Il n’y a rien d’original à le dire, mais c’est vrai : 2020 est une année qui pue un peu du cul. Et parmi tout ce qui ne va pas depuis des mois, on peut désormais rajouter Roland-Garros 2020, qui sera officiellement la pire édition de ce tournois. Vous pensez qu’on n’en sait rien, que ce n’est que le début, et que ça sera peut-être trop cool ? Eh ben on vous dit que non. Voilà pourquoi.

1. C'est pas en mai-juin

D’accord, c’est pas de la faute des organisateurs de Roland-Garros si on s’est tapé une grosse pandémie et un confinement qui ont empêché la tenue du tournoi aux dates habituelles. N’empêche que, cette année, on n’a pas eu droit à cette période bénie où il commence à faire beau et où on mate le tennis avant d’aller boire des coups en terrasse. C’est bête, mais ça change tout.

Crédits photo : Topito

2. Le temps est merdique

Forcément, un tournoi qui commence fin septembre en extérieur, c’est pas la joie niveau météo. Les joueurs ont froid, ils se prennent des averses, on interrompt les matches… Ça pouvait arriver de temps en temps au printemps, mais là c’est pire. On serait même pas surpris si une tornade venait emporter Nadal pour l’éjecter hors du court central.

3. Les joueurs sont tendus

A cause de la météo, ça râle pas mal du côté des joueurs qui ne comprennent pas comment on peut les laisser jouer dans des conditions aussi pourries. On a par exemple eu Victoria Azarenka qui a quitté le court parce qu’elle en avait marre de jouer sous 11 degrés et beaucoup trop d’humidité. Certains diront : « Mais elle n’a qu’à pas venir jouer en France si elle est pas contente », mais un tournoi du Grand Chelem est beaucoup trop important quand tu joues à ce niveau, et t’as pas du tout envie de le rater.

4. Le court central a maintenant un toit... mais il est naze

Depuis le temps que des matches sont interrompus à cause de la pluie à Roland-Garros, il était temps que les courts soient équipés de toits. C’est maintenant le cas sur le Philippe-Chatrier, mais il y a comme un léger problème : quand il pleut sur le toit, ça fait énormément de bruit. Bon, soit. Mais il y a un deuxième problème : le toit n’est pas totalement étanche, et il laisse passer de la pluie. Pas assez pour interrompre un match, mais assez pour gâcher la journée de pas mal de supporters. c’est quand même un peu con, non ?

5. Il n'y a pas de public

Ou presque pas, et en tout cas pas assez pour donner vie aux matches ou aux allées de Roland-Garros. Le tout est bien morne, triste, gris. On dirait un tournoi fantôme en fait. C’est pas grave, non, mais c’est juste un peu nul.

6. Il n'y a même pas de stand de glaces

Non mais vous trouvez pas ça honteux vous ? On ne pourra même pas apprécier notre glace à 8 euros sous notre chapeau Roland-Garros à 100 euros après avoir payé notre billet à 200 euros. HON-TEUX. Ok, on s’en fout des glaces, mais mine de rien ça va quand même poser un petit problème : on ménage le suspense en en parlant au point suivant.

7. Cette année, il n'y a quasiment pas de jobs étudiants

Qui dit pas de public dit pas besoin d’autant de personnel que d’habitude pour l’accueillir. Et en temps normal, les hôtes et hôtesses de Roland-Garros, c’est souvent des jeunes plus ou moins passionnés de tennis qui sont contents de pouvoir venir bosser là pendant 2 ou 3 semaines. C’est pas génial de leur retirer ça.

8. On entend Nelson Monfort qui parle trop fort

A cause du manque de public, on entend tout se qui se passe en dehors du court, et ça peut déconcentrer les joueurs. La preuve avec ce moment magique où Isner et Benchetrit doivent interrompre leur jeu parce que Nelson Monfort fait trop de bruit lors de son passage en direct sur la terrasse au-dessus de leur court. Nous ça nous fait rire, mais pour les mecs qui jouent une grosse compétition, ça doit être bien relou.

9. Monfils s'est fait sortir au premier tour

C’était pas arrivé depuis 2005, et clairement ça fait bien chier de le voir sortir si tôt dans la compétition. Nos espoirs de le revoir un jour au moins en demi-finale du tournoi s’amenuisent. Pourtant, on le sait tous, Monfils en est capable quand il est au top. On va mettre ça sur le dos de Roland-Garros 2020 du coup.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : si.robi

10. Même Pierre Ménès râle

Quoi il râle tout le temps ? Mais non c’est pas vrai ! Allez, pour une fois que notre Pierrot dit quelque chose qui tient debout, on va quand même le soutenir.

Dans le doute, on va quand même regarder pour voir si ça finit bien.

On enchaîne sur les tops des connards de Roland-Garros, des solutions pour qu’un Français gagne Roland-Garros, et des cadeaux pour les fans de tennis.