On nous a toujours répété quand on était petit qu’il était formellement interdit de jouer avec la nourriture, et qu’à table on était là avant tout pour manger. Mais comme dit si bien la pub pour vêtement d’enfant à rayures, à quoi ça sert d’avoir des aliments si on peut rien faire avec ? Et se retournant, en jetant un coup d’œil derrière notre épaule, on s’est vite aperçus que nous avions en tant que gosses été des petits génies, à faire des volcans, des faux ongles, des armes, bref, qu’on savait s’amuser.

1. Un volcan dans la purée

Pour mettre le jus dedans, bien évidemment. De véritables guerres se déroulaient alors dans l’assiette, la lave de jus de viande dévalant soudain les pans du volcan par une faille savamment ouverte d’un coup de fourchette précis et inondant encore fumante les alentours verdoyants des haricots et des viandes rouges.

2. Écrire son nom avec les nouilles alphabet sur le bord de l'assiette

Un bon bouillon fumant avec son lot de lettres à manger, voilà qui régalait nos soirs d’hiver même si souvent le bouillon se dégustait plutôt tiède, le jeu ne se terminant qu’une fois notre nom correctement orthographié et sans nouilles cassées parce que ça ne compte pas.

3. Un cochon avec une banane

Comment ça, vous n’avez jamais fait un cochon avec une banane ? Mais où est passée votre jeunesse ? Heureusement qu’on est là, ça vous fera un truc à montrer à vos gosses. Alors bien sûr il existe plusieurs techniques ancestrales, plusieurs incisions très précises à appliquer à votre banane, mais le résultat doit être proche de ça.

4. Gober un Flanby

C’est tout un rituel. Se saisir d’une petite assiette, d’un Flanby bien frais. Retirer l’opercule d’un geste vif et retourner dans l’assiette avant de démouler en arrachant la languette libératrice. Puis, avec toute la concentration du monde et faisant fi des distractions extérieures, se pencher sur la flan offert et le gober d’un trait. Quelle satisfaction, quelle sensation de pouvoir et de puissance…

Je vous recommande à ce sujet cette extrait d’un spectacle de Jérôme Deschamps (père des Deschiens) qui illustre on ne peut mieux ce talent rare.

5. Se faire un nez rouge avec la cire du Babybel

Le nez rouge étant le premier niveau d’une gamme complète de jeux offerts par le fromage rond. On pouvait tout aussi bien se faire des ongles, des petites figurines, des diplodocus, nous étions Dieu et la cire notre glaise, nous façonnions notre monde entre le plat et le dessert.

6. Retourner son œuf dans le coquetier quand il est fini

« Eh regaaarde, j’ai même pas mangé mon œuf mdrrrrr ;)))) »

7. Manger tout le bord du Petit-Beurre avant d'attaquer le milieu

Il s’agit d’être minutieux. D’abord bien commencer par les coins, puis grignoter consciencieusement chaque petites dents tout autour avant de terminer par le cœur du biscuit. C’est religieux, si vous ne l’avez jamais fait vous ne pouvez pas comprendre.

8. Faire des boucles d'oreille avec les cerises

Une étrange manie qui nous passe assez vite mais qui permet à ceux qui ne savent pas cracher les noyaux le plus possible de s’amuser aussi.

9. Une framboise sur chaque doigt

Parce que les framboises sont comme des petits capuchons qu’on peut enfiler sur le bout des doigts. C’est-ti pas mignon ça ?

10. Dessiner un visage avec du ketchup et des oeufs au plat

Le sourire en ketchup c’est la base et les plus doués en profitaient pour parfaire leurs talents de caricaturistes (le persil est parfait pour des sourcils touffus).

11. Coller des Chocapic sur ses ongles

Un peu moins facile qu’avec la cire de Babybel, les ongles Chocapic sont un grand classique de la nourriture ludique. Attention à bien penser à le faire avant et pas après, parce que c’est tout squouishou.

12. Tourner ses oreilles pour aspirer des spaghetti

Le geste consiste à mettre une spaghetti dans sa bouche puis d’attraper ses oreilles et de les tourner comme s’il s’agissait d’un bouton qui actionnait l’aspiration. FUN GARANTI.

13. Faire des dents de vampires avec deux frites

C’est beaucoup plus agréable avec des frites pétillantes en bonbon mais ça marche aussi avec des morceaux de patate frits. La transformation en Comte de la Nuit est immédiate et il est aisé d’ajouter à ce déguisement du sang en sauce tomate pour renforcer le réalisme troublant de l’imitation.

14. Souffler dans l'emballage des pailles pour faire une fusée

Vous vous souvenez quand vous buviez des briquettes de jus d’orange, ou quand vous preniez une paille au MacDo ? Il suffisait de déchirer un bout de l’emballage puis de souffler pour réaliser une catapulte/sarbacane d’une puissance dévastatrice. On doit vous avouer quelque chose : on le fait encore.

15. Se foutre du chocolat partout sur les dents pour faire semblant d'avoir les chicots pourris

Et tout le monde te regarde en faisant « baaaaah t’es dégueulasse » mais tu n’en as cure car tu ris, oui tu ris en te noyant dans ta mousse au chocolat. Ressembler à Jacquouille est la chose la plus drôle à faire avec de la nourriture et vous le savez pertinemment.

De belles années d’amusement dans notre enfance.