Le septième art regorge de films qui donnent envie de partir faire le tour du monde. Des films d’aventure qui encouragent des sentiments puissants et fédérateurs. Mais certains donnent plutôt envie de rester à la maison et de profiter de la sécurité d’un foyer confortable.

1. Into the Wild

Le film de Sean Penn, adapté de l’histoire vraie et tragique de Christopher McCandless, commence comme un livre de Jack Kerouac. Un garçon à qui tout réussit décide de couper les ponts avec la civilisation et de partir à l’aventure. Il coupe sa carte bleue en deux, clôture son abonnement au vidéo-club, dit non au gluten (plus très sûr au sujet de ce point) et file en direction des grands espaces pour malheureusement finir seul dans un vieux bus abandonné en Alaska. Bus où il meurt empoisonné. Alors oui, du coup, c’est moins tentant. Il faut également souligner que des gens sont morts en voulant rejoindre le bus de Christopher McCandless. Il a depuis été héliporté ailleurs.

Conseil de survie : si vous partez, prenez à bouffer.

2. Hostel

Le film à te dégoûter de partir à Prague. C’est dommage parce que c’est super beau Prague. Dans Hostel où des jeunes Américains se font torturer par des riches individus complètement désœuvrés. Et comme si ça n’avait pas suffit, Eli Roth, le réalisateur, a remis le couvert avec une suite encore plus dégueulasse.

Conseil de survie : privilégiez les hôtels les mieux notés sur TripAdvisor.

3. Wolf Creek

On ne le dira jamais assez : l’Australie est un pays magnifique mais un peu dangereux. Là-bas, tous les animaux ou presque veulent notre peau. Mais si on en croit Wolf Creek, lui aussi adapté d’un fait divers bien craspec, le bush, soit l’arrière-pays, abrite de bons vieux rednecks portés sur le meurtre sauvage et la torture. Si jamais vous tentez le coup, méfiez vous des pick-ups tout déglingués. On n’est jamais trop prudent.

Conseil de survie : évitez le centre de l’Australe. La plage, c’est bien aussi.

4. 127 Heures

Le film qui a dégoûté toute une génération de spectateurs de crapahuter dans les zones désertiques de l’Ouest américain. Parce que bon, si c’est pour se vautrer au fond d’un canyon et être obligé de se couper le bras avec un canif émoussé, merci bien hein.

Conseil de survie : si vous partez en trek, emportez avec vous un couteau bien affûté et éventuellement un peu de mercurochrome.

5. Breakdown

Dans Breakdown, Kurt Russell traverse l’Ouest américain avec son épouse et se retrouve bientôt pourchassé par des autochtones un peu timbrés. Quand sa femme se fait enlever, le Kurt, il est quand même un peu furax. Manque de bol pour les ravisseurs, ils ont oublié qu’avant de jouer les types de la ville pas foutu de changer une bougie sur sa bagnole, Kurt était dans Tango & Cash.

Conseil de survie : si vous calez dans le désert, ne laissez personne fourrer son nez dans votre moteur.

6. Délivrance

Impossible de ne pas penser à Délivrance quand on fait du kayak ou du rafting. Sauf si bien sûr on n’a pas vu le film hein. Dans Délivrance, des types de la ville s’amusent à descendre une rivière en pleine nature et se fond agresser sauvagement par de gros bourrins des bois. L’un d’entre eux en particulier, prend méchamment cher.

Conseil de survie : si vous descendez une rivière et que vous entendez jouer du banjo, ramez plus vite.

7. Les Ruines

Il était une fois des jeunes Américains, soit la cible parfaite dans un film d’horreur qui ne se déroule pas aux États-Unis, prisonniers d’un temple maya infesté de plantes tueuses. Le film qui te coupe à vie l’envie de visiter des ruines mayas.

Conseil de survie : ne jamais oublier son rotofil quand on part dans la jungle.

8. La Colline a des yeux

Si tu as prévu un road trip en famille dans le désert américain, annule. Les lieux sont remplis de types que les essais nucléaires ont rendu un poil susceptibles. Mieux vaut suivre les chemins balisés.

Conseil de survie : ne pars pas sans ton chien d’attaque.

9. Midsommar

Au début du film, les gentils touristes ne pensent qu’à fêter le solstice d’été dans une région reculée de Suède. Le souci, c’est que les habitants de la communauté dans laquelle ils atterrissent sont passablement cinglés et aiment bien agrémenter les festivités d’un ou deux sacrifices, histoire de faire plaisir à la divinité qu’ils adorent.

Conseil de survie : si quelqu’un te propose une couronne de fleurs, pars en courant.

10. Mange, Prie, Aime

Une femme découvre qu’elle n’est pas heureuse. Du coup, elle prend ses cliques et ses claques et file en Europe manger des pâtes et boire des expresso, avant d’enchaîner sur l’Inde. Dans ce film, Julia Roberts cherche un sens à sa vie en jouant les touristes. Ce truc est à vous dégoûter de l’Italie et de l’Inde. Et de Julia Roberts aussi. Et du café en terrasse. Et des pâtes…

Conseil de survie : restez chez vous devant Netflix.

Le voyage c’est surfait.