Le Toulousain a ses petites habitudes. Il aime bien fréquenter les mêmes bars et les mêmes restaurants et quand il part en vacances, il va souvent aux mêmes endroits. Comme tout le monde après tout. Cela dit, il peut être utile de savoir où trouver les Toulousains quand ces derniers décident de prendre un peu le large. Soit pour justement les éviter, soit pour les retrouver.

1. Le Pas de la Case (Andorre)

Le Toulousain aime bien aller faire son marché au Pas de la Case. Il peut alors acheter plein de trucs moins chers que chez lui et faire le plein de sa voiture avec de l’essence aussi moins chère. Il « monte » le matin, prend une petite paella bon marché parce que quelqu’un lui a donné un papier indiquant que s’il allait manger dans ce resto il aurait une bouteille de Ricard gratuite, puis il « redescend », parfois en se tapant les bouchons parce que la moitié de la ville a eu la même idée que lui.

2. La Jonquera (Espagne)

C’est un peu le même système que pour Le Pas de la Case sauf qu’ici, on n’est pas en Andorre mais en Espagne, dans la province de Gérone. À La Jonquera, c’est un peu la cour des miracles. Le Toulousain y vient pour faire ses courses, dans un centre commercial géant, mais aussi pour faire des trucs plus répréhensibles, qu’il ne fait pas chez lui. En fait, La Jonquera, c’est un peu comme Las Vegas, sans les casinos, sans les lumières, sans le luxe, le strass, les paillettes et les décors incroyables. Mais sinon, c’est pareil : ce qui se passe à La Jonquera reste à La Jonquera.

3. Barcelone (Espagne)

Vu qu’on est sur la route, autant tracer jusqu’à Barcelone, qui a les faveurs du Toulousain depuis l’Antiquité. Enfin non, pas depuis si longtemps mais ça fait longtemps quand même. À tel point qu’il n’est pas rare de croiser des gens que l’on connaît quand on s’y pointe et qu’on se retrouve à déguster une bière sur les Ramblas avec des centaines d’autres personnes. Dépaysant ? Pas trop mais bon…

4. Valras

Valras n’est pas loin de Toulouse alors forcément… On prend l’autoroute et on y est le temps de dire « j’espère qu’il va rester de la place sur la plage ». Sauf que non, sur la plage, c’est souvent bondé. Alors du coup parfois, le Toulousain de base, il va voir ailleurs…

5. Le Cap d'Agde

Le Toulousain peut aller au Cap d’Agde pour s’encanailler mais aussi pour passer de bonnes vacances au soleil. Le Toulousain Senior en particulier, aime bien le Cap d’Agde.

6. Hossegor

Il y a beaucoup de surfer à Toulouse. Et vu qu’il n’y a pas des masses de vagues sur le Garonne, et bien le Toulousain va souvent à Hossegor, qui est le spot le plus proche quand on veut rallier l’océan Atlantique.

7. Vieux-Boucau-les-Bains

C’est un peu pareil que Hossegor mais en légèrement moins branché. Ainsi, c’est aussi un petit peu plus tranquille et plus familial. Mais l’océan Atlantique est toujours là et c’est bien le plus important. À Vieux-Boucau où les Toulousains se retrouvent pour dompter les vagues.

8. Perpignan

Allez, on revient vers la Méditerranée. Le Toulousain aime Perpignan. Même que souvent, il dit juste Perpi’, pour bien montrer qu’il connaît. Parfois, quand le Toulousain a trop chaud à Perpi’, il va jusqu’à Argelès-sur-Mer. C’est joli Argelès. Et puis pas loin, il y a aussi Collioure ou Banyuls. C’est pour cette raison qu’on trouve quasi-systématiquement une bouteille de vin Bagnuls dans chaque foyer de la ville rose. C’est un fait scientifique. Si vous êtes Toulousain et que vous n’avez pas de Bagnuls à la maison, c’est vous qui êtes anormal.

9. Rocamadour

Après tout, c’est pas si loin et rien ne vaut une ville médiévale perchée pour prendre l’air le week-end, loin des bouchons du périphérique perpétuellement en travaux. Le Toulousain se retrouve donc souvent du côté du Parc naturel régional des Causses du Quercy. Il peut même y croiser ses voisins.

10. Font-Romeux

On termine par la montagne. Pourquoi le Toulousain irait se perdre dans les Alpes, quand les Pyrénées lui tendent les bras ? Été comme hiver, le Toulousain adore se réfugier au pied du pic du Canigou pour profiter de l’hospitalité de Font-Romeu où d’un des petits villages des alentours. Après tout, c’est là qu’il allait en classe de neige quand il était gamin alors ça rappelle des souvenirs.

Il y a aussi Narbonne mais c’était trop facile.