Sur des vols long-courrier, chaque passager bénéficie en moyenne d’un peu moins d’un mètre carré (516 sièges pour une superficie totale de la cabine de 480m2 sur un A380 par exemple). En plus de serrer les fesses pendant le vol, on risque donc aussi de l’être un peu à notre place. Autant de bonnes raisons de prendre quelques dispositions avant de décoller histoire de passer un agréable vol (en notre compagnie).

1. Prenez l’avion le matin pour éviter les turbulences

Les turbulences sont comme vous : il ne faut pas trop leur en demander le matin. Plus le vol est tôt, moins vous risquez de vous embarquer dans des montagnes russes. Autre avantage, ces vols matinaux sont souvent les moins chers et accessoirement ceux qui ont le moins de risques de retard. Bref, suivez tous nos conseils pour prendre son billet d’avion.

2. Préférez le look zadiste aux fringues moulantes (promis on ne vous jugera pas)

Plus le vol est long, plus il est conseillé de porter des vêtements amples afin de laisser votre corps respirer. Et tant pis si vous flinguez au passage votre look en même temps que votre amour propre. Mieux vaut un coup de moins bien au moral, qu’une thrombose veineuse à 10 000 pieds. L’autre avantage du look zadiste tient dans la superposition de couches de vêtements, qui permet d’adapter sa tenue à la température changeante de la cabine. Les caprices de la clim offrant parfois des chocs climatiques particulièrement violents.

3. Ne faites pas n’importe quoi pour vous déboucher les oreilles

Le changement de pression dans la cabine des avions pendant les phases de décollage et d’atterrissage peuvent provoquer des gênes voire des douleurs au niveau des tympans. Contrairement à ce que font souvent les passagers, il ne faut surtout pas se pincer le nez et en expirant à fond afin de déboucher ses oreilles.

C’est en effet le meilleur moyen de se flinguer un tympan, voire les deux. Différentes méthodes (de Toynbee, de Valdalva) existent et vous éviteront de vous prendre la tête pendant vos prochains vols.

4. Emportez votre propre kit pour dormir

Même si les compagnies aériennes proposent à leurs passagers sur les vols long-courrier, des oreillers et autres masques pour dormir, mieux vaut emporter avec soi son propre matos. En effet, rien de pire que des Boules Quiès qui se barrent au moindre mouvement, ou un oreiller mal adapté à vos habitudes nocturnes. Mieux vaut les avoir tester avant de les utiliser en vol. Comparés à ceux mis à disposition dans l’avion, c’est le jour et la nuit !

Pour te faire oublier que ton voisin de siège est insupportable.

Posted by Topito Shopping on Wednesday, July 10, 2019

5. Prenez un anti-allergique si vous êtes allergique aux chats

Un conseil qui peut paraître bizarre à première vue, mais il semble que de plus en plus de passagers transportent leur chat avec eux en cabine. Et quand ils ne le font pas, leurs fringues sont souvent recouverts de poils de chat et autres substances allergisantes susceptibles de pourrir votre vol. Dès les premiers symptômes, n’hésitez pas à avaler un cacheton pour éviter de prendre cher.

6. Préférez les sièges à l’arrière de la cabine pour un meilleur service à bord

Non seulement les sièges à l’arrière sont les plus sûrs en cas d’accident (en théorie), mais selon le personnel de bord, ils permettent de bénéficier d’un meilleur service. En effet, la plupart des stocks de tout ce que peut réclamer un passager (oreiller, boisson, plaid…) se trouve dans la queue de l’avion. Vous aurez donc plus de chance d’être servi rapidement.

7. Gardez toujours un thermos avec vous

Il faudra évidemment le remplir après avoir passé la sécurité de l’aéroport, avec une boisson chaude que vous garderez ainsi sous la main pendant tout le vol, sans avoir à attendre qu’un membre du personnel de bord n’arrive à vous caser dans son planning. Autre avantage, le thermos est nettement plus pratique qu’un simple gobelet en plastique qui vous crame les doigts, voire vos guibolles, à la moindre turbulence !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Denae Bedard

8. Choisissez à coup sûr la file la plus rapide au contrôle de sécurité

Selon les personnels de bord, les files d’attente les plus à gauche sont souvent celles qui attirent le moins de passagers. En effet, la majorité d’entre-nous étant droitier, notre cerveau choisirait inconsciemment tout ce qui trouve à notre droite…

9. Ne choisissez pas un siège au milieu de l’appareil si vous détestez le poisson

En classe éco, les passagers n’ont souvent le choix qu’entre un plat avec du poulet et un autre à base de poisson. Sauf que les 3/4 préfèrent la volaille, obligeant les derniers servis à se coltiner ce qu’il reste : du poiscaille ! Et comme le service débute la plupart du temps de l’arrière et de l’avant de l’appareil, les passagers du milieu sont logiquement les dindons de la farce… Après, on a aussi les conseils pour choisir ton siège en avion.

10. Limitez les flatulences (par pitié)

Même s’il est tentant d’en lâcher une petite discrètement pendant le vol en se disant que ça ne sent rien, ou qu’au pire, personne ne saura jamais d’où vient cette odeur pestilentielle, il est préférable pour le bien commun, d’éviter les flatulences.

Pour cela, mangez lentement (l’air pénètre votre système digestif à chaque bouchée), faites quelques pas régulièrement pendant le vol, et évitez si possible les sodas, les produits gras ainsi que les produits laitiers.