Il y a quelques années, nous dressions le constat de l’évolution des prix depuis le passage à l’euro. Et aussi fou que cela puisse paraître, on a fait le même calcul sur les années 2010 et tout n’est pas si impressionnant non plus.

1. Les cigarettes : de 6 à presque 10 euros

En même temps, c’est le sens de l’Histoire que d’augmenter indéfiniment le prix des cigarettes à raison d’un euro par-ci, un euro par-là, de façon à pénaliser ceux qui ont commencé à fumer quand le tabac n’était pas cher et ainsi rendre leur vie toute nulle plutôt que d’interdire une bonne fois pour toutes les cigarettes et ainsi mettre un terme à cette immense hypocrisie.

Crédits photo : Topito

2. La baguette : de 84 cts à 90 cts

On ne va pas se mentir, ce n’est pas non plus une augmentation phénoménale. A condition, bien sûr, d’avoir une consommation de pain raisonnable, c’est-à-dire qui n’excède pas 10 000 000 baguettes par jour, parce que sinon ça commence à peser dans le budget.

3. Le timbre : de 53 cts à 95 cts

Quasiment 100% d’augmentation, donc, mais en même temps la moitié des services publics s’étant depuis dématérialisés quand l’usage général de la poste reculait à vitesse grand V, je gage que la part du timbre dans le budget des ménages est quand même inférieure aujourd’hui à ce qu’elle était il y a dix ans. Je suis comme ça, moi, je gage.

Crédits photo : Topito

4. Le carnet de tickets de métro : de 12 à 16,90 euros

5 balles dans la vue, donc, avec cette augmentation spectaculaire décidée pile au moment des grèves pour promouvoir le Navigo dématérialisé je sais pas quoi. Vous trouvez pas ça pénible, vous, cette manie de personnaliser tous nos documents afin de pouvoir savoir en direct où on était quand on y était, pourquoi on y était ? Impossible de prendre un train au dernier moment puisque désormais les contrôles se font en amont. Et bientôt, il sera impossible de prendre le métro anonymement.

Crédits photo : Topito

5. Une place de ciné : de 6,32 à 10 euros en moyenne

De manière générale, mieux vaut ne pas évoquer le sujet de l’évolution des places de ciné au cours des 50 dernières années de peur de se rendre compte que le cinéma est devenu un loisir aussi cher que l’était l’opéra sous Napoléon III.

Crédits photo : Topito

6. L'électricité : +50% en dix ans

Avec huit augmentations, malgré une intense production nucléaire décorrélée du prix du baril de pétrole. La raison est toute simple : les taxes. Autant le prix de l’électricité produite n’a pas bougé ou alors très sensiblement, autant les taxes, elles, ont énormément augmenté au cours des années écoulées. Au final, on se retrouve avec une électricité qui augmente beaucoup plus rapidement que l’inflation générale.

7. Le logement à Paris : de 6200 euros le m² à 10447 euros le m²

Aujourd’hui, pour se loger à Paris, il faut avoir des parents propriétaires.

Crédits photo : Topito

8. Le SMIC : de 1 343,77 à 1 539,42 euros

Soit une augmentation de 14%, contre 2,7% d’inflation sur la même période environ. Plutôt pas mal en vrai.

9. L'essence : de 1,3538 euro le litre pour du SP 95 à 1,5365 euro le litre

C’est à croire que les mecs se sont mis d’accord pour suivre exactement la même courbe que celle du SMIC. Heureusement qu’il y a des techniques pour consommer moins d’essence.

Crédits photo : Topito

10. Le litre de vin : de 3,6 euros à 3,9 euros en moyenne

Qu’importe la dépense pourvu qu’on ait l’ivresse ! Parce que niveau flacon, globalement, on achète tous à peu près la même chose.

Les temps changent.