A l’heure où la Californie se « joint » au mouvement de dépénalisation du cannabis et réfléchit aux conséquences de la légalisation du cannabis, beaucoup de pays s’interrogent encore sur la politique à mener face à la hausse constante des fumeurs de bedos. Un phénomène qui touche particulièrement certains coins du globe adeptes des cigarettes qui font rire.

1. L’Islande

Au dernier recensement, sur 323 000 habitants (y compris les gamins pas encore en âge de rouler), 60 000 fumeraient régulièrement du cannabis, soit 18,3 % des Islandais. La raison de cette légère addiction résiderait dans l’interdiction de la consommation d’alcool sur l’île jusqu’en 1989. Une prohibition qui aurait poussé les Islandais à trouver un autre vice pour passer le temps. Pour autant, ne croyez pas que l’Islande soit aujourd’hui le pays de la fumette. La consommation de cannabis est toujours illégale et peut même vous envoyer en prison en cas de récidive.

2. Les États-Unis

Sur 50 états américains, 31 ont fait passer une loi légalisant la consommation de cannabis, soit à des fins uniquement médicales (23), soit sans aucune restriction (8 dont la Californie, le Colorado ou le Massachusetts). En tout, on estime les fumeurs de joints à environ 50 millions d’Américains, ce qui fait des États- Unis le deuxième plus gros pays consommateur de chichon. Au pays du libéralisme pourtant, beaucoup s’inquiètent d’un retour en arrière souhaité par l’administration Trump, qui en ferait tousser plus d’un.

3. Le Nigeria

Avec 14,3 % de sa population qui fumerait régulièrement des joints, le Nigeria est sur le podium des pays consommateur de cannabis, appelé ici « igbo ». Le climat tropical de certaines régions du pays ont fait de la marijuana, une culture en plein essor et surtout de loin la plus rentable. Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, les jeunes nigériens sont devenus ces dernières années de gros consommateurs d’herbe, même si en théorie celle-ci reste illégale. Prix du trip : 1,5€ les 10 grammes de chanvre indien.

4. Le Canada

Les Canadiens n’ont pas attendu la légalisation du cannabis prévue en juillet 2018, pour fumer de gros bedos. Ils seraient 12,7 % à consommer régulièrement du cannabis à des fins récréatives ou médicales (autorisées sur prescription). Et sans surprise, les plus accros sont les jeunes de 18-24 ans (41,7 % de fumeurs réguliers), suivis par les 15-17 ans (31%) et ces zadistes de 25-44 ans (21%).

5. Le Chili

Le Chili est de loin le plus gros consommateur de toute l’Amérique latine et le 5ème au niveau mondial (11,8 % de la population fume régulièrement). Une jolie perf aidée par la culture locale (légale à des fins médicales depuis 2014) et par l’assouplissement de la législation en la matière. Depuis 2005, la possession et/ou la consommation ne sont plus considérées comme des crimes, mais restent passibles d’amendes salées.

6. La France

…is in the air, et ça sent un peu bizarre ! Fidèles à leur réputation, les Français restent les plus gros fumeurs de weed en Europe avec 11,1 % de consommateurs réguliers. Suivent loin derrière, à égalité, les Espagnols et les Italiens avec 9,2 % d’adeptes du spliff. Une consommation toujours plus importante notamment auprès des jeunes et qui risque de perdurer, à moins que l’État tente de couper l’herbe sous le pied des consommateurs, en tapant fort dans leur porte-feuille.

7. La Nouvelle-Zélande

A quasi égalité avec la France, la Nouvelle-Zélande (11%) n’est pas la dernière à tirer sur le joint et l’idée de sa légalisation n’en finit pas de faire tourner les têtes des politiciens locaux. Un referendum serait d’ailleurs dans les tuyaux, même si aucune date officielle n’a été arrêtée. Il est seulement question de l’organiser d’ici 2020, avec une première étape dès cette année, sur la question de l’autorisation de la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques.

8. Les Bermudes

L’archipel est plus connu pour son triangle que pour sa consommation de cannabis. Et pourtant, avec 10,9 % de sa population qui déclare fumer régulièrement des cigarettes qui font rire, les Bermudes ont de quoi être pris au sérieux. Aux dernières nouvelles, la dépénalisation devrait être officialisée cette année, mais pas sa légalisation, nuance. Reste qu’une amende plutôt qu’un séjour à l’ombre, c’est toujours ça de gagné.

9. L’Australie

L’Australie est en passe de devenir un des plus gros exportateurs de cannabis… à des fins thérapeutiques, même si sa consommation à but uniquement récréatif, reste interdite dans l’ensemble du pays… ou presque. Il existe en effet un village appelé Nimbin, situé à environ 800 km au nord de Sydney, où une communauté hippie s’est installée depuis les années 70. Il y est possible d’y acheter de la marijeanne pour environ 35€ les 5 grammes. Autant vous dire que les consommateurs de cannabis y sont nettement plus nombreux que la moyenne nationale, qui elle, tourne aux alentours de 10,2 %.

10. La Zambie

Pays parmi les plus pauvres d’Afrique, la Zambie connaît ces dernières années une forte hausse de sa production de cannabis. De plus en plus d’agriculteurs se sont peu à peu détournés des cultures traditionnelles, telles que le sorgho, le maïs ou le riz, pour se lancer dans celle de la marijuana, nettement plus lucrative, même si illégale. Si une partie de la production est exportée notamment vers la Hollande et l’Angleterre, la consommation locale n’est pas en reste. 9,5 % de la population en consommerait régulièrement.

11. Uruguay

L’Uruguay a légalisé le cannabis en 2013 et compte aujourd’hui 9,3% de personnes qui déclarent fumer du cannabis. Beaucoup moins que la France donc, qui pourtant n’a ni dépénalisé ou légalisé le cannabis. D’ailleurs on remarquera que les Pays-Bas, là où vous trouverez les célèbres coffee shop ne sont même pas dans ce top.

12. Espagne

9,2% des espagnols fument des joints. Suiconque est déjà allé en Espagne sait que c’est plutôt détente niveau contrôle des stup’. En effet, le Code pénal espagnol interdit la fabrication et le trafic de produits stupéfiants, ainsi que la culture de plantes permettant la fabrication de ces produits, mais il n’en interdit pas la consommation.

13. Italie : 9,2%

Même pourcentage d’italiens qui fument que d’espagnols ! Plutôt progressiste sur la question du cannabis, l’Italie a déjà autorisé en 2017 la vente de cannabis « ultra-light », avec moins de 0,2% de THC (la substance active psychotrope). Récemment, l’actuel gouvernement a tenté de faire passer ce taux à 0,5%. Mais il s’est fait retoquer le 17 décembre par la présidente du Sénat, Maria Elisabetta Casellati, membre de Forza Italia (de droite) pour une question technique. La majorité ne compte pas lâcher l’affaire pour autant, et compte proposer un projet de loi en 2020 pour légaliser ce cannabis « light ». Pour l’instant les italiens peuvent juste faire pousser quelques plans chez eux, pour leur usage personnel.

14. Madagascar : 9,1%

9,1% de la population fume de l’herbe. Pourtant le cannabis à Madagascar est illégal, très fortement réprimé même, mais il est produit et consommé au niveau national. La plante Huperzia obtusifolia est parfois utilisée comme substitut, qu’elle soit fumée ou en infusion7.

15. République Tchèque : 8,9%

Avec 8,9% de personnes qui fument de l’herbe, la République Tchèque se place en 15e position des pays les plus consommateurs de cannabis. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le pays tolère la possession de petites quantités de cannabis : jusqu’à 15 grammes de marijuana et 5 grammes de résine. De plus depuis le 1er avril 2013 l’utilisation de cannabis thérapeutique est devenue légale.

Et on oublie quand même pas que la drogue c’est mal !

Le sujet vous intéresse ? Découvrez des infos insolites sur le cannabis, les meilleurs jeux pour faire passer le joint, et les personnes célèbres qui fumaient,

Source : newsweed.fr