On vit avec les plantes – ou plutôt les plantes meurent avec nous. On les accueille à bras ouverts dans notre appartement, on les cajole, on s’occupe d’elles, on leur parle, on leur passe de la musique classique et elle, que font-elles ? Elles s’empressent de crever comme des merdes, la bouche ouverte, en mettant des feuilles noircies partout et en s’affaissant sur elles-mêmes. Et bah vous savez quoi ? Moi je m’en fous. Je ne cherche plus à les préserver, ces plantes de merde, je cherche à ce qu’elles crèvent, un point c’est tout. Certains diront « rageux », d’autres diront « nazi », d’autres encore diront « oh bah celui-là, il a pas la main verte » et ils auront raison mais je m’en fous car l’holocauste des plantes d’intérieur est en marche.

1. Lui parler énormément en lui racontant des trucs pas intéressants

Les plantes sont sensibles aux bonne vibes (surtout les plantes hippies). Inutile de lui mettre du terreau, de l’exposer à la lumière et de l’arroser : le mieux est encore de raconter à ta plante l’intégralité de ta journée en n’omettant aucun détail, pas même le moment où tu as eu beaucoup de mal à suivre la présentation de 6 heures réalisée par Berlando sur le header bidding. Normalement, ta plante ne survivra pas.

2. L'écouter et, tant qu'elle ne dit rien, ne pas l'arroser

Parce que la communication entre les êtres est la pierre angulaire de toute relation sociale réussie, met en place un jeu avec ta plante : tant qu’elle n’acceptera pas de communiquer avec toi, tu te refuseras à l’arroser. On verra bien combien de temps elle tient, la petite salope.

3. Lui mettre une ombrelle pour qu'elle ne prenne pas de coup de soleil

Tu aimes ta plante et c’est d’un bien mauvais oeil que tu la verrais cramer à grands coups d’UVA et d’UVB ? La solution est toute simple : aussitôt qu’il y a un peu de soleil, mets-la à l’ombre ou couvre-la d’une ombrelle ou MIEUX, badigeonne-la de crème solaire bien couvrante. Son espérance de vie n’en sera que renforcée.

4. S'en occuper au feeling, sans chercher à obtenir de conseils de professionnels qui brideraient son avenir

Dans « ta plante », il y a « ta ». Pas « leur ». « Ta ». Donc c’est à toi de prendre soin de ta plante, pas à ces messieurs savants de chez Truffaut qui veulent distiller leurs conseils uniquement pour se faire mousser. Les plantes, c’est comme les gosses, ça s’entretient au feeling, pas besoin d’en savoir plus sur leurs goûts et leurs aspirations et si jamais elle est pas contente elle a qu’à crever la conne.

5. Dormir avec elle

En la recouvrant bien de toute la couette tandis que ton corps s’enroule délicatement autour de son petit trontronc et que ses titiges s’entremêlent entre ton corps et les draps. Au moins, elle aura eu une belle fin, dans l’amour et le plaisir.

6. Demander à ton chat de s'en occuper pendant les vacances

Parce que ton chat est un type serviable et bien élevé et qu’il n’y a aucune raison pour qu’il oublie de lui donner sa petite ration d’eau hebdomadaire – le hic, évidemment, c’est que comme personne n’est chargé de s’occuper de ton chat et que ton chat ne sait pas de lui-même où trouver de l’eau et de la nourriture, il y a fort à parier qu’il meure avant même ta plante, laquelle se trouvera fort dépourvue quand la mort sera venue.

7. Lui dire qu'on préfère la plante d'à côté

Les plantes sont sensibles. Pas plus tard que la semaine dernière, j’étais dans le bus avec deux plantes qui ne cessaient de se chamailler à propos d’un arbuste et j’ai cru comprendre que l’arbuste en question préférait la plante de gauche à la plante de droite qu’il trouvait moins jolie et alors la plante de droite s’est mise à pleurer à chaudes larmes avant de descendre à Montparnasse, de grimper en haut de la tour et de sauter. Vous voyez ce que je veux dire.

8. L'arroser avec de la vodka

En hommage aux plus grands écrivains russes, cela va de soi. Quitte à ne pas survivre, ta plante passera un authentique bon moment au cours duquel elle aura l’impression de toucher du doigt les immenses vérités du monde végétal et s’empressera de les écrire sur un bout de carnet avant de mourir mais, manque de pot, elle se rendra compte que n’étant ni capable de parler, ni d’écrire, ni de se déplacer et qu’en l’absence de carnet à portée elle emportera dans la tombe les secrets millénaires qu’elle viendra de découvrir.

9. Lui faire des "check" pour lui dire bonjour

Chaque jour un peu plus fort. Une variante consiste aussi à lui mettre un sac sur la tête et de l’appeler « mon petit punching ball ». Mais les amitiés viriles, y a que ça de vrai, on ne va pas se mentir.

10. Lui donner de la bouffe plutôt que de l'eau

Des croquettes, par exemple. Il paraît qu’elles adorent ça, les plantes, les croquettes.

Vous aussi quand vous écoutez la chanson Ambalaba de Maxime le Forestier, vous entendez « en bas, là-bas » et vous vous demandez ce qu’il peut bien y avoir d’intéressant en bas, là-bas ?

Et jette donc un œil à notre sélection de plantes originales à foutre dans ta chambre.