Vous êtes de ceux pour qui de vraies vacances n’ont de sens que si elles sont au bord de la mer ? Eh bien, figurez-vous que cette philosophie pourrait bien vous coûter la vie. Derrière ses airs innocents, la mer est en effet truffée d’animaux dangereux qui passent la plupart de leur temps à monter des stratagèmes diaboliques pour vous bouffer.

1. Le crocodile marin

Membre actif de la grande et belle famille des prédateurs opportunistes, le crocodile marin fait sembler de pioncer au bord de l’eau et commence à vous courser dès que vous vous approchez suffisamment près pour qu’il puisse vous bouffer. Capable de se faire un buffle mâle adulte, il est aussi à l’aise dans l’eau que sur terre et peut, en vitesse de pointe, courir aussi vite qu’un humain. Bref, ne vous amusez pas à faire des croco-selfies.Où le trouver : En Asie du Sud, Asie du Sud-Est et Océanie.

2. Le poisson-pierre

Considérée comme le poisson le plus dangereux du monde, cette brave petite bestiole se camoufle comme personne dans le paysage marin ce qui accroît fortement nos chances de marcher dessus sans faire gaffe. Sauf que voilà, le poisson-pierre est doté de 13 épines dorsales venimeuses tellement pointues qu’elles sont capables de transpercer la semelle d’une chaussure. Après quoi, on calanche d’une crise cardiaque ou de noyade si la douleur nous a fait perdre conscience. Des vacances réussies en somme.

Où le trouver : A la Réunion, à l’île Maurice et en Australie.

3. Le fugu

Le fugu, comme de nombreux autres poissons-ballons, produit une toxine extrêmement mortelle et contre laquelle il n’existe absolument aucun antidote. La tétrodotoxine, qui paralyse tous les muscles un à un, vous garantit même une mort par arrêt respiratoire dans les quatre à six heures. Si vous en doutiez, c’est très très douloureux et pas joli à voir.

Où le trouver : Au Japon.

4. La méduse-boîte

Contrairement aux autres méduses qui ne sont tout de même pas si méchantes, la méduse-boîte a la chouette particularité d’être mortelle pour l’homme. Pouvant peser jusqu’à 2kg (oui, quand même…), la méduse-boîte peut avoir des tentacules jusqu’à trois mètres de long. La bonne nouvelle c’est qu’elle est aussi beaucoup plus rapide que ses petites copines scyphozoaires.

Où la trouver : Le bassin Indo-Pacifique.

5. La pieuvre à anneaux bleus

Toute riquiqui (50 grammes pour 10 à 15 cm), la pieuvre à anneaux bleus, animal rare, est l’un des seuls céphalopodes capables de tuer un humain. Son venin contient ce que les scientifiques à lunettes appellent une neurotoxine et provoque par conséquent chez sa victime une détresse respiratoire grave en quelques minutes. Globalement si vous n’avez pas Dr House dans les parages, vous êtes très mal barré.

Où la trouver : Principalement en Australie, au sud de la Grande Barrière de corail.

6. Le grand requin blanc

Contrairement à ce que l’on s’imagine depuis Les Dents de la mer, le grand requin blanc n’est pas spécialement un mangeur d’hommes (d’où cette 6e position par extraordinaire). Il n’y a d’ailleurs que 5 attaques mortelles par an en moyenne. Quand il becte un humain, c’est plutôt qu’il l’a confondu avec autre chose de comestible, comme un gros phoque par exemple. Bon, après l’animal mesure tout de même 4 à 6 mètres de long donc vous n’êtes pas non plus obligé d’aller patauger au milieu d’un banc de requins blancs.

Où le trouver : En Australie, en Afrique du Sud, en Californie et dans les Caraïbes.

7. Les serpents marins

Malgré des espèces différentes, les serpents marins ont comme point commun le fait d’être tous dotés d’un venin très très méchant. Certaines espèces peuvent même se vanter d’avoir un venin encore plus costaud que celui du cobra. Pour le reste, on ne sait pas grand-chose des serpents marins qui, s’ils sont très très dangereux, sont aussi très timides et préfèrent donc rester à distance des plongeurs qui veulent leur tirer le portrait.

Où le trouver : En gros, océans Indien et Pacifique.

8. Les coquillages Conus

Certains de ces coquillages peuvent avoir une piqûre à peine plus douloureuse que celle d’une guêpe, mais les autres peuvent vous tuer en moins de deux heures après vous avoir entièrement paralysé. Le jeu c’est qu’à moins d’être un expert il est impossible de faire la différence entre un gentil Conus et un méchant Conus. Marrant n’est-ce pas ?

Où le trouver : Dans les eaux chaudes des océans tropicaux.

9. Le barracuda

Ce poisson carnivore peut mesurer jusqu’à 2 mètres de long et peser près de 50 kilos. Très agressif, le barracuda n’hésite pas à attaquer les humains qui se trouvent sur sa route.Sa morsure est si puissante que de nombreuses attaques s’avèrent mortelles. Il est bien moins sympa que dans la chanson de Claude.

Où le trouver : dans presque toutes les mers et océans tropicaux et subtropicaux du monde. A cause du réchauffement climatique, il est désormais présent dans la mer Méditerranée ! Youpii

10. L'oursin

Une espèce d’oursin vivant dans les eaux tropicales est mortelle pour l’Homme : le toxopneustes pileolus. Aussi appelé « oursin fleur », il possède des piquants venimeux qui peuvent tuer un homme en cas de contact.

Où le trouver : dans les régions tropicales du bassin Indo-Pacifique, dans les côtes est-africaines aux archipels du Pacifique. Il se situe à faible profondeur (0-15 m) dans les lagons coralliens calmes, les herbiers les fonds sableux, là où tu adores marchés pieds nus.

Voici des photos de petit animal mignon pour vous réconforter. C’est plus sympa.