Quand on pense « problème sexuel », on pense généralement aux accidents sexuels du type fracture de la teub et toute la panoplie de trucs qui donnent envie de grimacer en se tenant l’entrejambe. Mais les problèmes sexuels les plus fréquents, ceux qui amènent les gens à consulter un sexologue, c’est pas du tout ceux-là. C’est plutôt ceux-ci :

1. Les problèmes de libido

Avant même de penser à des problèmes physiques, le plus courant des problèmes sexuels, c’est la baisse de libido. Moins d’envie de ken, quoi. Selon les sexologues, les causes les plus courantes dans ce cas-là sont la fatigue, le stress, et les antécédents psychologiques. Ça peut aussi être lié à des rapports douloureux, mais ça c’est un autre problème sur lequel on reviendra plus tard. Dans tous les cas, il n’y a rien d’insurmontable ou de définitif, et ça peut totalement s’améliorer en allant consulter un spécialiste. Un spécialiste qui ne juge pas ses patients vu qu’il en voit défiler 50 par jour qui ont les mêmes soucis. Y’a pas à avoir peur donc.

Ps : Ici on ne parle évidemment pas d’asexualité, mais si vous voulez en savoir plus on a un top des idées reçues sur l’asexualité.

2. Les problèmes d'érection

Ça fait toujours sourire, mais oui, c’est un vrai souci pour pas mal d’hommes. C’est soit un problème « mécanique » lié à une maladie, soit psychologique. Dans ce deuxième cas, les mecs n’arrivent pas à avoir d’érection parce qu’ils angoissent, qu’ils ont peur de ne pas avoir d’érection (vous voyez le cercle vicieux ?) ou simplement peur de ne pas être à la hauteur. Heureusement, là aussi il y a plein de solutions, qui passent soit par des exercices simples, par une thérapie ou des médocs, selon les cas. Le plus dur, finalement, c’est d’oser en parler à un pro, mais comme on l’a déjà dit, le pro a l’habitude.

3. Les rapports douloureux

Les sexologues et gynécologues ont des tas de patientes (oui, les femmes sont quand même plus souvent concernées) qui ressentent des douleurs plus ou moins fortes pendant les ébats sexuels. C’est HYPER courant. Après, c’est pas parce que c’est courant qu’il est toujours facile d’en déterminer la cause : problème de lubrification, vaginisme, endométriose, problèmes digestifs, traumatismes psychologiques, hormones, infection, partenaire pas assez attentif… bref, il existe plein d’explications possibles. Et plein de solutions. C’est ça qui est bien.

4. L’infidélité

Bon, là, c’est tout de suite plus complexe. Quand des couples consultent un psychologue pour des histoires d’infidélité, il y a un gros travail à faire pour en déterminer les causes. Ça peut être un manque de désir sexuel, une difficulté à atteindre l’orgasme, un manque d’affection, voire d’amour. Parfois on peut régler ce problème, et puis parfois il faut tout simplement accepter que le couple bat de l’aile et se séparer. C’est triste, mais c’est comme ça.

5. L'addiction au sexe

Là aussi on en voit qui font des petits sourires en coin, mais en fait l’addiction au sexe est un gros problème pour certains, parfois à la limite de l’invivable. Elle concerne généralement les hommes (à 80% environ), et elle est considérée comme une vraie addiction, au même titre que la toxicomanie. Du coup, il existe des thérapies pour traiter le problème comme on traite les autres dépendances, et ça marche très bien.

6. L'absence d’orgasme

Vous vous en doutez bien, les femmes sont largement plus concernées par ce problème qui, là encore, peut avoir pas mal de causes différentes. Pour certaines, c’est la peur de se lâcher devant leur partenaire, pour d’autres, c’est la peur de perdre le contrôle, le manque de connaissance de soi, une mauvaise image de soi, un traumatisme psychologique ou encore un manque de communication avec le partenaire. Vous allez dire qu’on se répète – et c’est vrai, on se répète – mais l’important c’est d’en parler à un sexologue ou un autre spécialiste histoire que ce ne soit plus du tout un souci.

7. Le manque de désir sexuel

Aïe. Ça, généralement, c’est la grosse tuile pour les couples. Quand il n’y a plus de désir sexuel, c’est compliqué, et c’est hyper frustrant. Le désir peut parfois revenir en changeant les habitudes de vie du couple, mais il faut aussi parfois accepter qu’il n’y ait pas de solution miracle pour ça. Quoi qu’il en soit, sachez qu’énormément de couples consultent précisément pour ce problème.

8. Le manque de temps pour faire l'amour

Les couples qui ont des vies un peu trop remplies avec leur travail, leurs loisirs et leur famille ont souvent du mal à trouver le temps pour faire l’amour « correctement », avec une vraie intimité. Ben dans ce cas il n’y a pas de miracle : il faut trouver le temps (facile à dire hein ?), genre en prenant une babysitter pour les gosses, ou en arrêtant de mater la télé jusqu’à 00h tous les soirs, etc. En plus on a regardé le programme tv et y’a rien de bien pendant les 30 prochains jours alors allez-y.

Voilà, maintenant vous savez qu’il y a des solutions à (presque) tout et des spécialistes qui se feront une joie de vous aider sans vous juger. Et n’oubliez pas qu’il y a des gens qui sont morts pendant le sexe, alors franchement à côté d’eux tout le monde va bien.

Source : Huffpost, viepratique, Santemagazine,