La Gen Z passe à côté de tellement de choses… Les iPods, les tamagochis, les Hubbas Bubbas, les playlists CD de Skyrock, mais surtout : les posters. Ces trucs ignobles qu’on a tous utilisés pour « décorer » notre chambre. L’époque où le mauvais goût était un truc stylé. Avec du recul… Ce n’était pas ouf. Vraiment pas ouf. C’est quoi les trucs les plus honteux que vous avez accrochés à votre mur, vous ? Nous, c’est ça.

Musique

1. Les Backstreet boys

Equivalent français : les 2 be 3, Alliage, les G Squad ou encore les Linkup.

L’analyse topito : tu portais des bandanas de couleurs sous ta casquette, et t’as fait la gueule à tes parents pendant des semaines quand ils ont refusé de signer une décharge pour que tu puisses te faire tatouer le tigre de tes rêves dans le dos. On les remercie.

2. Bob Marley

L’analyse topito : tu n’as jamais vraiment écouté, mais tu souhaitais afficher un minimum de rébellion en associant la musique reggae à la défonce. Alors que t’as jamais tiré sur quoi que ce soit. Petit mytho, va.

3. Avril Lavigne

L’analyse topito : t’étais un(e) rebelle incompris(e) qui coloriait ses cheveux au feutre rose en cours de français. Ton accessoire phare ? Des mitaines en résilles. Trow sw@Aaggg !

4. Tokio Hotel

L’analyse topito : t’étais une putain de groupie. Tu avais tout à l’effigie de ton groupe pref. Le poster au-dessus de ton lit était en taille réelle. Tu écrivais « Bill x3 » sur toutes les pages de ton agenda. Et de tes cahiers. Sur ta table. Ton lit. Ta cuvette de chiotte. Flippant.

5. Les One Direction

L’analyse topito : tu étais exactement pareil que la personne au-dessus, mais version Gen Z. Version Bisounours niais qui met des hauts à strass.

6. Kyo (ou BB Brunes)

L’analyse topito : tu étais un(e) ado écorché(e) qui se plongeait dans la musique et les yeux de son chanteur pref pour oublier que la vie est une chienne et que tu ne peux pas aller à la boom de Léa vendredi.

7. Britney Spears (ou son équivalent français : Lorie)

L’analyse topito : côté Britney, you’re such a queeeeen bébé. Côté Lorie, you’re such une ado prépubère de 12 ans qui porte des caches cœurs. Deux salles, deux ambiances, mais deux belles blondes qu’on a idolâtrées. Elles sont trop belles, nan ?

8. Justin Bieber

Equivalent français des années 2000: Matt Pokora

L’analyse topito : tro bo les mek ac des mèches kom ssa :$

9. Les Spices Girls

Equivalent français : les L5

L’analyse topito : tu étais une meuf populaire qui aimait chanter wanabee avec ses copines le mercredi après midi. C’était la seule chanson que tu connaissais, mais c’était suffisant pour avoir un poster taille 2mx2m sur ton mur, en faitch.

Cinéma

10. High School Musical ou Camp Rock

L’analyse topito : tu marchais dans les couloirs du collège, écouteurs de ton baladeur CD dans les oreilles, en imaginant tout le monde se mettre à danser autour de toi. Tu étais forcément in love de Troy Bolton ou de Gabrielle Montez. On te comprend. On est toujours in love ici. Côté Camp Rock, tu aimais la version cheap de HSM. On ne te juge pas, mais on ne te comprend pas.

11. Twilight

L’analyse topito : tu aurais certainement aimé te faire mordre par un vampire pour vivre la même vie que Bella. Trop bête. Un vampire c’est pas ça, en fait. Un vampire, ça boit ton sang et tu meurs. Faut tout vous dire.

12. Hannah Montana

L’analyse topito : Disney Chanel babyyyyyyy (à dire avec une voix aiguë, un brin niaise). Tu ne t’es toujours pas remis de la Miley qui lèche des micros et qui se balade nue. Le contraste est assez fort, je te l’accorde.

13. Charmed

Alternative Buffy contre les vampires.

L’analyse topito : tu casses toujours les pieds de tout le monde avec tes répliques phares. Genre… « Le pouvoir des trois nous libèrera. », « Nous avons tous besoin de croire que la magie existe. », ou encore « L’amour est une magie entre deux personnes qui ne peut pas s’expliquer ni être invoquée. ». Il faut passer à autre chose.

14. Orlando Blum ou Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes

L’analyse topito : trop beau pour être vrai.

L’analyse topito : vraiment trop beau pour être vrai.

15. Brad Pitt, of course

L’analyse topito : BRAAAAAAAAAAAAAAAD, JE T’AIME. ÉPOUSE-MOI.

Les pré-pubères

16. Un "Keep calm and carry on"

L’analyse topito : because merci pour les roses, merci pour les épines, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais fait de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité, car après la pluie vient le soleil. Profond.

17. Un poster so british

L’analyse topito : London city, trop styleyyyy. Like New York, en fait. Building mood. Love it. Share it. Colorful. Where is Bryan ?

18. Des motos et/ou des grosses caisses

L’analyse topito : de la testostérone en bloc, mon pote. Premier poil tu sais où. La vie de grand, go pécho comme jajaaaa.

19. Zidane

Ou encore : Ronaldo, Messi et Maradona

L’analyse topito : c’est pas de ta faute. Ton père était déjà fan, et t’a juste transmis sa passion. D’après les rumeurs, tu t’appelles Théo mais tes parents t’ont toujours surnommé Zizou. Tu es né avec une bière à la main, posé sur un canapé, avec trois potes chantant « ALLEZ LES BLEUS, ON EST TOUS ENSEMBLEEEEEEEE ». Si le diable a un visage (ou plutôt, une tête), pour toi, c’est celle de Materazzi ce gros **** de **** de **** avec ses **** de *****.

20. Ton équipe de foot préférée

L’analyse topito : dommage que sur toutes les équipes qui existent, tu aies choisi celle-là. Tu es catégorisé gros beauf de France, surtout depuis ton mariage thème « blanc et bleu turquoise ».

Crédits photo : Olympique de Marseille

21. Des catcheurs

L’analyse topito : JOOOOOOOHN CENAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

22. Des Pokémons

L’analyse topito : tu as juste grandi avec ta génération, normalement, en appréciant les bonnes choses de la vie. C’est fou, à 30 ans, d’être encore capable de chialer devant une carte Herbizarre. C’est presque beau. Ça me fout les poils.

23. Des dauphins ou des chevaux

L’analyse topito : tu te déplaçais uniquement en imitant le trot ou le galop. Tu avais un blog spécial pour « petit tonnerre », dans lequel tu racontais sans pudeur votre relation amicale homme-cheval. C’était ton meilleur ami, mais surtout… Ton seul ami. Tu saoulais tout le monde.

L’analyse topito : l’animal préféré le moins original de la terre. Un ado borring à souhait.

24. Des poster de la Star Ac'

L’analyse topito : feeeeeeel the loooove generatioooon TA TA TATA TA TA TATA TA feeeeel the love generatiooooooooon.

La thug life

25. Un poster Jack Daniel's

L’analyse topito : ton mantra : fumer, tizer, baiser. Calme toi Kevin et mange ta soupe, ça va bien se passer.

26. Le Che Guevara

L’analyse topito : tu ne sais toujours pas qui c’est, même si tu avais une sacoche, des pin’s et un t-shirt à son effigie.

27. Un "Keep Calm and smoke weed"

L’analyse topito : because fume avant que la vie ne te fume, en fait.

28. Juste une grosse feuille de weed

L’analyse topito : tu es une personne qui va droit à l’essentiel. Et qui veut surtout passer pour un rebelle anti-système. Pas si simple que ça, comme personne…

29. Playboy

L’analyse topito : « eh, eh, les copains, eh, écoutez-moi : SEINS ! Bouarhahahahahahahahaha. Eh eh eh : NICHONS. Huuuuuuuh testostérone et acné en folie »

La tristesse

30. Les posters du pauvre, des pages de magazine arrachées pour recouvrir ta tapisserie moche

L’analyse topito : t’inquiète, c’était joli. Un peu. Fin… Ça allait. Quand tu arrachais ça proprement. Ou que tu recouvrais les parties bousillées avec d’autres images. Et que… Non, ce n’était pas ouf. Désolée.

31. Bonus : le mur vide, pour pas niquer la nouvelle tapisserie

L’analyse topito : KEVIIIIIIIIIIIIIIN, PAS DE PATAFIX SUR TON NOUVEAU MUR !

Qui s’est déjà prit un flip de l’espace quand ils se décrochaient, tout seul, au milieu de la nuit ?