Capitale du Quercy, pôle touristique d’envergure et cité historique passionnante, Cahors est aussi belle que foisonnante. Une ville possédant des origines lointaines, qui se racontent au fil de monuments et autres sites exceptionnels, avec parfois, des légendes bien flippantes indispensables pour ajouter une touche de mystère. Cahors que le monde nous envie. Là où Jaime Lannister lui-même, est venu passer un séjour avec toute sa famille il n’y a pas si longtemps…

1. Le pont Valentré

Assez unique en son genre dans la région, ce formidable pont enjambe le fleuve depuis 1378, après 70 ans de travaux. Classé, il fait partie des ponts remarquables du sud de la France et fait l’objet d’une légende persistante un poil flippante. On raconte ainsi, en raison de la longue construction du monument, que le maître-d’œuvre demanda l’aide du diable pour venir à bout de sa tâche. Le prince des ténèbres qui acheva le pont, à l’exception de la pose d’une pierre, tenant à récupérer l’âme de son commanditaire à la fin des travaux. C’est alors que le maître-d’œuvre demanda au diable d’aller chercher un peu d’eau avec un crible, soit une sorte de passoire. Le diable, voyant que c’était impossible, revint bredouille, bien obligé de s’avouer vaincu, les ouvriers ayant profité de son absence pour terminer le monument. Lucifer qui décida alors d’envoyer chaque nuit un de ses diablotins pour desceller la dernière pierre de la tour centrale, que l’on surnomme d’ailleurs la Tour du Diable. L’emplacement étant resté vide pendant très longtemps, jusqu’en 1879, où l’architecte Paul Gout a décidé de combler le trou avec une pierre sculptée, représentant un petit diable. Ainsi, chaque fois que le Diable vérifie si le pont est bien achevé, il est leurré par la statue, pensant qu’un de ses suppôts est en train de le démanteler.

2. La Cathédrale Saint-Étienne

Assez originale car mêlant des influences gothique, romane et byzantine, cette cathédrale date du début du XIIe siècle. Classée à l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est connue pour renfermer la Sainte Coiffe, qui aurait enveloppé la tête de Jésus au moment de la mise au tombeau.

3. L'Arc de Diane

Avant Cahors, il y avait Divona Codurcorum, une cité gallo-romaine dont il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges. L’Arc de Diane étant le principal. Un bout des thermes romains qui étaient jadis alimentés par un aqueduc qui prenait sa source au niveau de l’oppidum de Murcens.

4. L'Hôtel de Roaldès

Un autre glorieux monument racontant la passionnante histoire de Cahors. Ici où le roi Henri IV aurait séjourné pendant les Guerres de religion, juste après le siège de Cahors. Classé au titre des monuments historiques cet édifice fait partie des plus beaux de la ville.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : Eric Gaba (Sting - fr:Sting)

5. Le Musée de Cahors Henri-Martin

Regroupant des œuvres photographiques et vidéos, des peintures et des sculptures, mais aussi des artefacts préhistoriques et autres objets de l’époque gallo-romaine ou du Moyen-âge, ce musée fait office de pôle culturel incontournable à Cahors.

6. Le Palais Duèze

Construit au début du XIVe siècle, ce palais est l’œuvre de Pierre Duèze, le frère du pape Jean XXII. À sa mort, le bâtiment fut abandonné et les habitants commencèrent peu à peu à le démanteler afin d’utiliser ses pierres pour restaurer le pont neuf. La tour quant à elle qui se dresse toujours aujourd’hui, fut intégrée aux défenses de la ville.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : O.Taris

7. Les Jardins secrets

Un ensemble de 22 espaces contribuant au charme de la ville. Façonnés dans le style des jardins du Moyen-âge, ils abordent de plus plusieurs thématiques, comme par exemple le Jardin de la Sorcière et du Dragon, qui parle des obscures légendes relatives à la ville.

8. La Fontaine des Chartreux

Ancien lieu de culte à la déesse Divona, qui est par ailleurs à l’origine du nom de la ville, cette fontaine est rattachée à la source qui alimente à ce jour toujours Cahors en eau. Une bonne occasion pour visiter la Maison de l’eau et en apprendre un rayon sur l’histoire de la ville.

View this post on Instagram

??

A post shared by @ isatoutpetit on

9. Aller voir un concert aux Docks

Les Docks est un salle de concert emblématique du Lot. Un lieu qui propose régulièrement de nombreux concerts. On peut aussi y répéter avec son groupe, y faire du skate et du graff.

10. Déguster une bonne bière à la brasserie Ratz

Très appréciées dans la région, de Cahors à Toulouse et même au-delà, les bières Ratz sont confectionnées à Cahors. Une brasserie créée en 2001 par un ancien rugbyman, ouverte au public. Il est ainsi possible de visiter les lieux, de déguster les mousses et de se ravitailler.

Cahors du commun !