C’est facile de raconter tout et n’importe quoi sur un pays en pleine dictature dont la transmission des informations demeure opaque. C’est même très tentant. Mais que valent les informations cocasses qui émanent dans les médias du monde entier à l’égard du pays et de son dirigeant détenteur de la pire coupe de cheveux de l’univers ? Certes il se passe des trucs terribles en Corée du Nord, mais parfois le fantasme l’emporte sur la vérité. Voici quelques rumeurs qui sont de gros mythos.

1. Non, les mulets et jean skinny n'y ont pas été interdits

Cette rumeur qui courait depuis un moment s’avère 100 % fake même s’il est vrai qu’on croisera rarement (voire jamais) ce genre de coupe et de vêtements dans les rues de Pyongyang. Il n’est toutefois fait mention nulle part d’interdictions officielles concernant ces apparats d’un look de qualité.

On aurait bien aimé ?

Posted by Ulyces on Monday, May 17, 2021

2. Non, Kim Jong-un n'a pas ordonné la mort de son oncle en le faisant dévorer par 120 chiens affamés

Ça remonte à 2014 et cette rumeur trouve tout simplement son origine au cœur d’un site humoristique chinois avant de se voir partagée par les médias du monde entier. Certes le tonton n’était pas dans les petits papiers du dirigeant et il a bel et bien été exécuté (on est en Corée du nord je vous rappelle) mais pas en étant balancé à les iench dalleux. Yeah ! Vous voyez comme la Corée du nord est un pays cool en fait ?

Par ailleurs, Donald Trump ex-star de la fake news s’amusait à dire à tout va que l’oncle une fois exécuté avait été exposé décapité. Encore une fois, rien ne permet de confirmer cette rumeur (et certainement pas le fait que Donald Trump en soit la source). Toujours est-il qu’en Corée du Nord on exécute, oui, mais on exécute proprement.

Itinéraire d'une rumeur.

Posted by franceinfo vidéo on Monday, January 6, 2014

3. Non, il n'y a pas 14 coupes de cheveux officielles

Là encore, on n’a aucun preuve de l’existence de cette loi. En revanche, et comme pour l’histoire des mulets et des jeans skinny, il est vrai que le régime nord-coréen n’incite pas à la créativité capillaire et naturellement il y a peu de chance pour qu’un citoyen nord-coréen se teigne les cheveux en rose. Pas d’interdiction, mais une pression suffisante pour que personne ne prenne le risque de choix de coiffure insolite.

A la base cette information repose sur l’affiche d’un salon de coiffure montrant les coupes possibles… Mais en soi quand vous allez chez le coiffeur, il y a aussi des photos de coupes de cheveux affichées au mur et fort heureusement ça ne veut pas dire que vous devez reproduire les mêmes sur vous.

4. Non, l'ex-compagne de Kim Jong-un n'a pas été exécutée à cause d'une sextape

La rumeur raconte que Hyon Song-wol, chanteuse pop célèbre du pays et ex-zouze de Kimmy aurait été exécutée sur ordre du dirigeant pour avoir laissé circuler une sextape, dérogeant ainsi aux lois anti-pornographiques. Bon alors là c’est la grande confusion. D’abord il est peu probable qu’une sextape circule sur les réseaux dans un pays où il n’y a quasiment aucun accès à internet. Ensuite, 9 mois après l’annonce de sa mort en 2013, elle réapparaît comme une fleur à la télé le 16 mai 2014.

Pour ce qui est de savoir ce qui s’est réellement passé, c’est une autre affaire.

Crédits photo (Creative Commons) : Kim Jinseok (Official photographer of the Blue House, Republic of Korea), Blue House (the executive office of the Republic of Korea head of state, the President of the Republic of Korea)

5. Non, le ministre de la défense n'a pas été exécuté au canon anti-aérien parce qu'il s'était endormi durant un défilé militaire

Hyon Yong-chol aurait été coupable de lèse-majesté en s’endormant durant un défilé militaire et exécuté par la suite. Toutefois, rien ne confirme cette exécution et il est plus probable qu’il ait été seulement viré, mais peut-être quand même un petit peu tué aussi. Bref, on ne sait pas grand chose, mais disons que l’aspect le plus fake de cet info repose avant tout sur le canon anti-aérien. Vous voilà rassurés ? Moi pas.

6. Non, Kim Jong-un n'est pas mort

C’était le jour du 108e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, papa du régime nord-coréen. Eh bah figurez-vous que Kim Jong-un n’était pas là. Ça a suffi pour qu’on commence à penser que cette absence était forcément le signe d’une santé douteuse du dirigeant, voire de son décès. Bon et puis en fait comme vous êtes certainement au courant, il se trouve que Kim Jong-un n’est pas mort. Déçus ? Moi oui.

Une spécialiste de la Corée du Nord répond aux interrogations

Posted by La Dépêche du Midi on Monday, April 27, 2020

7. Non, l'équipe de foot nord-coréenne n'a pas été envoyée dans une mine de charbon en perdant face au Brésil en 2010

Encore une rumeur déconstruite par Arrêt sur images qui a été véhiculée par des médias chinois au départ (pas très potes du régime nord-coréen).

8. Non, Kim Jong-un n'a pas demandé aux citoyens de rendre leur chien pour qu'on les mange

Une info sympa qui laissait entendre que la possession de chiens était un symbole bourgeois et donc qu’il fallait s’en séparer. Or cette information est peu crédible tout d’abord parce que Kim Jong-un n’a aucune raison de se mettre la population la plus aisée (celle qui possède effectivement des chiens domestiques) à dos, mais aussi parce que les chiens comestibles en Asie et a fortiori en Corée appartiennent à une certaine race (personne ne veut bouffer du chihuahua). Tout ça ressemble donc encore une fois à une bonne vieille rumeur.

Bon après n’oublions pas que malgré les rumeurs, il y a pas mal de choses interdites en Corée du nord et qu’entre la réalité et le fantasme de la rumeur, la frontière est parfois poreuse.

Sources : LCI, RFI, FranceTVinfo, Yahoo News