Il y a pas longtemps on vous posait une question cruciale sur Twitter :

J’ai épluché toutes vos réponses et dans 97 % du temps je ne suis pas d’accord avec vous. Mais honnêteté & intégrité & liberté de la presse obligent, j’ai repris ici la plupart des films que vous estimez corrects jusqu’à ce qu’une fin toute pourrie vienne entraver la qualité de votre visionnage.

1. Lucy

Ouais OK là j’avoue tout est résumé. Cela dit, je tiens à signaler que ce film est une daube sans nom sur toute la longueur et la fin ne fait qu’ajouter une corde de plus à l’arc de sa médiocrité. Pas étonnant qu’il fasse partie des films français qui ont mieux marché à l’étranger qu’en France.

2. Gravity

Bon là, j’étais contre cet argument. Ce film est sans-faute sur toute la ligne. Mais voilà… il semblerait que dans la communauté des gens (j’en peux plus de cette communauté), la fin soit unanimement rejetée sous prétexte qu’on est tendu du string tout au long du film et qu’on finit avec un happy end tout moisi. Ouais bah dites-le à Sandra Bullock en culotte si vous osez.

3. La plateforme

Film événement récemment sorti sur Netflix, la terre entière (si, si, au moins ça) s’est mise à débattre sur les explications sur La Plateforme. Alors qu’en fait y’avait pas besoin de se prendre le chou : la fin est nulle, point final.

4. Downsizing

Pour ce film je trouve que vous avez mal placé le curseur. Les 20 premières minutes du film sont cool. Le reste est à jeter à la poubelle. Je dirai même que la bande-annonce suffisait mais en fait on s’en fout très vite des voir des gens rétrécis faire leur life tranquillou. Je préfère encore revoir Chérie j’ai rétréci les gosses.

5. Signs

WOOOKAYYYY super en fait les aliens on peut les buter avec des gouttes d’eau ? Bah génial, c’était bien la peine de se taper tout un film pour découvrir ça.

6. Interstellar

Attention, quand je parle de ce film je ne critique pas la résolution folle de la fin que pour ma part je trouve chanmé de ouf (ndrl, je ne tiens pas de blog de critiques de cinéma donc ma bibliothèque de vocabulaire argumentatif est vachement limitée). En revanche, cet épilogue tout foireux avec un satellite en tube où le modèle de vie américain le plus débectant est reconstitué comme un idéal post-terrien, j’ai envie de dire que c’est un no-go.

7. 2012

Certains diraient que tout le film est nul mais je trouve que c’est un peu faux. Déjà parce que, comme dans tous les films le Roland Emmerich, on trouve une scène de sauvetage de chiens, mais surtout parce que c’est un bon film catastrophe avec son lot d’explosions, de tsunamis et de tremblements de terre, il y a de quoi se faire plaisir. En revanche la fin avec les arches de sauvetage c’est vraiment du foutage de gueule.

8. Jurassic World 2

ATTENTION, je tiens à vous prévenir : je suis une inconditionnelle de Jurassic Park (et fais partie de ce cercle étrange de gens à qui on ne fait que des cadeaux dinosaure, et tous les gadgets de Jurassic Park trônent dans mon salon). Mais franchement le premier volet de Jurassic World était déjà pas évident alors celui-là, c’est tout bonnement insoutenable. Cette fin idiote avec ce pseudo-clone enfant qui libère tous les dino dans la nature parce que la nature est toujours plus forte que tout alors qu’elle est elle-même le produit d’une manipulation génétique c’est totalement débile.

9. 10 Cloverfield Lane

Sur ce coup, je vous ai trouvé un peu durs en affaire. On ne peut pas dire que la fin du film soit si foireuse que ça. Seul point d’accord avec vous : quand elle improvise un cocktail molotov dans la voiture en suspension dans les airs et qu’elle parvient à la balancer dans la gueule du loup.

J’allai dire « désolée pour le spoil » mais je pense que même quand on n’a pas vu le film, cette information n’a aucune forme de clarté pour se griller l’histoire.

10. 2001 l'odyssée de l'espace

EUHLOLOOOOOOOOO la fin keuman c’est priiiiiise de la tête. Andiré Stanlé Kurbick il a fumé la moquette ma foi ou koi !!!!!