Vos parents pensaient bien faire en vous calant, par cette longue soirée d’hiver 1987, devant la cassette vidéo d’E.T. « Bien sûr que c’est pour les enfants » s’était même exclamé votre père, en réponse à votre mère qui avait tout de même quelques doutes. Mais il ne faut pas lui en vouloir. Comment pouvait-il imaginer que l’image d’E.T en réanimation vous poursuivrait pendant des années, que vous ne seriez plus jamais le même et que vous développeriez une profonde incapacité au bonheur ?

1. E.T.

Vous avez beau savoir qu’il ne meurt pas vraiment, encore aujourd’hui cette terrible scène où Drew Barrymore (qui est franchement l’enfant star la plus mignonne des enfants stars) sanglote sur la dépouille d’E.T, vous coûte une boite de mouchoir. Franchement Steven, c’est pas humain de nous faire ça.

2. Maman j'ai raté l'avion

Ou comment vous avez passé toute votre enfance à réveiller vos parents une nuit sur deux « parce que y’avait des cambrioleurs sûr sûr sûr » et à dormir devant la porte avant chaque veille de vacances pour ne pas que l’on vous oublie.

3. The Mask

Tout allait à peu près bien… jusqu’à ce que Dorian mette le masque et essaye de pécho Tina avec sa longue langue toute visqueuse dégueulasse. Une première approche de la notion de schizophrénie presque aussi traumatisante que quand le génie devient méchant dans Aladdin.

4. Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

« Tu te souviens Eddy, lorsque j’ai tué ton frère… » Et voilà : quinze ans de psychanalyse pour bibi.

5. Les dents de la mer

Vous refusez toujours de vous baigner en pleine mer, et parfois même au bord de la plage. Et pour les piscines, ça dépend desquelles. Bon, il faut dire que votre grande sœur qui vous racontait que le service de l’hôtel lâchait les requins dans la piscine à 16h pétantes n’a pas non plus aidé.

6. Le Magicien d'Oz

On ne saurait pas trop expliquer le pourquoi du comment mais ce film est juste d’une tristesse infinie.

7. L’Histoire sans fin

Globalement, quand on est petit on aime pas trop voir les animaux crever (à l’exception des fourmis et des gendarmes, ok). On a donc eu quelques difficultés à digérer la longue noyade d’Artax dans les marécages de la mélancolie.

8. Ace Ventura en Afrique

Toujours dans la catégorie « faire mourir des animaux c’est vraiment pas cool », la scène d’ouverture du volume 2 des aventures d’Ace Venture en tient une bonne puisqu’on assiste tout de même, impuissant et quasiment en direct live, à la mort d’un pauvre petit raton laveur innocent. Depuis vous ne pouvez plus croiser un raton laveur dans le métro sans écraser une larmiche.

9. My Girl

Faut quand même être un sacré sadique pour réaliser un film pour enfants et se dire « tiens ce serait super marrant de faire crever Macaulay Culkin d’une attaque d’abeilles, et ensuite de faire pleurer sa meilleure copine au-dessus de son cercueil ouvert, vous en pensez quoi les gars? ». Eh bah on pense que t’es une belle enflure, et puis voilà.

10.

11.