Si vous avez tenté de poster une photo d’allaitement de bébé ou celle d’une soirée arrosée montrant un léger bout de pipou dépasser d’un pantalon, vous avez surement du recevoir le fatidique message « votre contenu a été supprimé ». Si on peut comprendre pourquoi le réseau social censé accueillir le plus large public possible refuse les photos pornographiques, on peut légitimement se questionner sur la raison de supprimer certaines photos. Voilà les exemples les plus dingues de la censure de robot Zuckerbegienne à son top :

1. Kylie Minogue avec un ours en peluche

Que les photos de pénis soient interdites, on peut aisément le comprendre. Que les photos mal placées sur des peluches puissent rentrer dans la catégorie des clichés « offensants » ou « pornographique », ça parait un peu exagéré…

2. Un ventre dégueulasse

Non seulement Facebook n’aime pas les orifices, mais si la photo ou le montage a une vague ressemblance avec un truc sexuel ils dégagent. Et vous qui vouliez faire un album avec vos plus belles photos de peluches de nombril

3. La photo d'allaitement la plus soft du monde

Ici, bizarre de comprendre la position de l’entreprise. Manifestement on ne voit ni tétés, ni bout de de peau. Pourtant c’est assez pour être considéré comme offensant. Le puissant lobby des biberons dirigerait Facebook que ça ne nous surprendrait pas…

4. Un tableau représentant un allaitement

Ne cherchez pas, l’allaitement c’est niet, nein, no, no, no. Suggestions, tableaux, gribouillages, même sur écran magique ça ne passerait pas. Il faudrait quand même expliquer à nos amis en bleu qu’il y a une différence entre l’art et la photo de boobs. L’artiste Kate Handsen devra trouver un autre moyen pour exposer ses toiles… sur la toile ! (NB :On nous a signalé un rajeunissement massif de notre audience, ce qui n’est pas forcément au gout de notre régie publicitaire, ainsi nous allons glisser quelques vannes pour les vieux, type jeu de mots et autre charade, la rédaction s’en excuse d’avance…)

5. L'origine du monde de Gustave Courbet

Vous dites art. Facebook dit porno. Contrairement au point précédent, le tableau censuré n’est pas l’œuvre d’une artiste inconnue, mais celle d’un grand maitre. Mais ça Facebook s’en beurre allégrement les noix. Si Courbet vivait maintenant il serait contraint de Tweeter ses toiles.

Crédits photo (Domaine Public) : Gustave Courbet

6. Des gamins qui pissent

« Roh…allez fais pas ta mijaurée Marco,elle est mignonne cette photo non ? – Nan, j’en veux pas – Allez pour me faire plaisir -Nan, j’en veux pas pas c’est caca -Marco arrête de faire ton bougon -C’est moi qui décide d’abord, j’en veux pas, j’en veux pas, na ». Oui Marc Zuckerberg aurait mérité un bon coup de pied au derche quand il était petit. Maintenant il se croit tout permis et vient gonfler les mamans qui veulent juste poster des photos mignonnes de leurs enfants. Celle qui a posté celle-là a failli se faire supprimer son compte.

7. Deux hommes habillés qui s'embrassent

Obscène ? T’es sur sur ce coup là monsieur Facebook ? Tu vas avoir des problèmes pour t’expliquer là. Après tout c’est peut le vert pomme dégueulasse du polo du type à droite qui a choqué. On voit que ça…

8. Des coudes qui ressemblent un peu trop à des seins

Facebook deteste les sous entendus. S’il vous faut plus de deux secondes pour comprendre que cette femme n’est pas la fille caché de la regrettée Lolo Ferrari, il vire. Les illusions d’optique ça le fait pas marrer, c’est comme ça.

9. Une femme coupée en deux

Ici, on ne comprend pas bien si Facebook censure la paire de nini ou le fait que la femme soit coupée en deux. Dans tous les cas cette photo le dérange. Mesdames, si vos poitrines sont un peu proéminentes et que vous aimez vous enterrer dans le sable sur la plage pour faire des photos rigolotes, vous irez faire ça sur Instagram, c’est pas une porcherie ici… Merci d’avance.

10. Kendall Jenner au défilé Marc Jacobs sur le Journal des Femmes

Les robots de Facebook ne sont pas sensible à l’art, ils le sont encore moins à la mode. Quand le Journal des Femmes, pas exactement un concurrent de Youporn, évoque le défilé Marc Jacobs, Facebook rappelle le site à l’ordre, mettez des gars torse poil autant que vous voulez, mais cette jeune fille majeure et vaccinée ne défilera pas sans un soutif correct, la mode ok, mais qu’avec des pulls en dessous.

11. (bonus) La grosse noix bien poilue

Ici, c’est nous qui avons été censurés. Eh oui même le pauvre Topito avec ses petites listes sympas, a du se plier aux règles de Marco. Bon là, il faut avouer qu’on l’avait un peu cherché. Même si ce top inutile était indispensable on a failli perdre notre compte Facebook sur une histoire de couille, ça fait pas très pro…

Vous aussi vous avez été victimes de la censure zuckerbergienne ?

Source : Facebookcensure, Oddee