Imaginez, si Voici et Closer avaient existé au temps de la cour de Louis XIV. Forcément, ils n’auraient pas manqué de faire des gros titres sur les scandales qui se sont déroulés à l’époque. Eh ben c’est exactement ce qu’on va faire aujourd’hui avec de vrais scandales et de vraies rumeurs qui ont circulé sur le Roi Soleil (pas Emmanuel Moire hein, le vrai Louis XIV) et sa cour. Apparemment, les gens étaient chauds du slip à l’époque.

1. Louis XIV a perdu sa virginité avec une femme borgne

Quand il a eu 15 ans, Anne d’Autriche, sa maman, a commencé à s’inquiéter pour la descendance de son fils (il est jamais trop tard, mais il est quand même parfois un peu trop tôt, non ?) Elle voulait s’assurer qu’il sache bien comment on faisait « la chose » avant d’épouser une femme. Du coup, elle lui a trouvé une dame pour le déniaiser et lui apprendre comment ça se passe quand un homme et une femme font des galipettes sous la couette. Et sa meilleure candidate fut Catherine Bellier, dit « Cateau la Borgnesse », une femme laide et borgne mais bonne confidente d’Anne d’Autriche et plutôt bien expérimentée niveau sexe. En échange de ses services, Catoche a reçu 2000 livres de pension et un petit château, tandis que son mari a été nommé baron. Les cours pratiques d’éducation sexuelle étaient vachement bien payés.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Siren-Com

2. La reine Marie-Thérèse d'Autriche a eu un bébé noir avec un nain

Le 16 novembre 1664, l’épouse de Louis XIV accouche, dans la douleur, de son troisième enfant. Seulement à la vue du nouveau-né, l’abbé de Gordes, confesseur de la reine, s’évanouit. Peu de temps après, le Prince de Condé (le cousin de Louis XIV), répand l’info partout dans le château : la reine a accouché d’un bébé métisse. Dans la foulée, la rumeur enfle et désigne l’amant de Marie-Thérèse comme étant son domestique, un nain d’origine africaine nommé Nabo (si, si, je vous le jure). D’ailleurs, Nabo est introuvable depuis la naissance de la petite princesse métisse. Bizarre. Pour confirmer ou infirmer la rumeur, Louis XIV a rapidement demandé une enquête, dont la conclusion a finalement été toute autre : le bébé était simplement né violacé car l’accouchement avait été compliqué, et la salle était tellement sombre que tout le monde a cru qu’il était noir. De quoi légèrement éteindre la rumeur répandue par le Prince de Condé. Tout est bien qui finit bien…

Mais, parce qu’il y a un mais, la petite princesse a été déclarée morte 40 jours plus tard. Et, bien des années après, une adolescente noire s’est rendue chez les cha­noinesses de l’abbaye Notre-Dame de Meaux. Elle était bien éduquée, elle avait été élevée par un ancien valet de la cour, et a reçu plusieurs fois des personnes de l’entourage de Louis XIV après sont arrivée, dont Marie-Thérèse d’Autriche elle-même. La jeune femme a fini par prendre le voile sous le nom de sœur Louise-Marie de-Sainte-Thérèse. Louis(e), Marie-Thérèse… ça rappelle quelque chose, non ? Pour beaucoup, sœur Louise-Marie de-Sainte-Thérèse est tout simplement la petite fille métisse de Marie-Thérèse honteusement cachée depuis sa naissance. Je sais pas ce que vous en pensez, mais moi je trouve ça fou.

Crédits photo (Domaine Public) : Unidentified painter

3. La Duchesse d'Orléans a couché avec l'amant bisexuel de son mari

Philippe d’Orléans (le frère de Louis XIV) et Henriette d’Angleterre étaient le Duc et la Duchesse d’Orléans. Philippe d’Orléans était notoirement homosexuel, et il avait un amant lui aussi présent à la cour dont il était follement amoureux : Armand de Gramont, le comte de Guiche. Seulement, Armand, lui, était beaucoup moins in love que Philippe. Et Armand, comme il était chaud, eh ben il a aussi couché avec Henriette, la femme de Philippe. En tout cas, c’est ce que la rumeur affirme, puisque rien n’a jamais été prouvé (mais si tout le monde le dit, c’est qu’il y a probablement une part de vrai).

Crédits photo (Domaine Public) : Attributed to Sébastien Bourdon

4. Le roi lui-même a eu une liaison avec la Duchesse d'Orléans

Comble du déshonneur pour Philippe d’Orléans, son propre frère a eu une affaire avec sa femme. La Duchesse d’Orléans, qu’on connait aussi sous le nom d’Henriette d’Angleterre, accompagnait souvent le roi pour servir de diplomate avec les Anglais, et, à côté du boulot, elle s’était bien rapprochée du roi. Genre bien, bien. Et forcément, un roi qui se tape sa belle-sœur, ça faisait scandale.

Crédits photo (Domaine Public) : After Pierre Mignard

5. Louise De La Vallière a tenté d'éclipser la reine aux yeux du roi (et s'est fait remettre à sa place)

En 1667, Louis XIV avait une maîtresse : Louise De La Vallière. Comme il était roi, cette liaison était de notoriété publique et ne posait aucun problème tant que Louise De La Vallière restait à sa place. Mais, justement, en 1667, cette bonne vieille Louise a décidé de n’en faire qu’à sa tête et de péter plus haut que son cul. Alors que Louis XIV rentrait d’une de ses batailles, la cour s’était portée à sa rencontre dans un convoi. Le protocole voulait logiquement que la reine soit dans la première voiture qui atteindrait le roi. Seulement, Louise De La Vallière a demandé à son chauffeur de dépasser la voiture de la reine pour arriver en premier. Ce n’est peut-être qu’un détail pour vous, mais à l’époque ça voulait dire beaucoup. Forcément, la reine était furax, mais le roi a remis son amante à sa place : quand Louise s’est approchée de lui en premier, il lui aurait dit : « Quoi, madame ? », avant de se diriger vers son épouse. Ça fait mal à l’ego.

Crédits photo (Domaine Public) : Attributed to Pierre Mignard

6. Louis XIV s'est marié une deuxième fois en secret

En 1683, Marie-Thérèse d’Autriche a calanché et Louis XIV s’est retrouvé veuf. Tant pis : le Roi Soleil est tombé amoureux de Françoise d’Aubigné, la Marquise de Maintenon, alors il peut se consoler dans ses bras. Mais la Marquise est religieuse et ne veut pas fricoter avec Louis XIV s’ils ne sont pas mariés. C’est là que ça coince : un roi n’épouse pas une marquise, c’est un rang trop inférieur dans la noblesse. Politiquement, ça ne se fait pas, c’est comme ça. A moins que le mariage ne se fasse en secret. C’est donc ce qui se serait passé selon pas mal d’historiens : un petit mariage dans l’intimité avec seulement quelques témoins de confiance histoire d’éviter le scandale. Sans paparazzi.

Crédits photo (Domaine Public) : Pierre Mignard

7. L'affaire des poisons a secoué la cour pendant 4 ans

Entre 1678 et 1682, des rumeurs d’empoisonnements et de sorcellerie à la cour ont circulé, si bien que Louis XIV a fait interdire la sorcellerie et a mené une grande chasse aux empoisonneurs à Versailles. Parmi les faits avérés, on sait que la marquise de Brinvilliers avait empoisonné son père et ses frères pour s’approprier leur héritage. Son complice Jean Hamelin, valet de Godin de Sainte-Croix, aurait aussi tenté d’empoisonner le roi lui-même pour le compte de son maître. Les deux ont été exécutés. Pas mal d’autres affaires ont eu lieu, et pas mal de gens ont été accusés. En tout 36 personnes ont été exécutées et 34 autres condamnées à l’exil. C’était un joyeux bordel.

Crédits photo (Domaine Public) : Charles Le Brun

8. La cousine de Louis XIV a tout fait pour épouser le Duc de Lauzin et a fini par le regretter

Cette cousine, c’est Anne Marie Louise d’Orléans dite « La Grande Mademoiselle ». On lui avait proposé de nombreux époux, mais elle n’avait jamais accepté, si bien qu’elle s’est retrouvée célib à 40 balais. Mais un beau jour, elle est tombée amoureuse d’Antoine Nompar de Caumont, le futur Duc de Lauzin. Lui n’était pas très chaud pour l’épouser, donc la Grande Mademoiselle a un peu forcé pour qu’il accepte (ne faites pas ça, c’est mal). Finalement, le jour du mariage, Louis XIV a fait annuler la cérémonie parce que le monsieur était d’un rang trop bas pour la dame. Le Duc de Lauzin a fini en prison pour d’autres affaires, et la Grande Mademoiselle a supplié pendant 10 ans le roi de bien vouloir le faire libérer, ce qu’il a fini par accepter contre une grosse partie des richesses de sa cousine. Les deux tourtereaux ont donc réussi à se marier par la suite, mais ils se sont vite embrouillés et séparés. Ça valait le coup dites-donc.

Crédits photo (Domaine Public) : Circle of Charles Beaubrun

9. Les détournements de fonds de Fouquet

Nicolas Fouquet, c’était le surintendant des finances, autrement dit le mec qui gérait toute la thune du royaume. Et au lieu de se contenter de faire son job, il en a aussi profité pour détourner pas mal d’argent qui devait revenir au roi. Du coup, il est assez rapidement devenu le mec le plus friqué du royaume et en a profité pour organiser quelques fêtes somptueuses histoire de bien montrer qui c’était le plus riche. Louis XIV, ça ne lui a pas trop plu, alors il a fait arrêter Fouquet en 1661 pour détournement de fonds. Fouquet a d’abord été condamné à l’exil, puis le roi s’est dit qu’il savait un peu trop de choses sur le royaume, donc il l’a fait revenir et l’a enfermé à la prison de Pignerol jusqu’à sa mort en 1680. C’est ça de vouloir jouer à celui qui a la plus grosse avec le Roi Soleil.

Crédits photo (Domaine Public) : Charles Le Brun

Si vous voulez en savoir plus sur ce bon Roi Soleil, allez voir les traditions étranges à la cour de Louis XIV, c’est croustillant. Et puis, pour plus de gossip royaux, regardez les rois les plus scandaleux de l’Histoire ou les rois et reines les plus jaloux de l’Histoire. C’est encore mieux que de lire Voici.

Sources : Wikipedia (Catherine Bellier), Parismatch, Wiki (Sœur Louise-Marie de Sainte Thérèse), Wiki (Armand de Gramont), Herodote, Ranker, Wiki (Affaire des poisons), Wondersandmarvels.