Salut les bourlingueurs, ceux qui aiment voir du pays et découvrir d’autres cultures. Aujourd’hui on va parler drague, vu que c’est un sujet qui vous intéresse toujours (ne faites pas les innocents on le sait très bien). Et niveau drague ou relations amoureuses, ben ça se passe pas pareil dans tous les pays. Disons même qu’il y a parfois de sacrées différences entre la drague en France et à l’étranger. Alors ATTENTION, on va parfois généraliser un peu dans ce top, et il faut bien garder à l’esprit que TOUT LE MONDE ne drague pas de la même manière au sein d’un même pays (comme chez nous, finalement), mais il y a quand mêmes des tendances culturelles au niveau de la drague qu’on peut observer par-ci par-là. Et ENCORE ATTENTION, ceci n’est pas un guide ultime pour aller choper à l’étranger hein, ce top vise avant tout à vous informer. Le maître mot en termes de drague restera le même partout autour du monde : le respect avant tout.

1. Au Mexique, on n'est pas en couple tant qu'on n'a pas fait une demande officielle

Pour le coup, il s’agit d’une pratique très ancrée dans la culture mexicaine : quand on fréquente une personne et qu’on veut être en couple avec elle, il faut lui en faire la demande. Et on ne parle pas de demande un peu subtile ou quoi, non, c’est clairement : « Quieres ser mi novio/novia ? » (ou en français : « Veux-tu être mon copain/ma copine ? ») Si vous n’êtes pas passé par cette étape avec un Mexicain ou une Mexicaine, alors vous n’êtes pas en couple avec cette personne. Au mieux, vous êtes deux personnes qui passent du bon temps ensemble. Chez nous, on n’a pas forcément besoin d’officialiser cette « mise en couple », ça dépend de la volonté de chacun.

2. Aux Etats-Unis, on ne s'embrasse pas avant le troisième date

La règle peut avoir tendance à s’assouplir avec les nouvelles générations, voire à totalement disparaître, mais beaucoup restent attaché.e.s à ce principe. Quand on date quelqu’un, il faut attendre le troisième rencard pour s’embrasser (alors que chez nous ça a plutôt tendance à être plus rapide que ça). C’est certes un peu moins spontané qu’en France, mais ça a le mérite de faire le tri et d’éviter un bon nombre de charos. Au passage, sachez que les Américains qui sont attachés aux traditions ne couchent pas non plus avant le quatrième, cinquième ou sixième date.

3. En Allemagne, dans la drague entre hétéros, les femmes prennent plus facilement l'initiative

Si en France beaucoup considèrent que c’est à l’homme de faire le premier pas (oui, c’est archaïque, mais ça perdure encore pas mal), ce n’est pas le cas en Allemagne. Là-bas, les hommes ont tendance à être un peu moins entreprenants niveau drague, et c’est les femmes qui prennent plus facilement les choses en main. Ça ne veut pas dire qu’il est interdit de draguer une femme quand on est un homme, c’est toujours bien accepté, en revanche il est toujours interdit d’être un gros relou.

4. Au Québec, les femmes aussi prennent plus souvent l'initiative

Un peu à l’image des Allemands, les Québécois draguent de manière un peu plus subtile que par chez nous. Concrètement, ça veut dire que les hommes sont moins bourrins et entreprenants : si une femme ne leur montre pas qu’elle est intéressée, ils ne feront pas grand-chose. Du coup, les femmes prennent un peu plus les devants quand elles sont attirées par quelqu’un. Une façon de faire qui a l’air plutôt agréable pour tout le monde, finalement.

5. Les Anglais attendent souvent d'être bourrés pour draguer

On est désolé pour nos amis d’outre-Manche parce que ça ressemble à un gros cliché, mais c’est une observation partagée par beaucoup : les Anglais, hommes comme femmes, ont tendance à ne pas trop draguer tant qu’ils n’ont pas un bon coup dans le nez. Par contre, une fois que l’alcool est au rendez-vous, tout peut se passer de manière très frontale et même assez maladroite. Évidemment, encore une fois, ce n’est qu’une généralité (heureusement pour ceux qui ne boivent pas), mais il y a quand même une part de vrai là-dedans. Ah là là, sacrés Anglais.

6. Les Italiens y vont encore plus franco que les Français

Si les mecs français passent déjà pour des gros lourdauds (qu’ils sont souvent, il faut l’avouer), eh bien sachez que les mecs italiens sont généralement pires. Là-bas, la drague de rue – vous avez dit harcèlement ? – est encore plus courante qu’ici, et elle fait partie du paysage. Attention, ça ne veut pas dire que les fameux Italiens romantiques n’existent pas, mais attention à ne pas trop rêver non plus si vous mettez les pieds de l’autre côté des Alpes.

7. En Belgique, Wallonie et Flandre n'ont pas les mêmes codes

On ne vous a pas embêtés avec les particularités de chaque coin des Etats-Unis (alors qu’il y en a), mais ce qui est marrant avec la Belgique, où la rivalité Wallonie/Flandre est souvent mise en avant, c’est que les deux régions ont vraiment deux manières différentes de draguer. La Flandre est réputée plus subtile, plus lente et nonchalante : on s’envoie des signes subtils et on peut faire plusieurs rendez-vous avant de se choper. En Wallonie, la drague est un peu plus directe : on essaie de faire rire l’autre, on va danser avec, et les filles sont plus entreprenantes. Deux salles, deux ambiances.

8. En Turquie, il vaut mieux être patient

Le pays étant assez traditionnel, la drague là-bas l’est généralement aussi. Ça veut dire que l’homme doit inviter la femme à de multiples rendez-vous (ciné, thé, resto, etc.) avant même d’envisager un simple baiser au bout de plusieurs semaines. Il vaut mieux ne pas être trop pressé ni trop entreprenant.

9. Les Japonais sont très timides

Hommes comme femmes, les Japonais sont à peu près tout le contraire du rentre-dedans qui va draguer ouvertement. En matière de séduction, ils sont plutôt timides mais extrêmement romantiques et vont montrer qu’ils se plaisent par des petits gestes ou des petites phrases subtiles. Le point un peu moins romantique, c’est que les deux vont assez rapidement s’assurer de la bonne situation sociale de l’autre s’ils veulent que ça devienne sérieux (il vaut mieux avoir de la grosse moula). Il y a bien évidemment des exceptions, mais ça reste une tendance forte.

Bon, fini de faire le tour du monde, maintenant voilà quelques conseils de drague qui marchent en France.