L’adolescence, c’est un moment d’enfer. Ca se traîne, on a des boutons, on est mal dans sa peau, rien ne va. Mais ce n’est pas la même limonade si, en plus de devoir gérer le passage à l’âge adulte, on doit AUSSI gérer son homosexualité naissante, entre déni et acceptation. La société est pas sympa avec les gays. Et College Humor l’a bien saisi.

Les filles

Hétéro : « J’ose pas lui parler… »

Homo : « T’es la seule personne à qui je peux me confier ! »

Se faire jeter

Hétéro : « NON ! » « Ok cool, pas de problème, c’était même pas une… On se recroise bientôt, c’est cool ! »

Homo : « NON ! » « OUUUF !!! »

Les parents

Hétéro : « Bon, il est temps qu’on évoque la question du sexe… » « Oh mon dieu, c’est le malaise absolu… »

Homo : « Parfois, quand un homme aime une femme… » « Oh mon dieu, c’est le malaise absolu… »

Le porno

Hétéro : « Des seins ! »

Homo : « Il faut que j’apprenne à aimer ça ! »

Les autres mecs

Hétéro : « Pourquoi est-ce que ça me plaît pas du tout, ça ? »

Homo : « Saluuuuttt… Ok il faut que je regarde ailleurs avant qu’il ne me casse la gueule. »

Tes sentiments

Hétéro : « Ce sont les pires années de ma vie… »

Homo : « Ce sont les pires années de ma vie… Pour des raisons très différentes. »

Puberté = enfer.

Source : College Humor