Chez Topito, on déteste la joie de vivre et on adore mépriser les gens qui s’émerveillent pour un rien. Alors forcément, on juge nos pairs qui ont l’air heureux au quotidien et la plus grande manifestation de joie avec le rire, c’est l’applaudissement. Par pitié, arrêtez d’être enthousiastes tout le temps, on dirait que vous le faites exprès pour nous agacer.

1. À la fin du film au cinéma

Les amateurs de cinéma aiment le silence, le noir complet et les sorties dans le calme. Ils détestent plus que tout les gens qui chuchotent, qui mastiquent pendant 1h et qui regardent leur téléphone au milieu du film. Mais voilà, on vit en société et il faut rester magnanime. Par contre, on juge tous les gens qui hurlent au milieu du film, qui jettent des objets, qui se lèvent et qui applaudissent à la fin. Il y en a même qui applaudissent AU MILIEU du film (oui les fans de Marvel je vous parle). L’écran ne vous entend pas les gars, on n’est pas au théâtre. Vous feriez mieux de rester chez vous pour regarder les meilleurs films sur Netflix.

2. À l'atterrissage de l'avion

Est-ce que vous applaudissez le chauffeur de bus quand il vous dépose rue de l’Église ? Non, certainement pas. Dans ce cas, pourquoi applaudir le pilote d’avion qui a fait atterrir son Boeing à Orly ? C’est hyper bizarre, ça voudrait rire que c’est un exploit de pas avoir tué tout le monde. Si on applaudit dans l’avion, je vais lancer une pétition pour qu’on applaudisse aussi dans le RER sinon c’est pas juste.

3. Le public du plateau télé quand des chroniqueurs se clashent

Sur les plateaux de télé où des chroniqueurs discutent avec des invités en buvant dans leur mug avec un logo de l’émission dessus, il y a toujours un public super attentif et un peu lèche-cul. Quand un clash commence entre un chroniqueur et un invité, il y a toujours une punchline qui provoque une salve d’applaudissements. C’est un peu gênant parce que ça coupe le débat et on a droit à des gros plans sur la gueule du mec super fier de son argument.

4. Quand tu fais tomber ton plateau au self du collège

Que tu aies été un élève populaire ou bolossé au collège, il y avait un moment honteux auquel personne ne pouvait échapper, notre pire souvenir du collège à tous. Tu marches tranquillement pour aller te poser à une table, tu perds l’équilibre et tu fais tomber ton plateau par terre. Le verre rebondit plusieurs fois et finit par se casser, ce qui provoque les applaudissements les plus gênants de toute ta vie.

Crédits photo : Topito

5. Quand un mec fait sa demande en mariage en public

On vit tous des moments très gênants dans une vie mais je ne souhaite à personne de recevoir une demande en mariage dans un lieu public, surtout s’il y a beaucoup de gens que tu connais. Instinctivement, tout le monde pense que la réponse va être positive et les spectateurs attendent avec impatience de pouvoir applaudir. Horrible.

6. À 20h sur ton balcon

Vous vous souvenez de l’époque où on applaudissait les soignants au lieu de leur donner des conditions de travail décentes, des salaires plus élevés et du matériel adapté ? Ptdr que de souvenirs.

7. Quand tu souffles tes bougies au Buffalo Grill

Depuis toujours, on est habitué à applaudir les gens au moment où ils soufflent leurs bougies. Alors qu’en vrai ça va, c’est pas un exploit non plus. C’est encore pire quand c’est dans un restaurant, tout le monde te regarde pendant que les gens chantent à tue-tête cette chanson toute nulle.

8. Quand ton enfant fait un truc nul que tu considères comme un exploit

On en fait toujours un peu trop avec les enfants, surtout quand c’est notre propre progéniture. On fait des « OOOH », des « AAAAH » et on dit des phrases qu’on n’aurait jamais pensé prononcer comme « IL A FAIT CACA C’EST TROP BIEN ! ». Il faudrait qu’on se calme quand même.

Crédits photo : Topito

9. Les rappels dans les concerts

C’est devenu une norme acceptée de tous, il y a toujours un rappel à la fin d’un concert. C’est ridicule mais on joue tous le jeu en regardant les artistes quitter la scène et revenir pour une dernière chanson sous les applaudissements du public. On pourrait peut-être arrêter cette mascarade et avoir la dernière chanson directement, non ?

10. Quand le candidat du Juste Prix est choisi dans le public

C’était quand même dingue cette émission, le candidat n’avait même pas commencé à jouer que 150 personnes étaient déjà en train de l’applaudir et de faire la ola dans le public. Tellement d’enthousiasme, ça fait presque peur.

Arrêtez d’être heureux en fait, c’est pas si compliqué bordel. Suffit de devenir Parisien.