On pense souvent que quand on a un enfant il faut fuir le bitume pour gagner des grands espaces verts, qu’un enfant en grande ville va mourir d’un cancer du poumon avant l’âge de 5 ans et qu’il ne connaîtra jamais le vrai visage des vaches en dehors de l’emballage Milka. Eh bien croyez-le ou non, mais nous on pense qu’élever son gosse dans une grande ville et à Paris en particulier ça devrait le rendre plus beau, plus intelligent et surtout plus Parisien (un passeport utile).

1. A Paris il y a 87 salles de cinéma, 130 salles de spectacles, 206 musées, 1016 galeries d'art

OUI ALORS OK EN CE MOMENT ON S’EN TAMPONNE PAS MAL. Mais essayez de vous projeter hors confinement, hors pandémie. Paris offre tout un tas d’activités pour enfants. Ce qui augmentera à peu près de 1439 % ses chances de devenir un intello en carton qui tombe en pâmoison quand il n’a pas sa dose d’alexandrins à la Comédie Française ou dès qu’il n’a pas vu au moins une comédie de mœurs au Théâtre du Rond-Point la semaine dernière. Regardez-moi ces p’tites enflures culturées.

2. Pour le faire garder c'est quand même plus simple

A Paris y’a du monde, beaucoup, et parmi tout ce monde, il y a des gens qui ont eu l’idée saugrenue comme toi d’avoir un enfant. Il y a donc plein de solutions pour faire garder ton mioche avec d’autres mioches chez des gens qui seront payés pour faire ça et pire encore, qui seront même contents de le faire. Puis quand ta progéniture grandira, c’est pareil, le nombre de baby-sitters au kilomètre carré est aussi élevé que le niveau de particules fines.

3. Ton môme sera peut-être un peu moins débile face à une carte de métro

De la même façon que devant Châtelet-les-halles, il devrait être en mesure de survivre avec quelques aliments, un cure-dent et un dé à coudre.

4. Il aura peu de chance de se planter dans un ravin en rentrant bourré dans sa Twingo phares éteints

Vivre en dehors de Paris, ça veut certes dire passer son permis à 16 ans, être libre et indépendant, youhou super ! Mais à 16 ans, tu bois en soirée comme un trou et tu t’en bats les steaks de la sécurité routière parce que tu es rebelle et qu’en plus tu as un album de Nirvana dans ta discothèque. Du coup, tu finis en fauteuil roulant (dans le meilleur des cas) et même si tu peux faire des figures chanmax sur une de tes roues, c’est pas très rigolo. Boire ou conduire, il faudxn d cnoivxur (tro bourré pr fini la phrase mdrr ^^).

Crédits photo : Topito

5. A Paris, y'a tous les paysages

La mer : bon en vrai c’est la Seine mais si tu regardes vite fait on dirait un peu la mer ; la montagne : avec les buttes Chaumont et Montmartre en haut desquelles on peut respirer le grand air pur ; la forêt : euh… hello guys, vous avez jamais entendu parlé des bois de Boulogne et de Vincennes ? Faut sortir un peu aussi ; des prairies à perte de vue : popopo, ça part en broutage de pelouse au parc Montsouris tranquillou pépouze.

6. Pour faire des études supérieures c'est quand même un peu ze place to be

AAAAAAHH LA REMARQUE DE PARISIIIIIIIIIIIIIIEN.

Bon en vrai, il y a des facs très bien partout et évidemment tout plein d’avantages à ne pas faire ses études à Paris (les contraintes financières d’érigeant en première position). Mais il y a aussi tout plein d’avantages, sinon on écrirait pas ce top.

7. On peut faire des courses à peu près à n'importe quelle heure du jour et de la nuit

On peut d’ailleurs aussi trouver des pharmacies de garde même le dimanche quand on doit se trouver en panique une pilule du lendemain parce qu’on a fauté et qu’on veut pas tomber enceinte parce que c’est trop dur d’élever des enfants à Paris.

8. On pourra dire ce qu'on veut mais Paris est une ville très mixte

Alors oui on sait qu’à Paris intra-muros c’est plutôt richou, que la mixité sociale vendue par le 11ème arrondissement est plutôt de l’esbroufe, OK, OK. En attendant, si Paris est une ville grande (trop grande) avec du monde (trop de monde) et qu’il n’est peut-être pas si facile de se rencontrer, on cohabite pour le moins avec des gens qui ne sont pas que des petits privilégiés nés avec une cuillère en argent dans la bouche. Pour peu qu’on connaisse bien la ville, il y a de tout par ici.

9. Il réussira mieux sa conversion post-trader de la défense en manager de food-truck végan

Naître et vivre à paris, c’est se promettre à une carrière de qualité supérieure dans un secteur de type marketing digital, graphisme branding, happiness chief manager, brand officer digital ou encore branding softness intelligence CEO. Rien de mieux alors que de quitter cette vilaine stabilité professionnelle pour élever des moutons dans le Lubéron et voir son portrait cocasse et insolite dans un article de Néon.

10. Il sera plus apte à communiquer avec les pigeons

Sorte de moutons locaux, les pigeons sont totalement intégrés à l’éducation des enfants et à leur appréhension de la faune extérieure. Vous remarquerez d’ailleurs que les enfants parisiens qui vont au zoo ne s’émerveillent pas tant devant la girafe sous-alimentée mais bien devant la famille de pigeons qui la nargue en dehors de son enclos.

11. Il sera déjà habitué dès le plus jeune à devoir manger moins pour payer son loyer

Ce qu’il faut c’est leur enseigner l’art du sacrifice dès le plus jeune âge. Tu veux avoir une chambre avec une fenêtre ? OK bah tu mangeras des croûtes de pizzas pendant deux mois. Tu veux une baignoire ? Bah tu gardes tes mêmes vêtements actuels jusqu’à tes 18 ans. Et tant pis si tu n’es qu’en CM2.

Crédits photo : Topito

12. Tu es à côté de Disneyland

Pour toi, c’est peut-être synonyme d’enfer mais pour lui ça veut tout simplement dire que le paradis est accessible et que pour aller au bout de ses rêves et surpasser ses désirs les plus fous, il suffit de prendre le RER A.

13. On n'a pas besoin de se déplacer en voiture

Même s’il y a encore des Parisiens qui n’ont souvent pas de race et qui persistent à aller chercher leur baguette en Smart, la plupart se déplace en transports en communs et petit à petit en vélo. Espoir.

Crédits photo : Topito

Paris c’est trop chouette pour les petits enfants surtout quand leurs parents sont vachement riches ! Mets un pouce bleu si toi aussi tu voudrais avoir des parents riches !