Nous y voilà, ou plutôt vous y voilà. Vous avez enfin décidé de laisser votre vie morne et pathétique de loser derrière vous et de devenir un gagnant. Longtemps vous avez pensé être le Harry Potter du livre de votre vie alors que vous n’étiez que la saloperie de rat de Ron Weasley. Mais c’est terminé, grâce à ce top vous allez avoir toutes les clés pour être un vrai patron de start-up et devenir quelqu’un d’important. Afin d’avancer ensemble je vais vous appeler Daniel, et comme je suis un patron de start-up cool je vais vous le dire, Daniel c’est tout pourri, je vais donc vous appeler Dan. Vous avez vu comment je vous parle comme une merde depuis le début du top ? Bientôt vous pourrez le faire également et inspirer le respect et l’admiration chez les autres.

1. Trouvez un concept solide pour votre start-up

Les nouvelles idées sont rares, la plupart des bonnes idées ont déjà été prises d’ailleurs, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à voler l’idée d’un autre et la produire plus vite que lui. La loi du marché c’est d’arriver le premier sur un concept, et ensuite de l’améliorer. L’idée que vous aurez volé sera probablement nulle mais ce n’est pas grave : vous allez passer votre temps à rabaisser celles des autres pour valoriser la votre : l’échec des autres sera votre ascenseur vers le sommet. Vous avez vu j’ai utilisé deux fois les deux points « : » dans la même phrase, parce que je suis le boss et j’en ai rien à foutre des règles.

2. Montez une équipe parfaite : privilégiez les stagiaires et les alternants

Vous imaginez bien que le principe d’être patron de start-up c’est d’en foutre le moins possible, vous allez donc avoir besoin d’employés. Mais qui dit employés dit salaires et charges et ça c’est chiant. Engagez les bonnes personnes en tant que managers, de vrais gagnants, et pour le reste partez sur du stagiaire et de l’alternant, c’est malléable et on peut leur faire faire les tâches les plus chiantes en utilisant la phrase « nan mais on passe tous par là ».

3. Ne recrutez que de gagnants (ou des gens facilement impressionnables)

Pour mener votre projet à bien et surtout rapidement il va vous falloir des gens motivés. Et qu’est-ce qui motive le mieux les gens ? Une ambiance de merde et un sentiment omniprésent de licenciement si le travail est mal fait. En poussant les gens à faire des heures supplémentaires non payées vous obtiendrez le meilleur d’eux-mêmes et ils vous respecteront pour ça. Et pourquoi ils ne partiront pas ? Parce que vous aurez aménagé convenablement les bureaux.

4. Aménagez l'espace de travail pour créer un confort qui boost la productivité

Vos esclaves employés vont travailler de longues heures afin de vous en foutre plein les poches, c’est pourquoi vous devez leur renvoyer l’ascenseur. C’est chiant mais c’est comme ça, et finalement c’est assez simple. Installez une fontaine à eau dans les bureaux, investissez dans un baby-foot d’occasion (même s’il est cabossé on s’en fout) et mettez une console de jeu à disposition. N’installez pas tout d’un coup malheureux, ça doit venir petit à petit, sinon ils vont commencer à se comporter comme des enfants gâtés.

5. Donnez des surnoms à votre équipe

Pourquoi vous croyez que je vous appelle Dan ? Parce que c’est cool, c’est jeune et ça créé un lien d’intimité entre nous alors que j’en ai globalement rien à foutre de vous. Si vous appelez votre équipe par des surnoms ils comprendront que vous êtes leur pote, c’est pour ça également que lorsque vous utiliserez leur véritable prénom ils comprendront instantanément la différence.

Exemple :

– Pat, venez dans mon bureau ! (L’employé s’attend à faire une partie de ping-pong et partager un moment privilégié avec vous.)

– Patrick, venez dans mon bureau ! (L’employé sait qu’il a fait une connerie et s’attend à être insulté et licencié.)

En plus les surnoms peuvent vous sauver la mise si vous décidez de ne pas retenir les prénoms de votre équipe, à ce moment là appelez tout le monde par un surnom affectif comme « cafetière » ou « agrafeuse ».

6. Mettez les gens en compétition avec un système de prime

En fixant des objectifs à votre équipe avec des gains à la prime vous verrez que tout le monde commencera à se motiver davantage. Mais ce n’est pas suffisant, il est capital de monter les gens les uns contre les autres en faisant croire qu’ils s’insultent tous dans leur dos. Exemple :

– Dis donc Didier, Catherine m’a dit que tu étais tellement con que tu cachais tes propres oeufs de pâques. Si j’étais toi j’essaierai de gagner la prime en remplissant mes objectifs plus vite qu’elle, car elle est bien partie pour gagner et ça lui donnerait raison…

Diviser pour mieux régner, c’est la base du management, sinon ils commencent à trop parler et bien s’entendre et avant même que vous n’ayez eu le temps de péter ça parle déjà syndicat et augmentation.

7. Faites vous mousser sur Linkedin, c'est fait pour ça

Linkedin est un enfer sur Terre, c’est bien connu. Mais pas pour vous qui faites partie de la haute société, l’outil a été créé pour que vous et les autres patrons puissiez enfin vous faire mousser. Si vos employés vous adorent et ne tarissent pas d’éloges sur vous il faut que le reste du monde le sache. N’hésitez pas à donner des leçons sur le réseau social et montrer à quel point vous êtes un mentor et un chef d’équipe de qualité. N’hésitez pas à payer pour sponsoriser votre message, ce sera ça de moins qui ira dans la poche des prolos qui bossent pour vous.

8. Ne ménagez pas le Team Building (à moindre coût)

Vous pensez vraiment que vous pouvez traiter votre équipe comme de la merde tout le temps sans jamais lui donner un os à ronger ? Sacré Daniel, y’en a pas deux comme vous, qu’est-ce que vous êtes con c’est pas possible. C’est évidemment faux, il faut aussi passer par des étapes plus chiantes comme le team building. Si votre boite à fait un bon chiffre vous pouvez emmener tout le monde passer une journée ou même une nuit quelque part. Attention aux voyages trop loin où aux activités comme le quad, les massages ou ce genre de choses : ça coûte une couille et vous tenez à vos couilles. Un bon repas à Buffalo Grill (plat / dessert, ils payent leur boisson faut pas déconner) et une session de tir à l’arc sur le parking de la boite et c’est plié.

9. Venez au bureau à des heures irrégulières et écrivez à vos employés à des heures indécentes

Le message urgent envoyé à 22h depuis la terrasse de votre loft doit absolument être écrit sur un ton sec sinon vos employés ne le prendront pas au sérieux. C’est plus ou moins illégal de demander des trucs en dehors des horaires de travail mais pas grave, vous êtes au-dessus des lois. Pour votre présence au bureau venez de façon irrégulière, afin que vous puissiez passer des jours sans venir mais que vos employés restent dans l’attente d’une venue inattendue et n’en profitent pas pour rien foutre.

10. Faites des points avec vos employés pour parler de vous

Vous pouvez organiser ces meetings quand vous avez un petit coup de mou, comme après un mauvais placement en bourse ou parce que votre compagnon / compagne vous a largué parce que vous n’êtes qu’une merde humaine. Profitez de ces instants pour parler de vous à l’un de vos employés, vous n’avez même pas besoin de raconter la vérité, montrez seulement à quel point votre vie est meilleure que la sienne et rabaissez le pour gonfler votre égo.

Et sinon vous pouvez aller voir les meilleurs memes sur les boss et les pires boss du monde du travail, un top dans lequel vous devez rêver de trouver votre place. Et n’oubliez pas, mieux vaut être un bel enculé en enfer que d’être une merde au paradis, ou un truc du genre.