Le troisième volet des aventures de Spider-Man « Sony + MCU » vient enfin de sortir et depuis une semaine le monde est en émoi : le film éclate les records de démarrages de l’année et continue de se hisser au top du box office tel l’homme araignée en haut de l’Empire State Building. Vous avez vu le film ? C’est bien, vous allez pouvoir découvrir les trucs cachés dedans que vous auriez pu manquer au premier ou deuxième visionnage. Vous ne l’avez pas vu ? Tirez-vous tout de suite, on va spoiler sévère donc c’est pas le moment de vous gâcher les nombreuses surprises que possède le film. Allez, c’est parti pour les easter eggs mes petites araignées génétiquement modifiées.

1. La plaque d'immatriculation de la voiture de la vice-chancelière du MIT

Lorsque Peter Parker poursuit la voiture de la vice-chancelière du MIT au début du film afin de lui demander de faire entrer ses potes comme étudiants au MIT, la plaque d’immatriculation de sa voiture est « 63 ASM 3 ». Et non, ce n’est pas un hasard, ça fait écho à l’arrivée dans la même scène du docteur Octopus dont la toute première apparition dans les comics est arrivée en 1963 dans le magazine Amazing Spider-Man #3.

2. L'introduction de Mister Negative ?

C’est un super-vilain que connaissent ceux qui ont fait le jeu sur PS4 et certains lecteurs des comics. Mister Negative, aka Martin Li est un philanthrope / criminel qui a créé le « F.E.A.S.T », l’oeuvre caritative dans laquelle travaille Tante May et où se rend Parker à plusieurs reprises dans le film. S’il n’est pas fait mention de Li dans cet épisode ça pourrait bien être une piste pour les suites, vu qu’en plus ils ont annoncé trois nouveaux films.

Crédits photo : Insomniac Games

3. Les vraies couleurs du bouffon vert

Lorsque Norman Osborn se retrouve au F.E.A.S.T après avoir détruit son masque, on peut le voir porter une tenue violette et verte. Ce n’est pas anodin, ce sont les premières couleurs données au personnage, avant qu’il obtienne un relooking métallique vert dans la première trilogie des films.

4. La date de naissance de Stan Lee sur un taxi

Dans la scène du pont sur l’autoroute avec Docteur Octopus, on peut lire sur un taxi le numéro « 1228 ». Alors non, c’est pas l’année de naissance de feu Stan Lee (créateur de toutes choses à Marvel) mais le jour et le mois de sa naissance, puisqu’il est né le 28 décembre (année 1922 quand même). Petit clin d’oeil au papa de Spider-Man.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Mary Catherine

5. Les tags en hommage à Steve Ditko

Steve Ditko est le dessinateur Marvel qui a créé de nombreux designs de super-héros, notamment celui de Spider-Man, il était donc assez logique qu’on lui fasse un petit hommage également. Et ça arrive à deux reprises dans le film sous forme de deux tags, un sur le toit de l’école et un sur le van dans lequel est enfermé un des méchants. On peut y lire tout simplement « Ditko » et c’est déjà pas mal.

6. Le gros clin d'oeil à DC comics

Au début du film on peut voir le personnage Flash Thompson montrer un bouquin qu’il vient d’écrire dans lequel il présente sa vision de l’histoire de Spider-Man en se faisant passer pour son meilleur ami. Ce bouquin s’appelle « Flash Point », le « point de vue de Flash ». Sauf que Flashpoint est le nom d’un comics de DC dans lequel le personnage de Flash arrive à changer le cours de l’histoire et à la réécrire d’une certaine façon. Un gros clin d’oeil à l’univers de comics « concurrent » qui fait chaud au coeur.

Crédits photo : DC Comics

7. Ned Leeds qui flippe à l'idée de se battre contre Spider-Man

Quand Spider-Maguire explique à Ned (le meilleur ami de Parker dans ce monde) qu’il a été obligé de tuer son propre meilleur ami qui était devenu le bouffon vert on peut voir Ned se décomposer et jurer à SON Peter Parker que jamais il ne deviendra méchant et tentera de le tuer. La scène est tournée pour être un peu drôle et tout le monde s’éclate mais une bonne partie des gens passe à côté de la vraie référence : dans le comics Ned Leeds devient bien la troisième personne à porter le costume du bouffon vert après le père et le fils Osborne. Rassurez-vous, y’a peu de chances que ça arrive dans le MCU vu qu’ils semblent avoir d’autres plans pour Ned.

8. La réutilisation d'un meme dans le film

Alors pour comprendre celui-là il faut juste savoir que cette réplique d’Osborne dans le premier volet de la première trilogie « vous savez, je suis moi même scientifique » est devenue un meme très utilisé aux États-Unis. Il est d’ailleurs redevenu tendance pendant le covid pour les internautes qui se moquaient gentiment des gens qui pensaient tout connaitre sur le virus. Eh bien dans No Way Home Osborne dit à nouveau sa réplique face à Octavius et Peter Parker, ce qui peut passer clairement inaperçu si on ne connait pas l’histoire. Mais maintenant vous la connaissez. Usez-en avec sagesse.

9. Les larmes de Spider-Garfield après avoir sauvé MJ

Bon celle-ci est facile si vous avez vu le Amazing Spider-Man 2 mais peut-être que certains n’ont pas capté la référence. Après avoir parlé de la mort de Gwen Stacy, Spider-Garfield (c’est plus simple pour moi de les appeler comme ça) réussit à sauver MJ d’une chute de plusieurs mètres. En atterrissant au sol elle le voit pleurer et lui demande s’il va bien, ce à quoi il répond « oui » ou un truc du genre. Cette scène fait évidemment référence à celle où Stacy meurt alors qu’il la rattrape trop tard. Ouais ptet que j’ai eu envie de chialer à ce moment là et alors ?

10. La réplique "you're amazing"

Quand les trois spider-man sont réunis, on a droit à une petite discussion où ils échangent sur les ennemis qu’ils ont combattu. Spider-Garfield dit alors « nan mais je suis nul par rapport à vous », un écho à la popularité de la série de film Garfield qui n’est pas la préférée des fans. Les deux autres lui répètent alors « no, you’re amazing », histoire de le rassurer un peu mais surtout de faire une blage méta sur le nom de ses films : « The Amazing Spider-Man » (et pas juste « Spider-Man » comme les deux autres trilogies).

11. Le mal de dos de Spider-Maguire

Avant de passer au combat final on voit le tout premier des spider-man joué par Tobey Maguire s’étirer (avant que Garfield ne vienne lui même lui débloquer le dos). C’est un clin d’oeil à deux trucs : une scène de la première trilogie où Spider-Man se fait éclater le dos en tombant sur une voiture mais également à l’acteur lui-même qui souffrait de maux de dos à l’époque des tournages qui ont failli l’empêcher de rempiler pour le tournage de Spider-Man 2. Une blague double-méta.

12. La réutilisation du meme "double Spider-Man"

Vous avez probablement vu passer ce meme sur les réseaux sociaux (nous même chez Topito on l’a utilisé comme le prouve cette image). C’est une case d’un comics qui vient d’un numéro de la toute première série Spider-Man et elle est redevenue célèbre sur internet. Quoi qu’il en soit le film joue également avec ce meme au moment où Ned appelle Peter Parker dans le labo et que les trois homonymes se retrouvent à se pointer du doigt pour savoir à qui il parle.

Crédits photo : Topito

13. Les silhouettes dans le ciel lors de l'explosion du multiverse

Pendant le final du film on voit un gros cratère se former dans le ciel avec des dizaines de personnages qui voudraient entrer dans le monde de Spider-Holland. Si on est à peu près certain de voir le Rhino et le Scorpion, des internautes sur Reddit ont déclaré avoir reconnu Black Cat, Kraven le chasseur et Le Gardien. Bon c’est évident qu’à ce moment là y’a plein d’easter eggs mais ça va beaucoup trop vite pour être certain.

14. L'arrivée de Miles Morales (une fois de plus) teasée ?

On sait que Miles Morales existe depuis Homecoming où Spider-Man rencontre Aaron Davis (Donald Glover) qui veut acheter des armes aux hommes de main du Vautour. Aaron Davis est un « méchant » de Spider-Man qui s’appelle le Rôdeur, et il est également l’oncle de Miles Morales. Lorsqu’il quitte Parker dans le premier film il dit « ces armes sont dangereuses, j’ai pas envie de les voir trainer dans les rues car j’ai un neveu qui habite dans le quartier ».

Ce qui nous amène à No way home où Electro dit à Spider-Garfield qu’il pensait qu’il était noir parce qu’il venait du Queens et aidait les gens. Ce après quoi il termine en disant « J’imagine qu’il y aura peut-être un jour un Spider-Man noir. » Comme on sait que dans le MCU rien n’est laissé au hasard ça pourrait être une introduction à l’arrivée du personnage. En attendant si vous voulez voir Morales en action vous pouvez remater ce chef d’oeuvre qu’est Spider-Man : New Generation.

15. La couverture de "People Magazine" avec Liz Toomes

Liz Toomes, premier crush de Peter Parker dans Homecoming et fille du Vautour peut être vue en une de « People Magazine » pendant la poursuite entre Spider-Man et Doctor Strange. On peut d’ailleurs lire sur la couverture qu’elle traite Spider-Man de menteur. Un petit clin d’oeil au premier film toujours sympatoche.

16. Le court passage sur le "Queensboro Bridge"

Au tout début du film Spider-Man se retrouve à fuir la foule avec MJ dans ses bras pour atterrir sur le Queensboro Bridge. Il y reste quelques secondes avant que MJ lui demande de ne pas la laisser seule sinon elle risque de tomber. Ça ne vous dit rien ? C’est sur ce pont très précisément que le Bouffon Vert fait tomber Mary Jane dans le tout premier film Spider-Man version Maguire. C’EST UN CLIN D’OEIL VOUS VOYEZ.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : King of Hearts

17. Le véritable nom de MJ

S’il faut attendre la fin de Homecoming pour savoir que le personnage joué par Zendaya s’appelle MJ on apprend juste qu’elle se nomme Michelle Jones. Cependant quand elle est interrogée au poste de police on entend pour la première fois son nom complet : Michelle Jones-Watson, ce qui est une fois de plus un clin d’oeil à la MJ « originale » qui s’appelle Mary-Jane Watson. Rien à voir avec le pote de Sherlock Holmes par contre.

18. Le "vrai" costume d'Electro

On sera tous à peu près d’accord pour dire qu’il y avait eu un gros craquage sur la version bleue déguelasse du design d’Electro dans Amazing Spider-Man 2 vu que ça ressemblait à un personnage d’avatar électrocuté. Mais le final de No Way Home rectifie tout ça en nous montrant un Jamie Fox vêtu d’un costume qui ressemble pour le coup bien plus au vrai design du personnage dans les comics. Et qui a plus de gueule.

19. Andrew Garfield qui s'appelle "Peter 3"

Pendant leur bataille commune contre les méchants, les Peter se donnent un numéro pour se reconnaitre quand ils se parlent, et au moment de choisir les deux autres se tournent vers Garfield qui dit d’un air un peu déçu « Ok, je prends Peter 3 ». Cela vient à la base de nombreux classements en ligne où les internautes donnaient leurs Spider-Man préférés et Garfield arrivait souvent dernier… Triste, mais du coup là c’est drôle.

20. La fin est inspirée d'un comics où Spider-man efface toutes traces de son existence

Le fait d’effacer tout souvenir de Peter Parker dans la mémoire des gens vient effectivement d’un comics dans lequel Peter Parker et Mary-Jane effacent tous les souvenirs de leur mariage pour ramener Tante May à la vie lors d’un pacte avec Mephisto (le diable dans l’univers Marvel). C’est triste ouais. Mais c’est qu’un comics, ça va aller.

Crédits photo : Topito

Bon et y’en a encore une tonne d’autres, comme l’étoile noire en LEGO détruite deux fois en trois films comme dans les Star Wars. Sinon vous pouvez aller voir le top des meilleurs films Spider-Man, mais du coup il manque celui-là dedans, il serait à quelle place pour vous ?

Sources : GamesRadar, Buzzfeed, WhatCulture, Insider.