touche-pas-a-mon-poste-mardi
Crédits photo (creative commons) : mytivi.fr

Qu'on le veuille ou non, l'émission de Cyril Hanouna est un véritable phénomène. Un programme censé commenter et s'amuser de l'actualité médiatique avec à la baguette un animateur particulièrement doué pour transformer du vide en succès d'audience, Touche pas à mon Poste est aujourd'hui le phare qui illumine la TNT. Quelles sont les recettes qui ont permis d'arriver à ce succès? Comment faire d'un concept aussi usé qu'un débat autour d'une table une machine de guerre capable de faire trembler la concurrence? Et bien en fait, c'est tout con :

  1. Des chroniqueurs sans chronique Hanouna l'a bien compris : les gens attendent avant tout d'un programme télé qu'il les détendent. Alors si chacun devait préparer un truc, faire une chronique compliquée, on ne s'en sortirait pas. Non, autant réunir des gens, dire aux téléspectateurs qu'ils sont connus, et roulez jeunesse, on est parti pour une heure de vide.
  2. Des commentaires sur les "offs" de l'émission Déjà, une émission de télé qui parle de télé, c'est concept. Mais une émission de télé qui se remplit en commentant ce qui se passe pendant la pub, c'est du jamais vu. C'est Jean-Luc Lemoine qui s'en charge, créant ainsi l'émission qui est en fait son propre bêtisier. C'est fort. Très fort.
  3. Une certaine cohérence dans la ligne édito Après avoir dit toute la vacuité de la télé-réalité, l’émission récupère Nabila comme chroniqueuse avant qu'elle ne soit rattrapée par un fait divers tragique. Et si il faut chier sur Morandini pendant des années au point d'incarner l'alternative à la déontologie hasardeuse du bougre, rien n'empêche d'envisager très sérieusement de le recruter comme chroniqueur éclairé. Quand on est un fan ultra de TPMP, il faut savoir retourner sa veste assez vite.
  4. Une intro qui fait la moitié de l'émission Un interminable tour de table, avec des vannes plus ou moins justifiées sur les fringues, voila comment lancer un programme sans agresser le téléspectateur qui attend poliment que ces effusions se terminent pour se faire une idée sur le programme. Il se trouve qu'après, il ne se passe plus grand chose, mais on a déjà raté le début des autres émissions sur les autres chaînes. Du coup, on reste. Comme des cons. C'est diabolique.
  5. Des chroniqueurs qui "balancent" des trucs tous les 15 jours Dechavanne qui était un tyran, une bisexualité assumée, c'est souvent Enora Malagré qui s'y colle. Mais Cyril met lui-même la main à la pâte de temps à autre en avouant un béguin pour Valérie Bénaïm, l'une de ses chroniqueuses (sans chronique), histoire qu'on regarde la prochaine émission pour voir si il y a un malaise. C'est super d'assumer pleinement sa vie privée ou de nous la faire partager, mais pas entre deux commentaires sur la vacuité de la télé-réalité.
  6. Des clashs en veux-tu en voila Il parait que Enora s'est embrouillé avec Ayem! On raconte qu'Arthur et Hanouna sont fachés à mort! Mais à part ça, y'avait quoi dans cette émission "média"? L'équipe prendra le temps de répondre à ces polémiques au cours de l'émission. Tiens , Cyril Hanouna déclare "Je ne suis pas en guerre avec Benjamin Castaldi"... Ben nous non plus Cyril, on ne convoque pas la presse pour le faire savoir...
  7. Des avis utiles pour faire son programme télé de la semaine "J'ai vu que Thierry Moreau avait mis "je mate" sur "Masterchef" à "je zappe je mate", alors j'vais p'téte mater aussi." Par contre, quand Gérard Louvin, le mec qui a produit "Greg Le Millionnaire" met "je zappe" à un truc, on se dit qu'il est gonflé le mec.
  8. Des surprises, plein! D'ailleurs ils le disent "et oui il y aura une surprise à la fin de l'émission" ou "ohlala mais c'est Patrick Bruel, on l'avait pas vue venir celle là badidon !"
  9. Des initiatives citoyennes Touche Pas à Mon Poste n'a pas oublié d'où il venait : le service public. Du coup, pour booster un peu l'audience des questions à L'Assemblée sur La Chaine Parlementaire, Hanouna demande aux députés de relever des paris, comme par exemple montrer une boite de sardine dans l'hémicycle. Bravo Cyril, ça te vaudra sûrement la Légion d'honneur.
  10. Une critique sans compromis de la télévision contemporaine Pratique cette rubrique "vu ou pas vu" qui permet de passer les extraits les plus trashs de la TNT pour dire à quel point c'est scandaleux de diffuser un truc pareil. Et de les repasser un petit coup pour en être sûr.
  11. Une présence permanente Les téléspectateurs ne détestent rien de plus au monde que de savoir ses vedettes du petit écran en vacances. Alors on diffuse, on rediffuse, on fait des best-of de l'été, des prime-time à toutes les sauces, sans compter ceux confiés aux chrnoiqueur, il faut qu'on se dise que l'émission est inégale, mais les mecs, ils bossent, on ne peut pas leur enlever ça...

Et vous, vous approchez de l'overdose ou pas encore?