Face à Porto, l’OM a soigné sa légende en inscrivant un nouveau record au panthéon du football européen avec 12 défaites consécutives en Ligue des Champions. Une jolie perf qui en appellent d’autres et autant de records à la clé. Comme on dit sous le regard compatissant de la Bonne Mère: « A jamais les premiers ! »

1. Record des joueurs les plus respectueux des gestes barrières lors d’un match de Ligue des Champions

Marseille la rebelle a enfin décidé à travers son équipe première de montrer l’exemple en respectant les règles sanitaires. Fini le marquage à la culotte peu recommandable en période épidémique, les joueurs montreront dorénavant l’exemple à l’Europe entière en laissant au moins 1 mètre entre eux et leurs adversaires. Certes on prendra des buts, plein, mais avec un peu de chance, la COVID-19 comme l’OM cette saison en Ligue des Champions, ne passera pas l’hiver !

2. Record de rage quit de supporters pendant une partie de Ligue des Champions

Plus fort que FIFA21, l’OM est bien parti pour battre le record de rage quit de ses supporters pendant les rencontres de leur équipe de coeur en Ligue des Champions. Et c’est pas le bon René qui nous dira le contraire. Tout ça à cause de cette saloperie de script qui avantage les adversaires. Vivement le retour de la défense auto pour espérer voir l’OM arrêter de se prendre des roustes !

3. Record de reventes de maillots de l’OM Champion’s League sur Vinted

Et à 5 balles le maillot collector, ça pourrait même intéresser un paquet de supporters parisiens, voire lyonnais ! Le chambrage : l’autre passion des amateurs de ballon rond.

4. Record du plus faible nombre de kilomètres parcourus pendant une rencontre

L’OM fut contre Porto la seule équipe de cette journée européenne à parcourir moins de 100 km au total sur la rencontre. Même les Danois de Mitdjylland (mot compte triple), eux aussi largement défaits, ont fait un peu plus semblant de mouiller le maillot avec 117 km au compteur. Un peu comme s’ils jouaient avec un joueur de plus que Marseille pendant 90 minutes. Sauf Payet qui ne compte pas, il a un mot d’excuse du médecin qui le dispense de tout effort sur un terrain.

5. Record de la plus belle série de tacles non sifflées d’Eric Di Meco

Aux commentaires pour RMC Sport lors de l’humiliation face à Porto, l’ancien défenseur de l’OM a mal vécu la mise à l’air de ses concitoyens marseillais. Digne même dans la défaite, il s’est montré comme à son habitude, dur sur l’homme avec quelques tacles assassins qui ont pour une fois fait l’unanimité auprès de tous les supporters. Reste à confirmer cette belle performancelors des prochaines (conte)performances de l’OM afin d’être définitivement adopté comme le maitre étalon (même sans la queue de cheval de la belle époque) de l’analyse footballistique du jeu marseillais.

6. Record de promos Uber Eat offertes aux joueurs Marseillais

Grâce à leur prestation XXL, à l’image de leur morphologie, le sponsor officiel de la Ligue 1 cette saison, a décidé de récompenser comme il se doit les joueurs marseillais avec des remises à vie pour leurs futures commandes Uber Eat ! 10€ à chaque menu Tacos avec frites à volonté, on connaît certains footballeurs de l’OM qui vont prendre rapidement une autre dimension dans le vestiaire : en gros, ils vont juste prendre une taille supplémentaire de maillot !

7. Record du club sauvé (du ridicule) par la COVID-19

Après avoir négocié arraché sa qualif pour la Ligue des Champions avec l’arrêt prématuré du Championnat la saison dernière, l’OM pourrait profiter d’un nouveau miracle avec une rechute pandémique qui lui éviterait l’humiliation d’un zéro pointé en Ligue des Champions. Et pourquoi pas une nouvelle qualif pour la future campagne européenne si la Ligue 1 devait figer son classement pile au bon moment pour les hommes de Villas-Boas. L’effet raoult-chloroquine sans doute !

8. Record de la vitesse moyenne la plus faible d’une équipe sur un match de Coupe d’Europe

La pointe de vitesse de Sakai, les coups de bourrelets rein de Dimitri Payet, les percées de Morgan Sanson, les replis défensifs de Thauvin… l’OM possède toutes les armes pour battre tous les records de lenteur sur un terrain. Fort heureusement, cette statistique n’est pas disponible à l’heure actuelle pour le commun des supporters.

9. Record de l’équipe la plus fair-play de Ligue des Champions

Gagner la coupe du fair-play pour un footballeur et encore plus un Marseillais, a autant de valeur que si on le refilait à un CRS en pleine manif de Gilets Jaunes : ça n’a aucun sens ! Pourtant, les joueurs de l’OM font tout pour décrocher cette timbale quitte à en faire un peu trop et tenter de relancer proprement depuis leur propre surface de réparation, en misant tout sur le pied bot de Caleta-Car. L’OM, à jamais les premiers mais rarement les derniers à faire des conneries, a décidé qu’offrir des buts tout faits à leurs adversaires était le meilleur moyen de décrocher un titre cette saison. Pas con.

10. Record de la plus belle remontada en mode Atalanta Bergame

Habitué à jouer les têtes d’affiche sur Netflix, Marseille a en réalité tout prévu et a soigné son scenario. A l’image de l’Atalanta Bergame la saison dernière en Ligue des Champions et ses 0 points au compteur après 3 rencontres de phase de poule, l’OM va changer de braquet et remporter au moins 7 points lors des prochaines rencontres de LDC, écrivant ainsi la plus belle remontada depuis celle de Joe Biden face à Donald Trump aux élections américaines de 2020 (ndr. dont on attend toujours les résultats : keep the faith!)

11. Record du club qui a déjà gagné la ligue des Champions qui prend le pari de ne plus jamais jamais jamais la gagner

Mais alors jamais, on est formel là dessus. A part si le Covid amener l’Om directement en finale. Et encore.

12. Et aussi, quelques bonus...

– Record du 1er club qui à ce rythme là vaudra moins que le salaire de Strootman.

– Record du premier club qui devra donner de l’argent à l’UEFA àl’issue de sa participation au vue de ses prestations catastrophiques.

– Record du club dont on se moque ouvertement le plus sur Twitter.

– Record du club qui continue à titulariser le plus longtemps un joueur qui ne marque pas et risque de ne plus jamais en jouant à cette vitesse, même dans un tournoi de sixte en Argentine.

– Record du club qui perd le plus de match en LDC sur 2 décennies

– Record du club qui s’engage officiellement à ne plus marquer AUCUN but dans cette compétition pour rendre hommage à son dernier buteur, Souleymane Diawara, dont il avait déjà retirer le maillot. Et ce quitte à changer aussi le slogan du club « Droit au but » par « on y va tout droit »

Plus que jamais, allez l’OM. Mais bon des fois, c’est dur hein les gars…