Nous y voilà. Le couvre-feu est annoncé. Il ne nous reste plus que quelques heures pour profiter de la vie nocturne et à partir de demain on éteint les lumières à 21h pendant 4 à 6 semaines. Mais alors à quoi vont bien pouvoir ressembler nos soirées ? Ouiiiiiiii je sais que techniquement si couvre-feu il y a, c’est pour éviter justement qu’on fasse des soirées. Toutefois, on ne peut pas s’empêcher d’imaginer à quoi ça pourrait ressembler. Spoiler : c’est pas glorieux.

1. 15 h : APEROOOOO

Le concept de happy hour sera par ailleurs avancé désormais de 15h30 à 17h30. Le truc qui va être compliqué dans cette histoire c’est d’expliquer aux entreprises que la consommation d’alcool au travail doit nécessairement être légalisée.

View this post on Instagram

APEROOOoOoooo... .. oh ?

A post shared by Topito (@topito_com) on

2. 15h30 : maquillage et choix du look

On va quand même pas aller en soirée avec les fringues qu’on a déjà portées aujourd’hui ? Allez, on se fait un petit look des familles. Bon on est encore au bureau mais il suffit d’emmener sa tenue dans un sac à part et de se changer après le déjeuner.

3. 16h : Arrivée des invités

PARTYYYYYYYYYY. Et que j’te sorte des « Salut Gwendoline comment ça va ? » et que j’te claque la bise avec les coudes. Pour une fois, tout le monde est à l’heure, on n’a clairement pas une minute à perdre.

4. 16h30 : dîner

Pas forcément évident dans la mesure ou deux heures avant on en était rendu au déjeuner mais bon il faut ce qu’il faut.

5. 17h30 : sortie des digestifs

Alors là on commence à passer aux choses sérieuses. On a déjà bu trois pintes entre l’apéro de 15h et le début du dîner à 16h30, on a continué sur du pinard, du blanc, du rouge du vert, tout y est passé. Mais bon les « digeo » c’est pas vraiment de l’alcool, c’est surtout fait pour nous aider à digérer, bah oui c’est pour ça que ça s’appelle comme ça.

6. 18h35 : "Eeeeeeet soudaiiiiiiiiin surgit face au vent le vraii héros de touuus les temps, Bob Morane contre tout chacal, l'avanturier contre touut guerrier"

Suivi d’une playlist Disney avec battle de karaoké.

7. 19h02 : "Oh, il reste du punch ??"

C’est vrai ça, ça fait bien 20 minutes que tu n’as pas bu d’alcool et avec ton interprétation très moderne des « Portes du pénis entier » (quel luron tu fais), tu te sens plutôt disposée à goûter ce délicieux cocktail. Allez quoi, c’est la feyte.

8. 19h27 : vomi dans les chiottes

D’habitude cette séquence quelque peu honteuse se situe davantage vers 3, 4h du matin. Mais bon là tu as tout fait en accéléré. Tu as bu la même quantité d’alcool que tu aurais habituellement étalé sur 8 heures donc ton corps te lâche. Alors que Quotidien n’a même pas encore commencé.

9. 19h46 : texto bourré à ton ex

« Je tazziimmmef enculfé jamaisqd jdzurais duc te quittesrg jez reegrette mazi jveux plusq te voir pfour le resdtrant de mles jorus ». En l’occurrence ton ex rentre tout juste du travail.

10. 20h03 : "Maid puodsqtain tu ssqzis que je tqauimes tes ma mailleur amrie Clotisdle"

– Mon nom c’est Bernard. Je suis le voisin et vous avez vomi sur mon paillasson.

View this post on Instagram

Les loup-garou ouvrent les yeux. #macron20h

A post shared by Topito (@topito_com) on

11. 21h01 : "Oh merde on n'a pas vu l'heure ! Ptin déso mais du coup on est obligé de rester là jusqu'à 6h du mat'"

Dixit, le mec le plus torché de la soirée.

Et voilà. C’est ça le véritable Mal de ce couvre-feu. Les gens qui partent pas de chez toi à temps et qui de fait s’imposent jusqu’à 6h du mat. Alors que cette soirée n’était pas si ouf que ça, et que tu as épuisé toute ton énergie et toutes tes réserves d’alcool avant 21h. Seule échappatoire : proposer une partie de Monopoly.