Si comme moi vous aimez les bonnes bastons bien sanglantes avec des mecs musclés qui se donnent des coups d’épées et des dirigeants dans les gradins qui disent si un tel doit crever ou doit vivre alors vous êtes au bon endroit parce qu’on va parler castagne, armure, poussière dans les yeux et public enragé. Amoureux de la violence gratuite et de l’histoire, nous allons aujourd’hui nous pencher sur les gladiateurs et c’est un sujet passionnant, vous allez d’ailleurs voir que la plupart des informations que je viens de dire dans cette introduction sont d’horribles idées reçues sur les combats de gladiateurs et que c’est tout à fait faux.

1. Ça a commencé comment cette tendance ?

Déjà première chose, est-ce que c’était un genre de Champions League de l’époque basée uniquement sur le divertissement ? Eh bien non. À la base les combats de gladiateurs auraient commencé comme rituels funéraires. À la mort de certains nobles leurs familles faisaient se battre des esclaves ou des prisonniers afin de rendre hommage au défunt. On est d’accord qu’un discours ou une reprise du morceau « Hallelujah » à la guitare aurait été suffisant pour rendre hommage mais à l’époque on voulait un peu plus de prestige. Les combats sont devenus de plus en plus populaires et on a décidé d’en faire plus souvent, comme les concours de mangeurs de hot-dogs d’aujourd’hui.

2. Est-ce qu'ils étaient obligatoirement esclaves ?

Dans un premier temps les gladiateurs étaient essentiellement des esclaves et des prisonniers, mais lorsque la « tendance » a commencé à devenir sérieuse, un autre type de participant est arrivé. Ces nouveaux combattants étaient des professionnels, des anciens guerriers qui venaient pour la gloire et l’adoration du public et des dirigeants. Parce qu’à l’époque c’était quand même un bon moyen de se faire un nom, de devenir une célébrité locale ou de gagner de l’argent.

Crédits photo (Domaine Public) : No machine-readable author provided. Shizhao assumed (based on copyright claims).

3. Comment on devenait gladiateur ?

Bon, en dehors de ceux qui n’avaient pas le choix vu qu’on décidait pour eux (les esclaves) comment faisaient ceux qui voulaient participer volontairement ? Eh bien il y avait en réalité des écoles de gladiateurs, sorte de salles de gym pour s’entrainer et rentrer dans le circuit. Sortir d’une école de gladiateur ne garantissait cependant pas une place dans l’arène, seuls les meilleurs pouvaient aller combattre. Marc Antoine avait même sélectionné ses gardes du corps dans une école de gladiateurs, donc c’était l’élite qui en sortait.

4. Est-ce qu'ils étaient payés ?

Oui tout à fait, et grassement si l’on en croit certaines informations. Visiblement devenir gladiateur était un bon moyen de rembourser ses dettes, ce qui explique pourquoi de nombreux soldats décidaient de participer aux jeux pour se faire un peu de pognon. Et en même temps cela semble logique, les gladiateurs étaient pour certains de grosses célébrités de l’époque et l’entrainement était souvent à temps complet, il fallait bien qu’ils vivent.

Crédits photo (Domaine Public) : No machine-readable author provided. Steff assumed (based on copyright claims).

5. Est-ce qu'ils se battaient souvent contre des animaux ?

Navré de vous décevoir mais non, c’était semble-t’il assez rare. Déjà cela n’arrivait que vers la fin de l’empire romain et restait tout de même assez anecdotique. On pense que c’était pour faire regagner de l’interêt aux combats de gladiateurs dont le public semblait un peu se lasser. Des lions, des tigres et même des crocodiles auraient été de la partie dans certains combats mais la base de la discipline restait principalement le combat entre humains.

6. Est-ce qu'il n'y avait que des hommes gladiateurs ?

Je n’ai pas mis « combat entre humains » de manière involontaire dans le précédent point, il y avait effectivement des femmes gladiatrices. La plupart étaient cependant des esclaves et n’étaient pas autant considérées que les gladiateurs hommes, parce que la société de l’époque n’était pas si différente de la nôtre finalement. On a quand même retrouvé des gravures faisant mention de certaines gladiatrices qui semblaient être des célébrités renommées de l’époque comme on vous le montre dans les gladiateurs qui ont vraiment existé.

Crédits photo (Domaine Public) : Anonyme (IIIe siècle ap J.-C.)

7. Est-ce qu'il y avait des morts à tous les combats ?

Non, ça arrivait évidemment mais ce n’était pas une norme. La plupart du temps quand un combat devenait trop long on passait au suivant, quand au contraire il était très prenant les deux gladiateurs pouvaient décider d’arrêter sur une égalité et partir avec honneur. Il y avait toujours un arbitre qui décidait également du sort du perdant (quand aucun empereur n’assistait au jeux), en général il se basait sur le choix de la foule mais la mort n’était clairement pas l’issue la plus fréquente.

8. Est-ce qu'il y avait plusieurs classes de gladiateurs ?

Tout à fait, comment vous posez trop des questions intéressantes depuis tout à l’heure je suis choqué… Un peu comme la ligue 1, la ligue 2 et la ligue des amateurs qui aiment boire un coup après avoir joué 15 minutes au football, il y avait plusieurs classes de gladiateurs. Selon la région dont venaient les combattants ils pouvaient avoir une préférence pour certaines armes et armures. Les différentes catégories fonctionnaient sur ce principe pour que les combats soient assez égalitaires (comme le poids pour classer les boxeurs).

Crédits photo (Domaine Public) : Jean-Léon Gérôme

9. Est-ce qu'ils étaient à ce point des stars ?

Franchement oui, non seulement le statut faisait un peu rêver tout le monde et on les voyait comme des guerriers courageux, mais en plus ils étaient considérés comme des sex-symboles. Dans les classes populaires ils étaient les héros du peuple, on trouvait des gravures à leur effigie, des figurines de gladiateurs en argile comme jouets pour les enfants, mais aussi des bijoux trempés dans le sang de gladiateurs et des produits cosmétiques (crèmes pour le corps et le visage) à base de sueur de gladiateur pour les femmes. Visiblement on pensait à l’époque que ces objets étaient aphrodisiaques.

10. Alors ce n'étaient pas seulement des gros bourrins qui aimaient la violence gratuite ?

Pas tellement. Les combattants se respectaient et se battaient avec honneur. Il y avait certaines organisations, comme des confréries, et on valorisait chaque combattant. Lorsqu’il y avait un mort les gladiateurs payaient ses funérailles et on donnait même une somme d’argent récurrente à sa famille. Vous l’avez compris, il y avait du respect là-dedans.

Fun fact qui n’a rien à voir mais que j’ai quand même envie de placer, après plusieurs études scientifiques sur les cadavres de gladiateurs on a remarqué qu’une majeure partie d’entre-eux étaient probablement végétariens, leur alimentation se basait plus sur les fèves, les légumes et les céréales que sur la viande.

Crédits photo (Domaine Public) : Dulcem

Vous aurez probablement envie de revoir le film Gladiator après avoir lu ce top et vous aurez raison vu qu’il est cool, cependant n’hésitez pas à aller voir les anachronismes dans Gladiator avant de le faire, c’est intéressant.

Sources : History, History Uk, Medium, Discover, History Collection, History Daily.