Quand on pense maison hantée, on évoque surtout les châteaux écossais ou les vieilles maisons de la campagne française. Il faut croire que les esprits font meilleurs ménage avec les contrées plus nuageuses et froides. Pourtant, sous le soleil de l’Espagne aussi, il y a des spectres et autres apparitions flippantes. L’histoire du pays ayant créé son lot de fantômes qui aujourd’hui, se retrouvent dans plusieurs mythes et légendes relatifs à des lieux précis…

1. Cortijo Jurado (Málaga)

On raconte que les anciens propriétaires de cette intimidante baraque pratiquaient des rites sataniques sur des jeunes filles. Déjà à l’époque objet de plusieurs peurs relatives à ces pratiques présumées, la maison est depuis remplie de fantômes de toutes sortes qui peuvent se manifester aux différentes fenêtres. Pas étonnant quand on sait que les victimes des cérémonies occultes seraient enterrées sous l’édifice…

2. Sanatorium de Santo Ángel de la Guarda (Madrid)

Ancien hôpital par la suite transformé en institut psychiatrique, le sanatorium de Santo Ángel de la Guarda fut pendant longtemps le lieu de rendez-vous privilégié des chasseurs de fantômes. Et cause ! On pouvait visiblement y attendre toutes sortes de bruits alors qu’il n’était pas rare de voir des lumières s’allumer aux fenêtres. Depuis l’endroit a été bouclé.

3. Ochate (région de Burgos)

Ici, ce n’est pas seulement une maison qui serait hantée mais tout un village. Aujourd’hui laissé à l’abandon, Ochate est haut lieu du paranormal en Espagne. On y aurait même aperçu des OVNIS.

4. La Casa Lercaro (Tenerife)

Le fantôme de cette maison serait celui d’une fille qui, lorsqu’on l’obligea à épouser un homme bien plus vieux qu’elle, préféra se suicider. Horrifiée par ce geste, l’église refusa de lui offrir une sépulture chrétienne, condamnant son âme à hanter les lieux pour l’éternité.

5. Le sanatorium d'Aguas de Bussot (Alicante)

Un autre hôpital psychiatrique hanté… On raconte que ce lieu serait maudit depuis l’époque où des messes noires étaient célébrées dans la chapelle. Ce qui aurait ouvert différentes portes qui auraient dû rester fermées.

6. L'ancien bâtiment conseil Provincial (Grenade)

Quand le bâtiment fut fermé, des travaux y débutèrent. On ne tarda pas à découvrir dans les sous-sols des ossements humains. C’est alors que les phénomènes plutôt flippants commencèrent à se produire. Des témoins racontent y avoir entendu des bruits étranges et vu des lumières qui n’avaient rien de naturel…

7. Le fort de San Cristobal (Pampelune)

Quasiment 800 soldats ont été retenus ici pendant la Guerre civile. Près de 200 d’entre eux y ont été exécutés. Ce qui fait qu’aujourd’hui, si on se fie aux phénomènes rapportés par plusieurs témoins, les esprits de ces malheureux n’auraient toujours pas trouvé le repos.

8. Casa de las Siete Chimeneas (Madrid)

Retour à Madrid dans cette maison connue pour ses 7 cheminées. Et c’est précisément là où aurait été aperçu le fantôme de la jeune femme qui vivait jadis ici. L’ancienne locataire qui se serait suicidée après avoir appris la mort de son mari sur le champ de bataille.

9. Hôpital del Tórax de Terrassa (Barcelone)

Si les amateurs de flippe se rendent volontiers dans l’immeuble où ont été tournés les deux premiers volets de la saga horrifique [Rec], les enquêteurs du paranormal barcelonais préfèrent se rabattre vers cet hôpital qui à l’époque où il était encore ouvert, détenait le triste record du plus grand nombre de suicides. Là où désormais errent des âmes en peine qui se manifestent surtout dans les salles vides via divers phénomènes plutôt inquiétants.

10. La maison de Bélmez de la Moraleda

Ce village d’Andalousie a attiré l’attention quand des visages ont commencé à apparaître sur le sol d’une maison située au 5 de la rue Rodriguez Acosta. C’est précisément le 5 août 1971 que la locataire voit apparaître des visages alors qu’elle fait le ménage. Rien ne semble venir à bout de ces apparitions. Parfois, les visages changent même d’expression. Des recherches permettent de mettre à jour des restes de corps démembrés remontant à la Guerre civile. Plus tard néanmoins, le fils de la famille admet que c’est lui qui a tout orchestré en utilisant du nitrate d’argent pour dessiner les visages. Pourtant, depuis, pour certains, cette maison est bel et bien maudite…

Mais on a aussi des super illustrations d’un fantôme fâché et ça devrait (pas) vous rassurer.