Le cinéma est un art, comme la littérature, la peinture et la très appréciée couture sur coussin. Mais il y a toujours des gens prompts à balancer leur haine sur chaque oeuvre parce qu’elle véhicule un message qui ne leur correspond pas ou qu’ils ne comprennent pas. Ou juste aussi parfois simplement parce que c’est des gros cons. Dans tous les cas le cinéma n’échappe pas à ces gens qui veulent qu’on les écoute et qui ont donc carrément lancé des procès contre certains films, ce que je vous propose de voir tout de suite. Je vous proposerai bien également un martini mais on n’est pas vraiment dans la même pièce.

1. La reine des neiges

Vous voyez probablement de quoi parle le film La reine des neiges, et si c’est le cas vous serez assez justement tenté de rire si vous appreniez que quelqu’un avait porté plainte en disant que le film était inspiré de sa vie. C’est le cas d’une femme qui a demandé 250 millions de dollars à Disney en disant que le film était un plagiat de son autobiographie parce qu’il parlait de soeurs, de traumatismes et qu’il se passait dans des montagnes enneigées. Voilà voilà.

2. Straight Outta Compton

Le film qui retrace la création et l’ascension du groupe NWA à Los Angeles a été assez mal reçu par Jerry Heller, ancien manager du groupe. Il faut dire que le monsieur n’y était pas forcément montré comme quelqu’un de sympa, il a donc lancé un procès pour obtenir 110 millions de dollars pour atteinte à son image, mais est décédé d’une crise cardiaque quelques temps après, ce qui fait que le procès a été abandonné.

3. Borat

Si vous voulez vous endormir un soir en comptant des trucs vous pouvez vous amuser à compter les procès que le film Borat a provoqué. Déjà la ville au Kazakhstan dans laquelle le film commence a porté plainte, la fraternité de gros racistes et sexistes a porté plainte mais également plusieurs personnes qui apparaissent de manière « négative » (donc beaucoup) dans le film ont lancé des procès.

4. Matrix 4

Il y a des gens qui pensent que l’échec de Matrix 4 au box-office est arrivé à cause du fait que le film est sorti aux États-Unis en simultané au cinéma et sur la plate-forme streaming HBO Max, mais en fait c’est juste parce que c’était un peu de la merde. Cependant la société de production Village Roadshow poursuit quand même la Warner pour se faire un peu de fric à cause des thunes perdues en estimant que le film aurait fait plus d’entrées sans être en même temps en streaming (ce qui n’est pas faux).

5. Là-Haut

Lors de la sortie du film Là-Haut en DVD, une édition comportait un jouet de la forme de la fameuse lampe mascotte de Pixar. Le problème c’est que cette lampe est un vrai produit de la marque Luxo dont s’est inspiré Pixar. Jusqu’ici le fabriquant de lampes était très content d’être associé au studio, sauf qu’en commençant à vendre la réplique en produit dérivé ça foutait un peu la merde. Un procès a été lancé mais finalement les deux sociétés ont réussi à régler ça à l’amiable et tout le monde est content, genre vraiment content.

6. Drive

Le film d’auteur avec Ryan Gosling a été accusé d’avoir montré une bande annonce mensongère, c’est en tout cas pour ça qu’une femme a porté plainte et a demandé a la production qu’on lui rembourse son billet parce qu’elle pensait que c’était un film du style de Fast and furious. Le cinéma a d’ailleurs remboursé la dame, ce qui était la seule demande de son procès. Lancer une procédure pareille pour moins de 20$ faut vraiment avoir du temps à perdre.

7. Avatar

Il y a eu un certains nombres de gens qui ont porté plainte contre le film Avatar pour plagiat, déjà parce que beaucoup de monde a trouvé de grosses similitudes avec les films Danse avec les loups et Pocahontas mais aussi parce que le scénario était simple et que le film avait rapporté beaucoup de thunes. Mais le procès le plus con concernant Avatar est celui de quelqu’un qui disait que le film était copié sur son bouquin qu’il avait commencé à écrire APRÈS le début de la production du film. Pas très finaud le gars.

8. The Dark Knight

Pourquoi le maire d’une ville en Turquie aurait bien pu lancer un procès contre le film The Dark Knight de Christopher Nolan ? Parce que la ville en question s’appelle Batman. Ouais. Il devait trouver que le nom Batman devait rester associé à sa ville et pas à un personnage de comics et de cinéma, mais au final la plainte n’a abouti à rien.

9. Very bad trip 2

Vous seriez tenté d’essayer de deviner pourquoi cette comédie a été la cible d’un procès mais très franchement vous ne pourriez pas y arriver. En réalité il s’agit du tatouage que se fait le personnage de Stew qui est le même que Mike Tyson et le tatoueur a décidé de tenter de se faire du pognon. Le film a été modifié après sa sortie pour changer le design du tatouage mais tout ça vous le saviez si vous avez lu notre top sur les scènes de films tournées sans autorisation.

10. 2001 l'odyssée de l'espace

Petite entorse à la règle car ici on ne parle pas de procès contre le film en lui-même mais plutôt d’un procès pendant lequel le film a été cité, et il s’agit du procès Apple contre Samsung. C’était l’époque où Apple avait porté plainte contre Samsung parce qu’elle estimait que les tablettes Galaxy étaient des plagiats des iPads. Samsung a présenté pendant le procès un passage du film de Kubrick dans lequel on voit une tablette tactile en disant « si on a volé l’idée à Apple alors on peut aussi dire qu’Apple l’a volé à ce film ». Joli coup de poker.