Et si le mouvement était le principal moteur de sensualité ? C’est un peu l’hypothèse qu’expose Horyon Lee à travers ses peintures à l’huile qui décomposent le mouvement. Comme si faire de la peinture à l’huile réaliste n’était pas assez costaud, l’artiste se rajoute la contrainte d’un effet de longue exposition pour animer ses toiles. Bref, on est encore tombé sur un champion.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

Passez donc sur le site de Horyon Lee, il y a plein de photos qu’on s’est gardé de publier parce qu’il y a des fesses dessus.

Source : Horyon Lee Via My Modern Internet et Juxtapoz