Si vous trouvez les balades en forêt chiantes à mourir, c’est que vous n’avez encore jamais mis les pieds dans une de celles-ci, réputées parmi les plus étonnantes de la planète. Et on vous rassure, vous ne serez pas obligés d’y aller en famille.

1. La forêt d’eucalyptus arc-en-ciel de Maui à Hawaï

Cet arbre multicolore voit son tronc changer de couleur au fur et à mesure des saisons et des années, passant du vert pâle au marron en passant par le bleu, le violet et le orange. Toutes ces couleurs s’ajoutent les unes aux autres pour créer un patchwork digne d’une nouvelle collection Desigual ! Ces arbres sont originaires des Philippines mais on en trouve à l’état naturel sur la route mythique de Hana sur l’île de Maui à Hawaï.

2. Le grand banian de Howrah en Inde

Ce lieu est l’inverse de l’expression populaire qui dit que « c’est l’arbre qui cache la forêt ». En effet, les 3300 arbres d’Howrah ne sont en réalité que les racines aériennes d’un seul et même figuier du Bengale âgé de plus de 250 ans ! Arbre dont le tronc principal a été abattu en 1925 après avoir été foudroyé, ce qui n’a pas empêché depuis ses racines de poursuivre leur expansion jusqu’à atteindre aujourd’hui 1,5 hectare de forêt !

3. La Forêt tordue de Gryfino en Pologne

Dans cette forêt, 400 pins plantés dans les années 30 affichent la particularité d’être courbés à leur base avant de reprendre leur pousse verticale. La nature n’y serait en réalité pour pas grande chose, puisque cette excentricité proviendrait de manipulations humaines. Plusieurs théories circulent, avec d’un côté, l’idée que ces arbres furent courbés en vue d’être utilisés pour la fabrication de chaises et de meubles de formes arrondies. De l’autre, on parle de bois manipulés à des fins de construction navale. A moins qu’ici aussi, la vérité soit ailleurs !

4. Les arbres au sang du dragon de l’île Socotra au Yémen

Ces arbres auraient plus s’appeler « brocolis géants du désert » en rapport avec leur forme, mais c’était franchement moins vendeur que « Dragon Blood Trees », nom donné en rapport avec leur résine rougeâtre utilisée pour ses propriétés médicinales contre notamment la diarrhée… Ces arbres de sang du dragon poussent sur les terres arides de l’île de Socotra et participante à l’étrangeté et à la beauté des lieux.

5. La forêt submergée du lac Kaindy au Kazakhstan

Situé dans les montagnes Tian, ce lac s’est formé en 1911 suite à tremblement de terre et un glissement de terrain qui créa un barrage naturel. Une partie de la forêt d’épicéas se retrouva ainsi immergée dans une eau turquoise que les visiteurs peuvent depuis parcourir sur des embarcations de fortune. On peut dire qu’ils font partie des arbres bizarres qui poussent envers et contre tout.

6. La forêt morte de Deadvlei en Namibie

L’endroit était jadis un rivage fertile de la rivière Tsauchab avant que les dunes de sable ne le privent de cette irrigation naturelle et le transforme en désert. L’air y est d’ailleurs tellement sec que les arbres d’antan, morts depuis des siècles, certains ont plus de 1000 ans, on simplement séché sur place, comme victimes d’un long et immuable incendie.

7. L’allée des baobabs de Madagascar

C’est sans doute un des paysages les plus emblématiques de l’île rouge avec sa douzaine de baobabs géants qui bordent une route de terre battue. Ces arbres de plus de 5 mètres de haut ont plus de 800 ans, ce qui leur vaut le surnom de « mère de la forêt » (« renala » en langue malagasy). Ce sont surtout des dinosaures, derniers témoins des forêts tropicales primaires qui recouvraient l’île jadis. Les populations locales leur attribuent même à certains des pouvoirs sacrés, dont celui d’attirer les touristes, et c’est déjà pas mal.

8. La vallée des abricotiers en fleurs dans la région de Xinjiang en Chine

Vous ne mangerez plus jamais d’abricots comme avant après avoir découvert la beauté de ses arbres fruitiers. Située dans les environs du village de Tuergen, proche de la frontière du Kazakhstan, la vallée des abricots se voile chaque année vers début juin de magnifiques fleurs roses et blanches à perte de vue.

9. Une forêt de « désespoir des singes » au Chili

Ces immenses arbres aux faux airs de palmiers, également appelés « araucaria », sont originaires du sud du Chili et de l’Argentine. Ils peuvent vivre plus de 2000 ans et atteindre 30 à 40 mètres de hauteur. Ce qui ne les empêche pas d’être aujourd’hui considérés comme en voie de disparition à cause de leur surexploitation. Quant à l’origine de leur surnom de « désespoir des singes », elle vient de ses feuilles triangulaires et pointues qui rendent son ascension impossible pour les singes de ces régions.

10. La forêt souterraine de la grotte Hang Son Doong au Vietnam

La grotte et ses 9 km de longueur abrite sa propre jungle. Aucun homme n’y avait jamais mis les pieds jusqu’en 2009, date à laquelle des spéléologues finirent de l’explorer entièrement. Cette forêt longtemps restée vierge voit depuis régulièrement débarquer des curieux descendant du ciel en rappel le long de leur fil d’Ariane, avant de poser les pieds dans cette jungle luxuriante surnommée le Jardin d’Edam.

Et si vous aimez tâter de la chlorophylle, on a aussi les forêts les plus dangereuses du monde.