Comme le clip WAP et ses guests de luxe l’ont réaffirmé dernièrement, les rappeuses américaines seront toujours là pour dégainer des hits. Petit tour d’horizon des plus incontournables actuellement.

1. Cardi B

Une des plus populaires et médiatisées depuis quelques temps. Elle a plus ou moins pris la tête du peloton à coups de tubes pop alternés avec des ambiances plus rap et ça a payé. L’industrie et les fans ont exacerbé sa rivalité avec Nicki Minaj au point qu’elles ont failli en venir aux mains, mais dernièrement Cardi est revenue sur le sujet en expliquant que Nicki a dominé le game et reste la numéro 1. Pas de violence, c’est les vacances.

2. Megan Thee Stallion

La limiter à ses twerks de légende est sûrement tentant pour les néophytes mais ce serait une grave erreur. Megan est une authentique passionnée qui a fait ses armes en écoutant les classiques de Houston, sa ville d’origine. Et en mettant régulièrement des baffes à tout le monde en freestyle, un exercice un peu en perdition chez les superstars du rap, où elle met un point d’honneur à exceller.

3. Young M.A.

Une kickeuse dans la plus pure tradition du rap de la Grosse Pomme. En termes de flow et punchlines, elle met tranquillement à l’amende pas mal de ses collègues, qu’ils soient hommes, femmes ou robots. Vous voyez le personnage de Snoop Pearson, la tueuse de la série The Wire ? C’est sa version rap.

4. Rico Nasty

Moins mise en avant que certaines de ses consœurs, la rappeuse avance lentement mais sûrement, pavant sa route de singles à succès et de collaborations bien trouvées, dont une avec Doja d’ailleurs. Elle se différencie par ses influences et son énergie qui lorgnent carrément vers le rock, cf sa prestation sur Smack a bitch.

5. Doja Cat

La plus perchée de la liste (on l’a vu faire un tube déguisée en vache) et c’est ce qui fait son charme. Elle a commencé avec un style de stoner puis a varié les plaisirs jusqu’à atteindre le sommet des charts en duo avec Nicki Minaj. Le bémol : des vidéos ont refait surface où on la voit sympathiser avec des incels d’extrême droite, ça a un peu perturbé ses fans mais un single plus tard tout était oublié.

6. Rubi Rose

La Géorgienne est prometteuse mais n’a pas encore sorti son premier album. Par contre elle s’est fait 100 000 dollars sur Onlyfans en revendant des photos qui se trouvaient déjà sur son Instagram. C’est donc la meilleure. Ou celle qui a les « fans » les plus cons.

7. City Girls

Ça faisait longtemps qu’un groupe de femmes n’avait pas percé à ce point. Le duo made in Miami, formé de JT et Yung Miami, a connu une sacrée ascension à peine ralentie par les déboires judiciaires de JT (moins de 2 ans de détention, la routine). Musicalement, l’émulation entre les deux rappeuses fonctionne à plein.

8. Lizzo

Bonne humeur, bons choix d’instru et lyrics épicuriens qui prônent l’acceptation de soi, de son corps ainsi que l’exaltation de la fierté féminine/LGBTQ : c’est la recette de Lizzo. Accessoirement, elle joue de la flûte et l’utilise parfois dans ses morceaux. Elle a aussi fait un feat avec la patronne Missy Elliott ; c’est peut-être un détail pour vous mais pour nous ça veut dire beaucoup.

9. DaniLeigh

D’origine dominicaine, DaniLeigh a commencé avant tout par la danse et n’hésite pas à mélanger la musique latine avec les tendances du rap actuel. C’est pour ça qu’elle a été repérée par Chris Brown, Dababy et Lil Baby (oui, ce sont bien 2 rappeurs différents). Ah, et elle a bossé avec un certain Prince sur le clip de Breakfast can wait. En tant que comédienne principale ET réalisatrice.

10. Saweetie

Toujours efficace, c’est la petite jeune qui n’en veut sur laquelle beaucoup ont parié fort. Petit souci cependant : quasi tous ses singles sont des reprises de classiques du rap US, et le public commence à se demander si elle est capable de faire autre chose. Pour l’instant c’est un peu la version anglophone et sexy du groupe 1995 si vous voulez.

Normalement avec tout ça vous devrez trouver votre bonheur. En attendant le retour de Nicki Minaj, bien sûr. Et si vous entendez encore des gens dire n’importe quoi, on a sélectionné quelques trucs à répondre aux gens qui n’aiment pas le rap (et qui clairement n’y comprennent rien). Si en revanche vous voulez partager votre amour du rap avec vos proches on a les punchlines de rap expliquées à ma grand-mère.