Vous voulez faire partie des tatouages ratés ? Non ? Vraiment pas ? Alors ne faites jamais, je dis bien JAMAIS, never, nunca, noch nie, des tatouages aux endroits qui vont suivre. À moins que vous n’ayez envie que vous collègues se penchent à la fenêtre pour vous pointer du doigt quand vous arrivez au bureau.

1. Sur le pied

Déjà de un parce que ça fait partie des tatouages les plus douloureux, le pied étant une partie du corps avec beaucoup de terminaisons nerveuses (notamment la voute plantaire). Et de deux, parce que les tatouages ont tendance à vite partir, non pas en vacances, mais de ta peau puisque c’est une zone de frottement et de sudation. C’est un grand non.

2. Sur la lèvre intérieure

Tout simplement parce qu’en plus d’être assez douloureux, c’est moche, ça part en peu de temps et personne ne le voit, même pas toi quand tu te laves les chicots. C’est un non colérique. Eh oui, même si Lena Situation en a un, ça ne change rien.

3. Dans le bas du dos

Et notamment si vous êtes une femme car si jamais vous vous faites un tatouage à la hauteur des hanches, vous ne pourriez pas bénéficier d’une péridurale dans le cas où vous souhaiteriez tomber enceinte. C’est un non pragmatique. Si ce n’est pas votre cas, feel free de vous faire tatouer un portrait 4K de Salamèche au dessus des reins.

4. Sur les yeux

On ne parle pas du sympathique (c’est faux) tatouage sur la paupière. Non, non, on parle bien de l’encre qu’on t’injecte directement dans le globe oculaire pour y mettre une couleur du meilleur goût. Mais en fait, demandez directement à votre voisin de vous percer les yeux avec un cure-dents si vous voulez perdre la vue. Pourquoi vous faites ça ? C’est un non dramatique.

5. Sur les aisselles

C’est très douloureux, genre au moins autant que de se faire griffer par un fourmilier géant après avoir choppé un coup de soleil, et en plus ça ne tient pas car c’est une zone qu’on rase, en général, beaucoup et où on sue à grosses gouttes. C’est un non charismatique.

6. Sur les coudes

On pourrait penser que c’est chouette parce que c’est une zone avec de la peau épaisse. Mais que nenni, ça empêche justement l’encre de se fixer. Et comme on n’a pas l’habitude de trop prendre soin de cet endroit du corps, genre de l’hydrater par exemple, le tatouage a tendance à s’effacer rapidement. C’est un non économique.

7. Derrière les genoux

Globalement, c’est de la merde au niveau de toutes les articulations. Ça l’est particulièrement au niveau du pli du genou et du coude où l’on sue en masse et où c’est trèèèèèèès douloureux. C’est un non mécanique.

8. Sur le pénis

Je ne vais pas vous faire un dessin mais par contre je vais vous donner une explication. Tatouer son pénis peut déjà faire mal comme vous n’avez jamais eu mal (genre pire que quand vous vous êtes coincé les doigts dans la porte). Mais cela peut aussi entraîner un priapisme, c’est à dire une semi-érection continue qui peut aboutir sur de l’impuissance. Ah oui, ça fait plaisir. C’est un non diplomatique.

9. Sur le visage

En plus d’être un endroit avec plus de terminaisons nerveuses que le camembert n’a de bactéries, le visage est une zone où la tenue du tatouage n’est garantie que pendant maximum 2 à 3 ans. En plus il faut penser à mettre de l’écran solaire tous les jours et très honnêtement, flemme. C’est un non cosmique.

10. Sur les mains

Vous devez très certainement le savoir mais les tatouages sur les mains font partie des plus douloureux car il y a tout plein de terminaisons nerveuses dans ces pti bouts-là. Et tout comme pour les pieds, les tatouages pour les mains sont victimes de notre capacité à suer et des frottements contre à peu près tous les objets qu’on touche. C’est un non énergique.

Vous ne nous les avez pas demandés mais on vous les donne quand même pour que votre futur soit stable et prometteur : voilà de vrais conseils pour bien choisir son tatouage. Amen.

Sources : Tout comment, Femme Actuelle, Sympa sympa, Elle, Au Féminin.