Un jour, des élèves de 4ème B seront invités à ouvrir leur livre d’Histoire (ou plus vraisemblablement à ouvrir l’onglet livre d’Histoire sur leur ordi) en présentiel pour découvrir le récit du confinement que l’Histoire aura bien voulu retenir. Pour nommer une période de nos vies, il faut un peu de science du titre. La Belle Epoque, ça claque. La Première Guerre mondiale aussi. La Guerre froide, n’en parlons pas. La Renaissance, trop classe. Espérons qu’on aura droit à pareille inventivité.

1. Le Grand Confinement

Un classique qui dit la chose sans en rajouter. La moitié de l’humanité cloîtrée chez elle : pas de doute, c’est le Grand Confinement.

Exemple d’utilisation : « Je me souviens très bien ce que je faisais pendant Le Grand Confinement, j’étais chez moi, je bougeais pas. »

2. La Pangolinade

Pour insister sur l’origine de la crise tout en rappelant l’existence lointaine d’un animal bizarre qu’on appelait le pangolin et qui depuis aura disparu.

Exemple d’utilisation : « On est en train d’apprendre la Pangolinade, je comprends rien, ils parlent de chauve-souris puis d’un animal préhistorique puis de la mort de Patrick Devedjian… »

3. L'Avènement du télétravail

Puisque désormais nos collègues auront besoin d’une attestation pour nous faire des blagues potaches et que nous serons condamnés à rester bien au chaud chez nous.

Exemple d’utilisation : « Madame, je comprends pas, avant l’Avènement du télétravail les gens ne bossaient pas de chez eux alors qu’ils pouvaient ? »

4. La Claustration majeure

Histoire de bien faire flipper tout le monde en utilisant des mots pas courants histoire de dissuader toute personne saine d’esprit de se faire un magret de pangolin.

Exemple d’utilisation : « Si tu crois que tu as vécu l’horreur, mon fils, tu te fourres le doigt dans l’oeil. Pendant la Claustration majeure j’ai dû manger mon chat, tu te rends compte ? Mon chat. »

5. La Longue Solitude

Un côté plus poétique et qui se recentre sur l’intime de l’expérience de claustration. Sans doute l’expression utilisée prioritairement par les écrivains et qui pourrait ensuite trouver son chemin dans les livres d’Histoire à condition que les écrivains en question soient publiés – rien n’est moins sûr.

Exemple d’utilisation : « Et alors s’imposa tout à coup l’habitude / Celle des jours aux autres jours toujours semblables / Enlisés en Covid comme on s’enlise en sable / On l’appelait alors la Longue Solitude. »

6. La Grande Pénurie de Farine

Une approche pragmatique, presque économiste, dont l’utilisation signerait définitivement la mort du monde d’après qu’on nous a tant promis.

Exemple d’utilisation : « Pendant la Grande Pénurie de Farine, les confinés français se tournent vers la fécule de pomme de terre. C’est le début d’un changement majeur dans le rapport au grain. »

7. Les 8 Glorieuses du Jogging

Pour une approche un peu plus sociétale de l’événement, concentrée sur les pratiques individuelles des Français, et analysant par là même les effets de mode ayant transformé 70 millions de personnes en joggers quotidiens.

Exemple d’utilisation : « Ne me parle pas d’aller courir. Ça me rappelle des événements traumatiques. Tu n’as pas connu les 8 Glorieuses du Jogging, mais si tu les avais connues, tu ne prendrais pas le running à la légère. »

8. Le Grand Élan de Sébum

Ou comment raconter dans un chapitre entier une génération cheveux gras et peau sale que personne n’aurait connue sinon.

Exemple d’utilisation : « Je n’ai pas de photos de moi pendant le Grand Élan de Sébum, mais je t’assure que c’est pour le mieux. »

9. Le Visio-Temps

Utile pour marquer un point de rupture dans la dématérialisation absolue de la société au cas où les cours d’Histoire se feraient d’ici là sur une plateforme télépathique où l’on se connecterait grâce à une puce de traçage injectée par le gouvernement à tous les enfants.

Exemple d’utilisation : « Les enfants, vous vous plaignez de la mauvaise réception, mais vous n’avez pas connu Zoom pendant le Visio-Temps ! »

10. La Guerre sans ennemi

Dans une logique plus semblable à notre conception actuelle de l’Histoire. La Guerre sans ennemi ferait suite à la Grande guerre, à la Deuxième Guerre mondiale, à la Guerre froide, à la Guerre contre le terrorisme. Sauf que ce coup-ci, bah y’aurait pas d’ennemis.

Exemple d’utilisation : « A partir de la retranscription pleine de fautes du discours d’Emmanuel Macron expliquant que nous sommes en guerre, décrivez la manière dont l’absence totale d’ennemi rend abscons ce propos militaire. »

11. Le Printemps sans Coiffeur

Une alternative au Grand Élan de Sébum qui fera à n’en point douter l’objet d’études spécifiques en histoire de la mode.

Exemple d’utilisation : « Jusqu’alors, nous comptions 70 millions de Présidents de la République et autant de sélectionneurs de l’équipe de France. A présent, il y avait aussi 70 millions de coiffeurs et c’était terrible. »

12. La Sainte Période de l'Attestation

Dans le cadre d’études plus justement centrées sur le caractère administratif de ces temps troublés.

Exemple d’utilisation : « Durant la Sainte Période de l’Attestation, se tromper de case pouvait vous envoyer directement en prison. Les gens avaient peur et mal au doigt à force de recopier le décret. »

13. La Grande Raoulterie

C’est toujours bon pour intéresser les enfants de raconter l’Histoire par le prisme d’une trajectoire individuelle. On avait eu l’Affaire Dreyfus, on aura la Grande Raoulterie.

Exemple d’utilisation : « En quelques heures, le Professeur Raoult était devenu la personne la plus connue de France. Mais quelques jours plus tard, plus personne ne lui prêtait attention. C’est comme ça que le professeur s’est radicalisé et a décidé de partir en Syrie à la fin de la Grande Raoulterie. »

Premier Raoult n’est pas Raoult-o.