient être rémunérés ou non. On pourrait s’attendre à une unanimité de « Oui » puisqu’on vit dans un pays qui a aboli l’esclavage depuis 1848, mais ce n’est pas du tout le cas. Enormément de « Non » figurent dans les résultats. Ils viennent essentiellement de patrons qui aimeraient gagner plus de fric et de jeunes de droite qui rêvent de devenir des patrons. De charmantes personnes.

Capture d'écran de LinkedIn

6. Comment on fait pour faire un site aussi moche ?

L’idée est de s’inspirer constamment de sites qui ont été designés dans les années 2000 pour rester à la pointe du graphisme.

7. Est-ce que les gens qui t'envoient des messages sponsos pensent vraiment que ça va t'intéresser ?

Oui, et c’est là qu’il y a matière à s’inquiéter. Je leur propose régulièrement une thérapie douce pour revenir vers la réalité, mais leur cas est malheureusement déjà trop grave. Tant pis.

8. Est-ce qu'on va automatiquement en enfer quand on a été "influenceur LinkedIn" ?

Oui, et cela devrait bientôt être précisé dans les livres fondateurs de toutes les grandes religions. Ces gens bizarres qui racontent leur vie sur LinkedIn pour récolter des likes devraient finir dans un endroit angoissant avec une machine à café cassée, des dossiers non rendus et des contrôles de l’Urssaf. Le cauchemar pour eux.

9. Est-ce qu'on peut draguer sur LinkedIn ?

On me rapporte régulièrement des tentatives de drague par l’intermédiaire de LinkedIn, et elles traînent toutes derrière elles une effluve de malaise. On ne drague pas sur LinkedIn. Point. Et je me dois de vous avertir : si vous faites des enfants avec une personne rencontrée sur LinkedIn, ils iront en école de commerce après leur bac. Maintenant vous êtes prévenus.

10. Est-ce qu'il faut accepter ses anciens profs de lycée sur LinkedIn ?

Il faut se poser les bonnes questions : est-ce qu’ils vont t’aider à trouver un taf un jour ? La réponse est non. Et est-ce qu’ils ne t’ont ajouté que par curiosité pour voir ce que tu deviens ? Bien sûr. Conclusion : ne les acceptez pas et ne leur offrez même pas un bonjour si vous les croisez dans la rue parce que tout ce qui compte pour vous c’est la productivité.

11. Est-ce que les images de motivation sur LinledIn ont déjà motivé quelqu'un sur cette planète ?

Non, et il est prouvé qu’elles augmentent de 52% l’envie de commettre un meurtre. Arrêtons donc de poster des citations et autres messages inspirants qui devraient soit-disant donner envie de bosser.

Capture d'écran LinkedIn

12. Est-ce qu'il y a plus impersonnel que "se connecter" pour ajouter un nouveau contact ?

Non, et les créateurs de LinkedIn ont décidé d’utiliser ce terme très froid pour rappeler ce sentiment glaçant que vous ressentez quand votre patron vous demande de venir dans son bureau. C’est fort non ?

13. Est-ce que LinkedIn recrute sur LinkedIn ?

Oui, mais cela crée un court-circuit potentiellement dangereux pour l’écosystème mondial. Il faut y mettre fin très rapidement.

Capture d'écran LinkedIn

14. Y'a vraiment des gens qui paient LinkedIn Premium ?

Oui, il sont sept. Ils ont refusé de donner suite à mes demandes d’interview.

15. Est-ce que c'est normal que je ne connaisse pas la moitié de mes contacts LinkedIn ?

Oui, c’est tout à fait normal. Sur LinkedIn les gens s’ajoutent sans distinction en espérant que de sombres inconnus leur proposeront un taf bien payé à l’occasion. C’est totalement débile mais c’est aussi ça LinkedIn.