C’est vrai, on a rêvé pendant les Jeux Olympiques. Pas mal de grosses performances pour nos athlètes tricolores, et puis forcément quelques déceptions. Mais rien qui ne marquera l’Histoire.

Non parce que des grosses branlées ou des défaites qui blessent, on en a connu un paquet. Beaucoup trop même. Alors on a essayé de lister les 10 échecs les plus hardcores, mais on en a sûrement oublié pas mal. Et c’est aussi bien. Parce que à tout lister là, on a limite envie de chialer.

Putain de poteaux carrés …

1. Coupe du monde de foot 2006

Bon.

Autant commencer par là tout de suite. On a hésité avec l’Euro 2016 (qui aurait mérité sa place dans le classement mais on ne peut pas mettre que du foot), mais cette défaite là est surement pire.

Parce que c’est une finale de coupe du monde, déjà. Parce qu’on mérite de gagner le match 10 fois. Parce qu’on perd contre l’Italie. Parce que c’était le dernier match professionnel de Zizou, qui part en éclatant le torse de l’autre con. Parce qu’on perd aux tirs au buts.

Tout est tragique dans ce match, tout. Terrible.

2. Eurobasket 2005

Demie finale de l’Euro de Basket en 2005.

La France de Tony Parker et Boris Diaw mène de 7 points à 40 secondes de la fin. L’adversaire grec est solide mais la France est clairement un niveau au dessus, avec tout le gratin NBA de l’époque. Et pourtant. Miraculeusement, la Grèce refait son retard. Et le grec Diamantis marque à 3 points depuis la Lune pour crucifier les Bleus.

Une défaite incompréhensible, qui prive la France d’une finale à sa portée. Fâchés, les Français iront exploser les Espagnols pour le match pour la troisième place. Mais le mal est fait.

3. Tournoi des 6 Nations 2011

Perdre contre l’Italie, c’est agaçant quel que soit le sport.

Mais alors en Rugby, c’est encore pire. Pourtant en 2011, les Bleus perdent leur avant dernier match (et le Tournoi avec) des 6 Nations contre les Italiens, pourtant considérés comme assez faibles à l’époque. Et non seulement on perd, mais ca crée un bordel monstre. Suite à ce match, Sébastien Chabal, Yannick Jauzion, Jérôme Thion et Sylvain Marconnet sont écartés et n’enfileront plus jamais le maillot bleu.

Le giga bordel. Merci les Italiens.

4. Laurent Fignon en 1989

8 secondes.

En 1989, Laurent Fignon perd le Tour de France pour 8 secondes contre l’Américain LeMond lors de la dernière étape. Terriblement cruel pour la légende française, même si il a déjà deux victoires sur le Tour à son actif à l’époque. Mais 8 secondes, bordel.

5. Mahiedine Mekhissi en 2014

Imagine tu gagnes la finale du 3 000 m steeple des championnats d’Europe.

Mais tu retires ton maillot avant la ligne d’arrivée et du coup, t’es disqualifié.

Non, je rigole. Mais imagine quand même.

6. France-Bulgarie 1993

Mauvaise passe de Ginola.

La Bulgarie qui marque à la dernière minute.

Pas de Coupe du Monde pour la France de Deschamps, Ginola et Cantona.

Le traumatisme est encore grand. Fichu Kostadinov.

7. Jean Van de Velde en 1999

Premier français a pouvoir gagner un Open de Golf depuis presque 100 ans, Jean Van de Velde a connu le pire cauchemar possible. En 1999, sur le Britsh Open le Francais est proche de l’exploit. Il mène de trois coups avant le dernier tour. Autant dire que c’est « imperdable » selon les spécialistes.

Devinez quoi ?

Trois coups foirés, dont un tiré depuis la rivière, et le Français perd l’imperdable.

Légendaire.

8. Finale de la Coupe Davis 2002

Une finale légendaire.

Opposée aux Russes, l’équipe de France ne lâche rien. Marat Safin est au sommet de son art et bat Grosjean et Paul Henri Mathieu. Mais Grosjean bat Kafelnikov et le double Nicolas Escudé/Fabrice Santoro réussissent à battre Safin/Kafelnikov.

2-2 donc et tout repose sur Paul-Henri Mathieu, qui doit battre le jeune Youzhny, ce qui est difficile mais à sa portée.

Vous connaissez la suite. Après 1h30 de jeu, le Français mène deux sets à zéro, puis 4-2 dans la quatrième manche avant de passer à deux points du match à 5-4. Le Russe ne lâche rien et pousse pourtant jusqu’au cinquième set, qu’il remportera dans la soirée 6-4 après 4h30 de match. La France est défaite.

Chienne de vie.

9. Jeux olympiques d'été de 1960

Cinq médailles. Deux en argent, trois en bronze, mais aucun titre olympique.

La pire performance de l’Histoire pour la France aux JO. Quasiment imbattable.

10. Coupe du monde de foot 2010

Comment résumer l’in-résumable ?

Une grève, un bus, des clashs, des défaites, Ribery en claquette dans « Téléfoot », Evra qui veut trouver la taupe qui balance tout à la presse. Une honte internationale.

La seule bonne nouvelle de tout ce merdier : la démission de Domenech. Comme quoi finalement, ça valait peut être la peine.