En France, mais pas uniquement, on voyage davantage en été. Après tout, c’est en été qu’on prend le plus de congés. L’été, on peut camper, se balader et voyager léger. Mais l’hiver aussi on peut faire du tourisme. Plusieurs villes d’Europe semblent d’ailleurs tout particulièrement se prêter au tourisme hivernal. Du nord au sud, voici nos préférées…

1. Andorre-la-Vieille (Andorre)

Aux portes de la France, Andorre-la-Veille se dévoile à ses visiteurs quelques kilomètres à peine après le tunnel qui, d’une certaine façon, marque la frontière, au niveau du Pas-de-la-Case. Une capitale à taille humaine, très agréable l’hiver pour la simple et bonne raison qu’on peut y skier sans pour autant dépenser une blinde. Pour résumer, Andorre-la-Vielle offre tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un tel endroit, avec les montagnes et les prix bas en prime.

2. Hallstatt (Autriche)

L’Autriche l’hiver, c’est magique. On se croirait dans un conte de fée, mais sans les trolls. À Hallstat en particulier, dans les Alpes, au bord de ce lac féerique, la magie est particulièrement puissante. Sous la neige, les petites et charmantes ruelles prennent une toute autre dimension. Mais c’est aussi très joli l’été.

3. Salzbourg (Autriche)

L’Autriche place deux villes dans ce top car comme on le disait plus haut, c’est vraiment magique. Salzbourg, avec le palais Mirabell, la forteresse de Hohensalzburg et sa vieille ville, offre une expérience hivernale en tous points unique. Le fin du fin ? Salzbourg pendant les fêtes de fin d’année.

4. Rovaniemi (Finlande)

Ici, c’est Noël tout l’hiver. Un endroit absolument merveilleux, sous la neige, où le froid participe au caractère spectaculaire de paysages presque surréalistes. Alors oui, il est possible de rencontrer le Père Noël, de visiter son village et de taper le carton avec les elfes (enfin en principe) mais il est aussi tout à fait recommandé de partir en randonnée en traîneaux et d’admirer les étonnantes aurores boréales.

5. Barcelone (Espagne)

Pourquoi aller à Barcelone en plein hiver alors que tout le monde y va l’été ? Eh bien justement, la réponse est dans la question. L’hiver à Barcelone, on respire. Il fait carrément moins chaud mais pas super froid pour autant et les rues, débarrassées du gros des touristes, se dévoilent dans le calme et la sérénité. Et bien sûr, vu qu’on est dans l’une des cités les plus festives de France, il est toujours possible de s’y amuser, en club ou dans les bars. À Barcelone où les monuments de Gaudi sont d’ailleurs tout aussi impressionnants en janvier qu’en juillet. Et en plus, la file d’attente est moins longue à la Sagrada Familia.

6. Reykjavik (Islande)

Quitte à aller en Islande, l’un des pays les plus idylliques du monde, autant s’y rendre l’hiver et vivre l’expérience à fond, avec la neige, le gel et le froid extrême. Dans la capitale où la vie ne s’arrête donc pas si le mercure touche le fond, bien au contraire. Ici, on a appris depuis bien longtemps à composer avec le froid. Dans les piscines géothermiques par exemple, qui participent beaucoup à la magie que la ville distille auprès de ses visiteurs.

7. Bergen (Norvège)

On reste dans les pays nordiques avec Bergen, qui jouit de paysages absolument fabuleux, au bord des fjords, sous le regard bienveillant des montagnes enneigées. Une ville qui a d’ailleurs servi de modèle aux designers de La Reine des Neiges. Pour un hiver libéré.e, délivré.e, vous savez où aller !

8. Bruges (Belgique)

Entendons-nous bien : Bruges est fantastique toute l’année. Mais en hiver, c’est quand même quelque chose. Les vieilles pierres et les canaux se dévoilent dans le froid, qui ici, s’affronte une tasse de chocolat chaud en main (ça marche aussi étonnamment bien avec la bière). Et en plus, en hiver, il y a aussi moins de monde. Ambiance garantie. Surtout tout en haut du Beffroi.

9. Dublin (République d'Irlande)

L’hiver, Dublin est plus conviviale et accueillante que jamais. Les pubs sont pleins à craquer et sur les trottoirs, les personnes qui n’ont pas pu rentrer, profitent tout de même de la musique live qui s’échappe. Le centre-ville entre en ébullition tous les soirs, la Guinness coule à flot et peu importe si on se les gèle. En journée, Dublin dévoile ses monuments et incite à la découverte de ses environs. Les Monts Wicklow en particulier, à quelques kilomètres du centre-ville, s’avèrent merveilleux.

10. Dunkerque (France)

Et bien oui, pourquoi pas ? C’est même le site internet de l’office de tourisme qui le dit : « Soleil ou pas, ici, il y a le ciel et la mer ! ». Non franchement, c’est un truc à tenter. Dunkerque en février, pour profiter pleinement de la mer justement, du ciel certes, mais aussi de la ville, avec son Beffroi, son bâtiment des phares et balises, son hôtel de ville et ses villas. Et puis c’est aussi l’occasion ou jamais de commencer le char à voile.

Winter is the new summer.