Salut mes p’tites mains vertes. Si comme moi vous avez découvert les joies du jardinage sur balcon pendant le confinement vous devez probablement à l’heure actuelle vous posez cette question existentielle : qu’est-ce que je vais bien pouvoir foutre de mes plantes pendant que je le barre en vacances ? Vaste programme pour lequel je vais tenter modestement de vous venir en aide.

Ce qu'il faut faire avant de partir en vacances

1. Ne pas les laisser au soleil

L’emplacement de la plante doit être super stratégique ! Si ces petites choses frêles ont besoin de soleil , en cas de non arrosage quotidien il vaut mieux qu’elles soient peinardos à l’ombre sur le carrelage ou dans un endroit humide comme la salle de bain.

2. Faire un petit débrouissaillage au préalable

Pour que tes plantes respirent OKLM il vaut mieux couper toutes les parties un peu fanées ou abîmées qui vont de toutes façons finir par crever, ça permettra aux branches survivantes de mieux fleurir ou de rendre de plus gros fruits.

3. Option luxe : investir dans des pots avec des réservoirs à eau intégrés

Il faut compter au moins 20 balles, c’est pas non plus hors de prix mais à côté des vieux pots tout pétés en terre cuite volés dans la cour de ton immeuble, c’est déjà un peu plus élaboré. Tu peux aussi choper des jardinières, elles sont dotées d’un double fond ou l’eau stagne ce qui permet aux de se nourrir en fonction de leurs besoins.

4. Tapisser le fond de ton pot de billes d'argile

Si tu ne l’avais pas déjà fait c’est une étape incontournable qui va permettre de conserver l’humidité de tes plantes sur une plus longue durée.

5. Installer une feutrine de régulation hydrique

WOULA. Quand ça commence à parler feutrine de régulation hydrique, c’est que ça commence à devenir sérieux. Derrière ce nom très élaboré se cache en fait un procédé très simple. La feutrine est tout simplement un tapis en feutrine (mais nan SANS BLAGUE) que l’on dispose sous le pot de la plante et qui va conserver l’humidité et la redistribuer à la plante par capillarité (quand l’eau arrive par les racines). Bon tu peux aussi mettre une soucoupe de flotte sous chaque plante mais ce sera moins efficace sur la durée.

6. Fabriquer un petit paillage

Bon là, si vous êtes un super méga débutant, vous serez certainement moins aguerris pour ce genre d’installation maison. Le paillis sert à protéger les plantes, on l’installe donc à leurs pieds pour limiter notamment le développement des mauvaises herbes et l’évaporation. Il maintient ainsi l’humidité au sol et oermet de limiter les arrosages quand ça chauffe sévère. Globalement il peut être fait de plein de choses, des cailloux, des bouts de bois, des feuilles mortes, du compost (ce qui pourra en plus nourrir la terre en se décomposant). Seul truc à éviter : les résidus humides qui peuvent entraîner l’apparition de maladie (pour la plante hein).

Les arrosages en SYSTÈME D à mettre en place pendant les vacances pour full autonomie des familles

7. Planter une bouteille en plastique sans bouchon à l'envers dans le terreau

Même les non bricolos seront aptes à réaliser ce genre de prouesses folles. Pour cela il suffit de percer le cul de la bouteille (en lui demandant son accord en premier lieu) afin de créer un appel d’air, et de la planter sans son bouchon (ou avec un bouchon percé) dans le terreau.

8. Investir dans un cône d'arrosage en céramique

Le principe est exactement le même sauf que tu visses la bouteille sur le cône que tu plantes après dans le terreau. Ce sera un peu plus efficace pour que l’eau se diffuse en petite quantité mais sur une durée un tout petit peu plus longue.

9. Mettre en place un arrosage par capillarité

Pour ça il te faut un bidon de flotte (dont la taille peut varier selon le nombre de plantes et la durée de ton absence, mais plus c’est grand mieux c’est). Dedans, tu fous des sortes de rasta en tissus. Si tu as un vieux drap troué avec plein de tâches douteuses, c’est le moment de le recycler en le découpant en morceaux assez grands de telle façon que tu puisses les rouler sur eux-mêmes afin de former une mèche. Chaque mèche sera ainsi insérée dans le terreau d’une plante et à l’autre extrémité, dans le bidon de flotte. Pensez bien à surélever le bidon de flotte par rapport aux plantes. Pour info, ça fonctionne aussi avec du fil de laine.

10. Insérer de l'eau gélifiée

Clairement le truc le plus pratique à avoir sous la main. Présentée comme son nom l’indique sous forme de gel que tu insères dans le terreau. Le gel se transforme en eau au contact des micro-organismes et devrait faire tenir ta plante un petit mois sur cet arrosage de fortune.

11. Harceler tes voisins pour qu'ils viennent arroser tous les jours chez toi

Rien de tel qu’un bon vieil arrosage classique. Et puis tu pourras toujours laisser traîner un billet de 50e pour voir si tes voisins te volent ou non.

12. N'investir que dans les plantes grasses qui n'ont pas besoin de lumière, pas besoin d'eau, pas besoin de terre

Sinon en vrai le joli dessin de fleur que t’a offert ta nièce, ça fera l’affaire hein.

Il ne te reste plus qu’à faire le plein d’accessoires utiles pour un jardinage intérieur optimal. Si au contraire tu détestes les plantes et que tu espères qu’elles seront toutes cannées à ton retour de vacances, pas de panique ! Nous avons aussi pour toi les meilleures astuces pour bien butter sa plante.

Sources : Marie-Claire, Mon Jardin ma maison, L’internaute