Après son passage remarqué à Calais, c’est à Paris que Banksy décide en juin 2018 de faire le(s) mur(s). Autant de pages blanches que l’artiste s’est amusé à colorer de ses oeuvres engagées. Et si certaines ont depuis été souillées par la connerie humaine, d’autres sont encore visibles en parcourant les rues de la capitale. Ici c’est Banksy !

1. La petite fille et la croix gammée

Cette œuvre serait la première de Banksy dans la Capitale. Réalisée peu de temps après le démantèlement d’un camp de réfugiés et la journée mondiale qui leur est chaque année dédiée, ce graffiti représente une jeune fille de couleur, l’air inquiet, et qui, juchée sur un escabeau de fortune, essaye de recouvrir une croix gammée en bombant par dessus des motifs rosés. L’œuvre sera vandalisée quelques jours plus tard d’un coup de peinture bleue pour notamment faire ressortir cette svastika de mauvaise augure.

Localisation : au 56 boulevard Ney, Porte de la Chapelle

2. Napoléon enturbané sur son fier destrier

Ce cheval cabré et son cavalier engoncé dans un tissu rouge est apparu le 27 juin 2018. Sans doute un clin d’oeil au tableau de Jacques-Louis Davis – pas le coiffeur, l’autre – et son célèbre Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, mais cette fois dans une posture moins glorieuse. Certains observateurs plus inspirés que d’autres y voient d’ailleurs le symbole de l’aveuglement des dirigeants va t-en guerre prenant pour prétexte l’habit comme prétexte à leur courroux.

Localisation : au 41 avenue de Flandre dans le 19e

3. Le rat révolté de 1968 travesti en Minnie Mouse

En mai 68, le peuple français, tel des rats jusque là silencieux, sort dans la rue pour faire entendre sa voix. Une révolte à l’origine d’importants changements dans la société française, mais qui paradoxalement fut portée par une génération qui oublia ses rêves de jeunesse, pour profiter des plaisirs des loisirs et du divertissement. Ce rat de Banksy coiffé d’un nœud rose et d’oreilles de Minnie Mouse pourrait témoigner de cette subversion. Ou pas…

Localisation : passage de la Main d’or

4. L’homme à la scie, l’os et le chien

Cette œuvre de Banksy apparaît comme une des plus engagée de l’artiste à Paris. Difficile de passer à côté de la métaphore critiquant le capitalisme avec le patron donnant un os (le salaire) à ronger au chien (l’employé)…Il n’y a que l’ancienne patronne du Medef, Laurence Parisot qui semble ne pas en avoir fait la même lecture.

Localisation : 2 rue Victor Cousin

Crédits photo : twitter

5. Le rat au cutter

L’iconique rat de Banksy a envahi Paris au début de l’été 2018. Les passants l’ont aperçu armé de son cutter, au dos du panneau d’entrée du parking souterrain du Centre Pompidou comme un symbole pour l’artiste des 50 ans depuis le soulèvement de Paris en 1968, lieu de naissance de l’art du pochoir moderne. L’oeuvre fut découpée et dérobée en septembre 2019 et la rumeur raconte qu’un individu interpellé à l’époque par la Police, aurait tenté d’expliquer que c’était Banksy en personne qui avait commandité le vol.

Localisation : au 36 rue Rambuteau Paris 3e

View this post on Instagram

. Centre Pompidou

A post shared by Banksy (@banksy) on

6. La jeune fille en deuil du Bataclan

Réalisée au pochoir et à la peinture blanche fin juin 2018, l’oeuvre apparut en juin 2018 sur l’une des portes situées derrière le Bataclan qui permit à de nombreux spectateurs d’échapper au massacre du 13 novembre 2015. La porte fut découpée à la meuleuse en janvier 2019 avant d’être retrouvée en Italie 1 an plus tard dans le grenier d’une ferme. Pour l’anecdote, un policier français qui avait participé en 2015 à l’intervention des forces de l’ordre au Bataclan, faisait également partie de l’opération italienne qui a permis de retrouver l’oeuvre de Banksy.

View this post on Instagram

. Fire door, Bataclan

A post shared by Banksy (@banksy) on

7. Le rat surfant sur un bouchon de Champagne

Située au pied de Montmartre, cette œuvre a des airs de cartoon avec son rat juché sur un bouchon de Champagne propulsé de la bouteille restée quelques mètres plus bas. Comme à chaque fois avec Banksy, notre imagination est mise à contribution. Pourquoi pas l’idée que le rat, symbole pour l’artiste du peuple, a toujours trouvé dans ce quartier, de quoi s’encanailler.

Localisation : rue du Mont-Cenis dans le 18e arrondissement

View this post on Instagram

. Staircase, Montmartre

A post shared by Banksy (@banksy) on

8. La citation de Bonaparte finalement abandonnée

Ce projet qui devait être peint sur un mur parisien, ressemblait à ses yeux plus à un dessin. Raison pour laquelle il préféra le publier sur son compte Instagram. La citation de Napoléon dit que « dans une révolution, il existe deux types de personnes. Celles qui la font et celles qui en profitent », avec à côté, ce qui ressemble à un journaliste qui propose de vendre des photos à 5 euros. Doit-on y voir une critique du business médiatique autour de l’actualité ? A moins que ce message ne s’adresse à nous tous, qui cherchons à tirer profit des engagements des autres, en vendant des copiés/collés de ce qui ne nous appartient pas ? Vous avez deux heures.

9. Le couple de rats sous le pont du RER C

Sous le pont du RER C situé sur les rives de la Seine, squatte un élégant couple de rats endimanchés, qui admire en coin la Tour Eiffel, loin du brouhaha touristique.

Localisation : Voie Georges Pompidou sur le pont Rouelle

D’autres œuvres ont également été attribuées à Banksy, même si on peut quand même avoir des doutes… mais sinon vous pourrez retrouver en exclu notre sélection des œuvres méconnues de Banksy.