Le collège, en règle générale, c’était assez cool. On avait tous des 16/20 partout parce que le cours le plus dur qu’on avait c’était un cours de flûte, nos perspectives d’avenir c’était soit de devenir acteur, soit chanteur, et de devenir super riche, et surtout on (je) sortait avec Kévin, un mec trop mignon qui nous avait fait un joli mot d’amour pour la Saint-Valentin, et on savait déjà que Kévin serait, pour sûr, l’homme de notre vie. Malheureusement, y’a certaines choses qu’on ne nous avait pas dit sur le collège, et y’a quand même des trucs bien horribles qu’on détestait et qui nous hantent toujours un peu.

1. Le cross

Je vais même pas commenter parce que je l’ai séché tous les ans. C’est simple, je savais que le cross arrivait dans 1 mois et je me blessais « mystérieusement » le genou PILE à ce moment-là, une blessure terrible qui m’empêchait de pouvoir marcher, de courir et même de m’approcher du collège à moins de 100 mètres. Désolée, mais c’est un forfait pour moi cette année. Vraiment dommage car j’avais un avenir prometteur dans la discipline.

2. Les cours de natation obligatoires

T’écoutais les consignes en te les pelant sur un banc pendant 10 minutes, puis on te poussait dans un bassin avec tous tes camarades de classe qui rigolaient un peu trop et après t’avais que 5 minutes pour te sécher et te rhabiller ce qui faisait que t’étais tout humide dans tes fringues avant de ré-attaquer pour 3h de cours. Vous avez pas l’impression que c’est le scénario d’un film d’horreur, sérieux ?

3. Les cours de techno

On a appris à construire des ponts. Super. Merci, comme vous voyez ça m’a apporté loin dans la vie, maintenant je suis rédactrice chez Topito c’est grâce à la techno j’en suis sûre. D’ailleurs, l’inutilité vaut aussi pour les cours de flûte hein.

4. Quand tu faisais tomber ton plateau au milieu du self

Et qu’on t’applaudissait pendant 10 minutes en se foutant de ta gueule là. Bravo les mecs, vous avez traumatisé mon enfance, grâce à vous j’suis devenue une personne aigrie qui critique les gens à longueur de journée, vous êtes fiers ?

5. Devoir passer à la vie scolaire le matin parce que t'es en retard de 3 minutes

Alors que maintenant qu’on taffe, quand on est en retard, on a aucune vie scolaire à aller voir. Bon par contre on est virés hein, donc c’est vrai que c’est un peu relou aussi, mais toujours moins qu’aller voir la vie scolaire.

6. Ne pas avoir le droit d'aller sur Facebook sur les ordinateurs du CDI parce que "c'est fait pour travailler"

Envoyer des messages à ses copines sur Facebook pour savoir si Dylan est en couple avec Marie ou pas, c’est du travail aussi Monsieur, je ne vous permets pas, laissez-moi accomplir mon devoir.

7. Devoir lire des livres (genre Madame Bovary)

Je rêve encore de Madame Bovary la nuit tellement j’ai passé de temps à l’analyser, c’est bon ?

8. Les bagarres organisées à la sortie et en public

Etant une fille, si y’a bien un truc pour lequel j’ai à peu près de la chance c’est que j’ai jamais eu à vivre ça (par contre j’ai vécu les moqueries et le harcèlement donc ça compense hein), mais j’avoue que ça doit être un peu dur de te faire défoncer la tronche devant 15 morveux qui sont juste là à crier parce qu’ils veulent du sang. Vraiment une espèce à part, les mioches.

9. Quand t'es demi-pensionnaire et que tu veux aller manger le midi au grec avec tes potes externes

…Et tu les regardais comme si on était dans des films dramatiques pendant qu’ils partaient en gigotant alors que toi tu savais que t’allais te taper de la purée tiède tout seul comme un con. Y’a des gens qui ont commis des crimes pour moins que ça, sérieux.

Crédits photo : Topito

10. Se prendre un mot dans son carnet et devoir le faire signer à ses parents le soir

Ces journées entières de STRESS en sachant que le soir je vais me faire défoncer parce que j’ai bavardé avec Kelly pendant le cours de maths, je ne les revivrais pour rien au monde. Même pas 10 millions de dollars. Non, j’insiste. Bon, montre les 10 millions quand même, sait-on jamais.

11. L'odeur des cuisines de la cantine/des toilettes/des salles de classe/de tout en fait

D’ailleurs, ça a été élu pire odeur du monde (selon mon classement à moi, hein), juste avant l’odeur de la ligne 7 à 8h du mat’, et pourtant c’était chaud à battre.

12. Les grosses heures de trou car la prof peut pas déplacer son cours

Ou quand t’avais cours à 8h du mat’ et que la prof venait pas SANS PRÉVENIR et que t’étais obligé d’aller en permanence faire tes devoirs comme un con. J’étais sincèrement à deux doigts de tout casser, le seul truc qui m’a retenue c’est que j’avais peur du CPE. Et des pions. Et de mes profs. Et de mes parents. Et de mes camarades de classe. En fait j’étais plutôt tranquille, je pense que j’aurais quand même pas tout cassé.

13. Quand les 3èmes dépassaient les 6èmes dans la file de la cantine

Quand t’es en 3ème, c’est drôle et tu kiffes bien. Quand t’es en 6ème, t’as un peu envie de pleurer. C’est ça, les dures lois de la jungle.

14. Les interros surprises

…Après, même quand c’était pas surprise je réussissais pas donc bon, quoi qu’il arrive ça n’aurait pas changé grand chose.

15. Se prendre des heures de colle juste parce qu’on a fait un mini smack à Kévin dans la cour du collège et qu’apparemment c’était "interdit" mais monsieur le CPE c'est de la triche vous l'avez même pas écrit sur le règlement

Oui c’est un réel traumatisme.

Qui a envie de retourner au collège ? (Pas moi svp, non).