Quand je regarde les dessins animés le matin (parce qu’on ne travaille jamais chez Topito, c’est bien connu), je me rends compte que les enfants d’aujourd’hui ont bien de la chance. Dans les années 90, il y avait des centaines de trucs pas logiques dans les dessins animés et on a connu pas mal de dessins animés traumatisants dans les années 2000. En 2020, les enfants ont tellement plus de choix.

1. On peut les regarder où on veut et quand on veut

Quand on était gamins, on allumait la télé dès 7h du matin avec une tartine de Nutella dans une main et un verre de lait dans l’autre (oui, comme dans la pub). Même si tu étais blindé et que tu avais le bouquet de chaines pour enfants comme Disney Channel, tu tombais alors forcément sur un épisode de dessin animé que tu avais déjà vu. Après cet épisode, il y avait les pubs et encore après, c’était Angela Anaconda et il aurait fallu te payer cher pour que tu regardes cette merde terrifiante. Aujourd’hui, les enfants peuvent regarder tous les épisodes qu’ils veulent sur Youtube ou Netflix et c’est tout de même bien pratique.

2. Les scénarios sont plus intéressants

J’adore les dessins animés de mon enfance, ne m’attaquez pas, mais il faut quand même dire que les histoires ne volaient pas très haut. Une éponge qui fait des burgers, une tortue qui compte deux par deux et des bébés qui font des bêtises, c’est pas glorieux. Aujourd’hui, on a plein d’histoires fantastiques plutôt ouf et même des enfants super-héros (Code Lyoko en moins nerds) dans Miraculous.

3. Les images sont tellement plus belles

On a eu droit dans les années 2000-2010 à une terrible phase d’essai de la 3D avec des personnages très laids, on se souvient des remakes des dessins animés de notre enfance. Heureusement en 2020, cette époque est dernière nous et on a un choix immense de dessins animés magnifiques comme La Colo magique, La Forêt De L’étrange ou Puffin Rock. Il y a aussi de très beaux dessins animés en stop motion comme L’île aux feuilles (on peut même voir les making of). Et puis bon, il y a la Pat Patrouille, mais on l’aime même si c’est nul.

4. Il y a beaucoup plus de diversité

Dans les dessins animés des années 90 et même des années 2000, il n’y avait que très peu de diversité. Les personnages principaux étaient souvent des garçons et les seuls personnages qui n’étaient pas blancs étaient très secondaires. Aujourd’hui, tout le monde est représenté dans les dessins animés (de plus en plus en tout cas) et les enfants peuvent plus facilement s’identifier à leurs héros et héroïnes préféré(e)s. She-ra et les princesses de Pouvoir encourage les petites filles à croire en elles tandis que Carmen Sandiego représente enfin les femmes noires dans les dessins animés pour enfants.

5. On a enfin des Disney avec des princesses badass

Quand on était enfant, il y avait deux sortes de films Disney : les animaux qui deviennent potes ou les princesses Disney qui attendent leur prince. Les princesses étaient des filles qui parlent aux oiseaux et qui s’évanouissent pendant 100 ans. Dans tous les cas, elles avaient besoin d’un homme pour accomplir leur destin et c’est quand même vachement triste. Aujourd’hui, Merida est super badass et Elsa dit à sa sœur « Tu ne vas quand même pas te marier avec un mec que tu viens de rencontrer ? ». Bam, dans ta gueule La Petite Sirène.

6. On peut regarder nos dessins animés d'enfance en meilleure qualité

De nombreux dessins animés de notre enfance ont fait leur come-back dans les années 2010, certains ne se sont même jamais arrêtés. En 2020, il existe 32 saisons des Simpson et on ne s’en lasse jamais. Qui plus est, c’est tout de même plus agréable de regarder les Simpson en HD sur un grand écran et surtout, de ne pas se taper les mêmes 10 épisodes tous les vendredis sur W9.

7. On peut les regarder en étant adulte

Quand on était enfant, les dessins animés étaient tout de même relativement cons et ce n’était jamais une partie de plaisir pour nos parents de regarder Franklin ou Dora avec nous. Aujourd’hui, il y a tout plein de dessins animés que même les adultes peuvent apprécier comme Gravity Falls, Gumball, La forêt de l’étrange ou encore Hilda.

8. C'est une source inépuisable de memes

L’incroyable Peppa Pig débarque en France en 2004 sur Tiji (pour les riches) et en 2007 dans Les Zouzous (la meilleure émission du monde). Depuis, le cochon débile a envahi internet et chaque épisode devient un meme. Si Franklin, Dora et les Teletubbies étaient des dessins animés débiles, Peppa Pig les surpasse tous mais a l’avantage d’être sarcastique à souhait.

Si tu penses être incollable en dessins animés, tu peux faire le quiz des génériques de dessins animés. Que la force soit avec toi !