Charles-Édouard Jeanneret-Gris, alias Le Corbusier, officiait dans de nombreux domaines : la décoration, la peinture, la sculpture, l’urbanisme et l’architecture. Son œuvre, monumentale, se composant notamment d’un grand nombre de réalisations éparpillées un peu partout. L’UNESCO ayant par ailleurs classé en 2017 l’ensemble de ses prouesses architecturales. Voici les plus remarquables (même si c’est aussi une question de goût)…

1. La Chapelle Notre-Dame-du-Haut (Ronchamp)

Offrant un joli point de vue depuis le sommet de la colline de Bourlémont, cette chapelle construite de 1953 à 1955, se situe sur l’emplacement d’une ancienne chapelle elle-même jadis bâtie sur un ancien sanctuaire romain. Danny Boyle en a fait l’un des lieux de tournage de son film Trance.

2. La Cité radieuse (Marseille)

Bâti en 1945, cet immeuble comprenant 330 appartements et pouvant donc loger entre 1500 et 1700 habitants, s’est à l’époque inscrit dans un plan de reconstruction commandé par le gouvernement. Le Corbusier qui, étant donné l’aspect très expérimental de la chose, fut dispensé de permis de construire. Il s’agit aujourd’hui de l’un des rares (sinon le seul) immeubles d’habitation classés à l’UNESCO.

3. La Villa Savoye (Poissy)

Un projet commandé par Pierre Savoye, l’administrateur d’une compagnie d’assurance, consistant en une audacieuse structure sur pilotis, avec toit-terrasse et fenêtres en bandeau. Un fameux exemple du caractère visionnaire de Le Corbusier. Car il faut préciser que cette maison fut achevée en 1928…

4. La Cité Frugès (Pessac)

Construite pour Henry Frugès, une grosse fortune du sucre, cette cité de 51 maisons, destinée aux ouvriers, a démontré d’un grand nombre d’innovations. Le commanditaire ayant indiqué à Le Corbusier qu’il souhaitait que toutes les maisons de l’ensemble soient différentes les unes des autres. Le client ayant aussi décidé du caractère polychrome de cette création en plusieurs épisodes décidément surprenante.

5. Chandigarh (Inde)

Le Corbusier n’a pas officié qu’en France ou en Suisse loin de là. Nous voici alors en Inde, à Chandigarh, où le maître a démontré de ses talents d’urbaniste. Un véritable défi ayant consisté à bâtir une ville entière pour 500 000 personnes. Le Corbusier qui a ici dessiné les plans avant de réaliser les constructions les plus radicales. Son cousin Pierre Jeanneret s’est chargé des détails.

6. La Villa Le Lac (Corseaux, Suisse)

Second projet à Corseaux de Le Corbusier après la maison qu’il avait construite pour ses parents, cette villa a vu le jour en 1923, au bord du fameux lac Léman. Un emplacement qui a d’ailleurs posé quelques problèmes quand l’eau s’est mise à monter, obligeant l’architecte à procéder à quelques agencements.

7. La Villa Schwob (La Chaux-de-Fonds, Suisse)

Autre projet suisse, la Villa Schwob dénote particulièrement avec les autres créations de ce top. Plus chaleureuse, ne serait-ce que grâce à sa couleur, qui tire plus vers l’orangé que le blanc ou le gris, elle fut érigée pour le fabricant d’horloge Anatole Schwob en 1916.

8. Le Couvent Sainte-Marie de La Tourette (Éveux)

Ce couvent est l’une des œuvres les plus connues de Le Corbusier, qui fait d’ailleurs partie de celles que l’UNESCO a classé. Terminé en 1960 au terme de 4 années de travaux, il regroupe une église, un cloître, une salle de chapitre, des salles de classe, une bibliothèque, des parloirs, des cuisines, des cellules individuelles et un réfectoire. En béton armé, ce couvent un poil austère n’en reste pas moins impressionnant.

9. La Maison La Roche (Paris)

Destinée à un collectionneur d’art, cette maison de 1923 vient compléter un ensemble architectural avec la maison Jeanneret où on retrouve d’ailleurs désormais les bureaux de la Fondation Le Corbusier. À noter que si elle reste remarquable, cette maison est aussi connue pour ses nombreuses malfaçons.

10. Le Siège des Nations Unies (New York, États-Unis)

Sur ce projet d’envergure, à New York, Le Corbusier collabora avec 10 autres architectes dont Wallace Harrison et Oscar Niemeyer. Un ensemble qui se compose de la fameuse tour de 39 étages, appelée le Palais de Verre, d’un bâtiment réservé à l’Assemblée générale et de la bibliothèque Dag-Hammarskjöd. On peut d’ailleurs aussi y voir un vitrail signé Marc Chagall. Oui, rien que ça !

Son nom est Corbusier, Le Corbusier !

Source : Wikipedia