Le GHB est une drogue qui endort les gens et est souvent utilisée en boîte et autres milieux de la nuit par les violeurs pour choper leurs victimes ou tout simplement des voleurs qui veulent te détrousser quand tu es complètement à l’ouest. C’est une véritable saloperie et ces dernières semaines, cette pratique semble se découvrir un nouvel essor effrayant comme ojn a pu le constater avec le hashtag #balancetonbar. C’est le moment où jamais d’être vraiment sur ses gardes donc on vous explique tout ici mes petites pommes dauphine.

1. Le vernis à ongles Undercover Colors

Inventé par quatre étudiants américains de l’université de Caroline du Nord, aux Etats-Unis, ce vernis à ongles est capable de détecter la présence de substances telles que le GHB. Il suffit de tremper ses doigts dotés du vernis à ongles dans son verre et d’observer s’il y a une réaction. S’il change de couleur, c’est qu’il contient de la drogue. S’il n’y a rien, tu auras juste trempé tes doigts crado dans ta boisson et porté un vernis très moche toute la soirée.

Quand votre vernis vous protège...

Posted by Cosmopolitan France on Wednesday, January 13, 2016

2. Une paille

La dernière en date. Elle vient d’être inventée par 3 étudiantes en Floride. C’est simple, tu trempes ta paille dans ton verre et si l’extrémité devient bleue, c’est que ta boisson contient du rohypnole, de la ketamine ou du GHB. Tu peux aussi tremper ta paille dans l’œil de tes amis pour amuser la galerie.

Cette paille est capable de détecter le GHB, dite la drogue du violeur

Posted by Paris Match on Tuesday, June 6, 2017

3. Le verre DrinkSavvy

Un ingénieur britannique a inventé un verre et des pailles qui changent de couleur si une drogue comme le GHB est placée dans le verre DrinkSavvy. Maintenant il faut espérer que les bars et boîtes se fournissent avec ces verres car ça va être tendu de ramener son propre verre en soirée. Autant dire que c’est pas la méthode qui va nous sauver la life mais bon on garde espoir.

Crédits photo : drinksavvy

4. Le dessous de verre

Cet objet cocasse et insolite peut détecter le GHB et d’autres drogues. C’est simple tu mets une goutte de ta boisson sur le dessous de verre, tu attends que ça sèche et si le truc devient bleu foncé, c’est que tu dois jeter ton verre dans la tête du fumier qui t’a drogué. Par contre ça demande de ramener son propre dessous de verre en boîte mais bon c’est un début.

5. La capote de verre

C’est pas très ragoûtant mais fortement utile afin que personne ne glisse quelque chose dans ton verre sans que tu t’en rendes compte.

«Un pansement pour lutter contre un problème de société énorme»

Posted by 20 Minutes on Tuesday, November 16, 2021

6. Le jeton révélateur au bout de 30 secondes

Trop cool non ? Y’a plus qu’à passer notre vie à nous balader avec un jeton qu’on trempe dans le verre pour la modique somme de 30 $ les 5 jetons. Alors oui vous l’aurez compris je suis pas particulièrement rassurée par ce genre de procédé, mais faute de mieux, il faut savoir que ça existe.

Le GHB ou drogue des violeurs est un fléau mondial ! Une société américaine lance le SipChip, un petit disque avec papier PH qui réagit aux drogues et indique si votre verre est sain, ou non...

Posted by L'invention / innovation du jour on Thursday, April 11, 2019

7. Etre attentif au goût de son verre s'il semble avoir changé

Certes le GHB est incolore et insipide certes mais il peut laisser parfois un goût légèrement salé ou de solvant. C’est pas grand chose mais si tu sens que le contenu de ton verre a changé de goût ou tu trouves son goût bizarre, tu me jartes ça tout de suite.

8. Ne jamais JAMAIIIIIIS laisser ton verre sans surveillance

C’est un réflexe qu’on n’a pas toujours malheureusement mais il faut être vraiment vigilant avec ses conso (et si possible celles de ses potes). Attention, il arrive aussi que ces drogues soient glissées par le personnel du bar. Y’a de quoi être parano, on vous demande pas de considérer tout le monde comme un agresseur potentiel mais juste de faire gaffe le plus possible.

9. Bien checker le contenu verre

Je vous laisse ici avec ce post insta qui résume parfaitement tout ce à quoi il faut faire bien attention.

10. Reconnaître les premiers symptomes (surtout pour tes potes qui en seraient victimes)

S’il est difficile de se protéger soi-même une fois la drogue ingérée, il est indispensable d’être en état d’alerte sur nos potes et de les protéger. Les signes sont pas toujours évidents à capter surtout quand tout le monde est raide bourré mais quand un·e pote te semble beaucoup plus ivre qu’à la normale et complètement à l’ouest c’est déjà un signe important (les premiers effets arrivent 15 à 20 minutes après l’ingestion et durent environ 1 heure), si elle rencontre des difficultés respiratoires, un état de somnolence et de gros maux de tête encore plus. Enfin si elle a un véritable blackout de la soirée, il est vivement conseillé de l’emmener aux urgences pour une analyse qui permettra de confirmer la présence de drogue dans le sang et de porter plainte ensuite si la personne le souhaite (la drogue restant peu de temps dans le sang, on n’en trouvera plus aucune trace au bout de quelques heures).

C’est dommage que ce ne soit un top 9, j’espère que bientôt on aura un top 0 parce que plus personne ne sera victime de cette merde.

Sources : 20 Minutes, 20 Minutes, Allodocteurs, BoredPanda, Drugfree