Vivre en vase-clos vous a permis d’observer au plus près ces petits êtres que les spécialistes appellent « vos enfants ». Le constat est sans appel : ils sont chelous. Big up aux fanas d’existentialisme, ça va gamberger sec.

1. Pourquoi collectionner les cailloux ?

Pour ensuite les mettre à la bouche ? Essayent-ils de vous faire comprendre subtilement que les repas que vous préparez sont pauvres en minéraux ?

2. Pourquoi cette fascination pour les interrupteurs ?

Surtout lorsque vous êtes sous la douche et donc hors de portée du-dit commutateur. L’enfant a-t-il le sentiment d’avoir du pouvoir sur les éléments ? De faire tomber la nuit ? De faire lever le jour ?

3. Pourquoi écouter, regarder, réclamer les mêmes choses ?

Et ceci ad vomitum. Ont-ils percé le secret le plus enfoui de Tchoupi ? Le sens caché de Robocarpoli ? Les sous-entendus dans la Reine des Neiges ?

4. Pourquoi mettre des choses sur sa tête ?

Ont-ils froids ? Expriment-ils le souhait d’aller chez le coiffeur ? Cherchent-ils à initier de nouvelles modes ? Ont-ils un œil sur le futur mettant une chaussure sur leur tête ?

5. Pourquoi nous répètent-ils inlassablement les mêmes questions ?

Et ceci à intervalles réguliers (de préférence quinze secondes). Qu’attendent-ils de nous, parents ? Une réponse qui les satisfasse ? De l’approbation ? Notre épuisement ?

6. Pourquoi se moucher dans sa manche ?

Surtout lorsque la boîte de mouchoirs est sous leur nez ? Le contact ouaté de ce pull en mohair évite-il les irritations nasales ?

7. Pourquoi se baladent-t-ils tout nu ?

Leur fragile constitution les empêche de soutenir le poids de quelques étoffes ? Essayent-ils de nous faire comprendre que la pudeur n’est qu’un frein à notre propre liberté ? Vous avez trois heures.

Moi je pense surtout que les enfants sont là pour nous faire honte, point final.

8. Pourquoi s’habillent-ils comme des sacs ?

Vous, adultes, pensiez donner le bon exemple en suivant quels préceptes simplissimes de la mode (pas de chaussette avec les claquettes notamment). Peine perdue quand la petite trouve joli s’assortir un sweat rose avec un pantalon violet et des chaussures mauves.

9. Pourquoi leur chambre ressemble à une scène de cambriolage ?

Ou, au pire, à un terrain d’entraînement de l’armée de terre. Cherchent-ils à nous signifier que nous ne sommes pas les bienvenus dans leur antre ? Sont-ils des porcs ? Mystère.

10. Pourquoi laver un verre peut prendre 21 minutes ?

Minutie ? Non. Fascination de l’eau qui coule ? Peut-être. Etourderie ? Assurément.

11. Pourquoi disent-ils pourquoi ?

Leur soif de savoir semble inépuisable. « Semble ». En effet, après leur avoir expliquer pourquoi la mer est bleue, l’enfant est souvent incapable de synthétiser votre argumentaire limpide sur la pression atmosphérique et la réverbération. Étrange…

12. Pourquoi toute cette colère ?

Surtout pour un motif aussi impérieux que « non, c’était le verre jaune que je voulais et pas le bleu » ? Ou encore « mon cordon bleu est à l’envers dans mon assiette ».

Toutes ces questions qui renvoient à tant d’autres questions existentielles. Et oui, la vie de parent, ça ressemble souvent à un épisode de Lost.