« Vivre d’amour et d’eau fraîche ? Alleeeeeez ça part ! » NON. Désolée de vous décevoir, mais c’est une EXPRESSION. Une image. Il ne faut pas vraiment faire ça, sinon vous allez finir par clamser. Ne soyez pas aussi obstinés que les personnes de ce top, s’il vous plaît.

1. Le mec qui ne se lave pas. Jamais.

Ça ne veut pas dire qu’il ne l’a jamais fait, ça veut simplement dire que ça fait longtemps qu’il a arrêté. 65 ans, pour être exacte. Amou Haji, 87 ans, est ainsi considéré comme l' »homme le plus sale du monde ». C’est dur, mais c’est juste. Il deg un peu quand même. Je ne préfère pas imaginer tout ce qui vit à la surface de son corps ou dans sa barbe… BLURP. Ce crado de service a tout de même une bonne justification : il a peur que l’eau ne le rende malade… Bon, Amou.. Comment te dire… Ce n’est pas l’eau qui risque de te contaminer, là…

2. Le mec qui ne dort pas

Bon là, le pauvre type n’y est pour rien. Thai Ngoc, un agriculteur vietnamien, n’a pas fermé l’œil depuis 1973, soit… Près de 49 ans. L’octogénaire souffre d’un cas d’extrême insomnie, qui se serait manifestée après une passe de fortes fièvres, alors qu’il avait 33 ans. OUI JE VOUS VOIS VENIR. EH BIEN NON, les somnifères n’ont AUCUN effet sur lui. Malgré ce manque de sommeil évident, Thai mène une vie normale avec des problèmes de santé minimes. (Avant lui, Paul Kern, un soldat hongrois blessé à la tête pendant la Première Guerre mondiale, avait perdu le besoin de dormir. Il n’avait alors plus fermé les yeux jusqu’à sa mort, quarante ans plus tard).

LA QUESTION QUE JE ME POSE DONC (et vous l’avouerez, c’est légitime) : pourquoi est-ce Randy Gardner qui détient le record de la plus longue période pendant laquelle un humain est resté sans sommeil ? Il n’a tenu que onze jours ! Ce qui n’est pas mal du tout mais qui reste quand même ridicule à côté de Ngoc, non ?

3. La femme qui ne boit JAMAIS d'eau (sauf dans l'Ricaaaard tonton)

Une championne. Lori Cheek préfère rester déshydratée et se pourrir la santé, tout simplement parce qu’elle déteste le « goût » de l’eau. EUHHHH. Alors ok, les puristes de l’eau diront que oui blablabla, il y a une différence de goût entre la Vittel et l’Evian, mais s’il vous plait… Ne soyons pas de mauvaise foi, et mettons-nous d’accord pour dire que les saveurs sont quand même bien peu prononcées, non ? Lori, jamais trop extrême, estime que l’eau n’est autre qu’un « rien gluant ». OK. Elle n’a vraiment pas dû en boire souvent…

Rassurez-vous, elle en ingère quand même, mais différemment : en buvant du café (le truc qui déshydrate encore plus tsais), de l’alcool ou des boissons à base d’eau. Un petit rythme de vie sain qui la conduit régulièrement aux urgences. Voilà, voilà. Je finirai en vous laissant méditer sur cette expression française « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse« .

Dans la même lignée : Peter Filak, un infirmier (!!!!) qui a, lui aussi, décidé de ne plus boire. Du tout. Il « « « « s’hydrate » » » » avec des fruits et des crudités. BON. Quelqu’un peut leur expliquer que le corps humain est majoritairement composé d’eau et que leur connerie pourrait bien leur coûter la vie ? Perso, je n’ai pas la force.

4. Les gens qui pratiquent le "respirianisme"

Comment vous expliquez ? Les « respiriens » (ou « breatharians » in english) sont des personnes totalement sensées et équilibrées qui ont décidé de vivre en s’alimentant exclusivement d' »alimentation cosmique », fournie par le « prana » : un terme sankri que l’on pourrait traduire par « le souffle vital respirant. » En gros, ils prétendent se nourrir uniquement… d’air et de lumière. Les gars ? Vous êtes sûrs que vous ne consommez rien d’autre ? Genre des trucs un peu forts et pas très légaux ?

Notez que cette pratique n’a aucun fondement scientifique. Il s’agit d’un mouvement uniquement spirituel porté par l’Australienne Ellen Greve (de la faim ? ahahaha) et surveillé de près par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (tu m’étonnes). Des dizaines de personnes sont décédées à cause de ce régime bien trop extrême. Merci de ne pas tenter l’expérience. En plus de passer pour un abruti, vous pourriez bien perdre la vie.

5. Le mec qui a mangé plus de 30 000 Big Mac

La preuve vivante que quand on aime, on ne compte pas… Donald Gorske mangent deux burgers par jour depuis 1972. Si vous êtes bon en maths, le calcul est rapide : 2022-1972 = 50 ans. 50×365 = 18 250 jours. 18 250 x 2 = 36 500 Big Mac. Environ. Voilà. Il enregistre donc sans mal le record du monde en la matière. Ses artères en PLS.

6. Le mec qui ne mange que de la viande crue. Et c'est tout.

ATTENTION, cette histoire peut heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que celle des personnes végétariennes.

Non, nous ne parlons pas d’un homme préhistorique avant même la création du feu (ce qui ne serait pas adapté dans tous les cas, puisque ces derniers se nourrissaient aussi de la cueillette). Non. Il s’agit ici de Derek Nance, un carnivore de 35 ans, qui ne se nourrit plus que de viande crue depuis plus de 10 ans. Un régime dont il est très fier et qui serait, selon lui, à l’origine de sa bonne santé et de son absence d’allergies. Besoin d’un petit smoothie à 16h ? Pas de problème ! Nance passe des petits bouts de viande au mixeur et sirote ensuite ce qu’il a poétiquement surnommé un « smoothie d’intestin ». Et bon appétit, bien sûr !

7. Le type qui se prend pour... un chien

Normalement, se faire traiter de « chien » n’est pas vraiment de bon augure. C’est vrai pour le commun des mortels, sauf pour Tom. L’exception qui confirme la règle. Cette personne a en effet une passion peu commune : il adore se déguiser en chien. Ça pourrait s’arrêter là et être limite mignon, mais non. Tom va un peu trop loin dans son trip. Celui que l’on surnomme « le chiot humain » ne se contente pas d’enfiler un costume : il se fait appeler « Spot », se déplace à quatre pattes, mange dans une gamelle et va jusqu’à dormir dans une niche. L’histoire ne nous dit pas s’il va se coucher à l’heure où le soleil est entre chien et loup, ni s’il dort en chien de fusil. En revanche, on espère qu’il se couvre suffisamment. Manière de ne pas tomber malade comme un chien.

8. Après le chien... Le mec qui se prend pour un loup

Eh bah oui ! Logique ! Si Tom peut se comporter comme un chien, pourquoi Shaun Ellis ne pourrait-il pas vivre comme un loup ? Hein ? Bon, le truc, c’est que cet auteur et chercheur sur les loups pousse le truc à son maximum. Il récupère des louveteaux abandonnés à leur naissance et leur apprend à survivre dans la nature. Comme un Papa Loup. Mais pour enseigner, il faut maîtriser ! Du coup… bah… Ellis chasse, mange et hurle comme l’animal. Il est même persuadé qu’il partage un langage commun avec ses babies. Mais comme tout père, il est parfois obligé de rappeler à ses ados qui c’est le chef de famille… Pour affirmer sa domination, il n’hésite donc pas à grogner et à montrer les dents. Non mais.

9. La femme qui vit avec... 1100 chats

On peut vivre avec 1 chat, mais pas avec 1100. On peut vivre avec 2 chats, mais pas avec 1100. On peut vivre avec 3 chats, mais pas… Bon voilà, vous avez compris. Flemme. Lynea Lattanzio est une Américaine qui partage sa maison californienne avec plus d’un millier de matous. Même si la cause est belle puisque ce ne sont que des animaux abandonnés, la retraitée s’est peut-être un peu trop oubliée dans l’histoire. Elle a laissé les 5 pièces de sa maison à ses pensionnaires et s’est installée dans un mobil’homme au fond de son jardin.

10. La famille qui a choisi de vivre comme en 1986

Une décision un peu radicale prise en 2013 par Morgan et Blair McMillan. Ce couple de Canadiens, parents de deux enfants, a décidé d’adopter ce mode de vie sur un an, pour montrer à leur progéniture à quoi ressemblait la « vie d’avant » (avant les smartphones, tablettes, et toutes les nouvelles technologies of course). Mais les jeunes parents ne se sont pas contentés de réglementer les écrans ou de les supprimer du logis… NON. Ils ont poussé l’expérience à son maximum : la carte routière d’antan a remplacé le GPS, les écrans par une vieille télévision à tube cathodique, les K7 et VHS ont été sorties des placards, le mobilier a été changé pour des meubles d’époque, et surtout… Morgan McMillan a fièrement abordé la coupe mulet. Après un an de retour dans le temps, la petite famille a décidé de revenir au XXIe siècle.

11. Le fan absolu de cafards

Oui, oui. Vous avez bien lu. Le type adoreeeee ces petites bêtes absolument dégoutantes qui répugnent la grande majorité de la planète. Au point même d’en avoir plus de 20 000 dans sa chambre, tranquillou. Je suis la mère de cet enfant, je pars vivre dans un mobil-home. Au fond du jardin. Comme Lynea Lattanzio (point 9).

12. La femme qui vit comme pendant l'ère Victorienne

Soit, comme au XIXe siècle. La passion de Sarah Chrisman pour cette époque a commencé le jour de ses 29 ans, quand son époux lui a offert un corset. Après ça, elle a décidé de s’habiller plus que de cette façon. Avec son mari, Gabriel, ils essaient de mener une vie aussi victorienne que possible. Du coup.. bah… Chez eux, c’est douche au pichet et à la bassine, couture et fabrication maison des vêtements, éclairage à la lampe à huile, recettes d’antan,… C’est assez écolo, finalement !

13. La dame qui aime beaucoup (beaucoup) (vraiment beaucoup) le vert

Elizabeth Eaton Rosenthal, aussi connue sous le nom d’« Elizabeth Sweetheart » est plus communément appelée « la dame verte de Brooklyn ». Tout est dans son surnom : Elizabeth aime énormément le vert. Au point de vivre dans un monde qui n’est fait que de cette couleur. Son appartement est vert, ses vêtements sont verts, ses cheveux aussi. TOUT. EST. VERT. Lizzy est heureuse comme ça, et finalement, c’est tout ce qui nous importe ?!

14. Le mec qui vit sous une souche d'arbre

Il y a ceux, comme la famille McMillan, qui décide de se séparer des nouvelles technologies une petite année, et puis… il y a Mick Dodge. L’homme qui vit sous une souche d’arbre, en pleine forêt, depuis 25 ans. Quand on lui demande pourquoi il a décidé d’abandonner toute vie citadine, il répond « j’avais mal aux pieds. » OKAAAAAAAY. Selon lui, c’est le contact avec la terre qui l’a guéri. Il a expliqué au magazine Mother Nature Network « Je dansais comme le feu, courais comme le vent, me renforçait comme la pierre et coulait comme l’eau en moi, par le simple fait de toucher avec mes semelles nues et de permettre à la Terre d’enseigner.”

15. Le fan le vrai) de Kaamelot

Arnaud Klein détient aujourd’hui un record du monde qu’on ne lui envie pas du tout : celui du plus grand nombre de visionnages d’un film au cinéma. En effet, ce monteur et vidéaste a vu… 200 fois le film Kaamelot – Premier Volet en salle. Un record battu à raison de 4 séances par jour en l’espace d’un mois et demi. Voilà. On ne sait pas pourquoi ni comment il a tenu, mais on ne l’envie pas des masses.

Des petites vies loufoques, des records un peu nuls mais sympas, mais surtout… Des gens qui ne lâchent rien. Qui ne se laissent pas faire. Qui n’abandonnent pas leurs idéaux. Et on peut dire ce qu’on veut, l’abnégation, c’est beau. Chelou parfois, mais beau quand même.

Sources : Listverse, Vice, Le Vif, Le Figaro, Ouest France