La cancel culture a pas mal fait polémique ces derniers temps lorsqu’elle a touché de grosses stars très appréciées comme l’auteure d’Harry Potter, J. K. Rowling, qui a tenu des propos complètement transphobes. Pour certains, il faudrait distinguer la personne de son travail artistique alors que pour d’autres, il faudrait boycotter la personne concernée et ses œuvres. Toujours est-il que certaines personnes ont été victimes d’un blacklistage totalement injuste, contrairement à d’autres qui le méritaient amplement.

1. Peter Norman

L’athlète australien a été complètement mis de côté par les associations sportives après avoir porté, sur le podium du 200m des J.O. de Mexico, en 1968, un badge en soutien aux deux athlètes noirs qui ont levé leur poing ganté lors de la cérémonie. Il était pourtant l’un des plus grands espoirs sportifs de l’Australie, mais a été complètement bashé pour son engagement personnel.

2. Ashley Judd

En 1998, alors que l’actrice devait apparaître dans la trilogie du Seigneur des anneaux, le producteur Harvey Weinstein a fait en sorte de la mettre sur une liste noire pour avoir refusé ses avances sexuelles un an plus tôt. Suite a ça, la carrière de l’actrice a clairement connu un déclin. Elle a été l’une des premières femmes à briser le silence quant aux agissements de Weinstein et c’est terrible de se dire que cet immonde personnage aura réussi à foutre un sacré coup à sa carrière.

3. Amanda Bynes

L’arrêt de la carrière de l’actrice de Ce dont rêvent les filles vient de ses problèmes de santé mentale qui lui ont collé une mauvaise image à la peau. En 2013, elle a d’ailleurs été hospitalisée contre sa volonté pour suspicion de troubles mentaux. Aujourd’hui, elle est encore sous la tutelle de ses parents pour schizophrénie et addiction aux drogues.

4. Howard Dean

La carrière du politique Howard Dean a été très entachée par son cri de déception lors des résultats de l’investiture démocrate de l’Iowa en 2004. Son cri a rapidement fait de tour des médias grâce à internet et les américains ont considéré qu’il n’était pas apte à être président à cause de cela.

5. Corey Feldman

En août 2011, un an après le décès de son ami Corey Haim, Corey Feldman dénonce les actes pédophiles dont les deux jeunes hommes ont été victimes à Hollywood pendant leur adolescence. L’acteur qui a joué dans Gremlins et Les Goonies, n’a pourtant pas été écouté et a été mis de côté. C’est seulement en 2017, avec l’affaire d’Harvey Weinstein, qu’il a enfin pu témoigner précisément. La police aurait d’ailleurs « retrouvé » des preuves de ces accusations alors qu’elle niait en avoir jusqu’alors.

6. Rebecca Black

La chanteuse américaine a été victime d’un véritable harcèlement en 2011 lorsqu’elle a sorti sa chanson Friday. Elle a été la cible de nombreuses moqueries et sa chanson a été considérée comme « la pire chanson de tous les temps ». Cela a beaucoup nui à la suite de sa carrière alors qu’elle n’avait que 13 ans.

7. Hayden Christensen

L’acteur américain a été victime de l’échec du film Jumper, dans lequel il jouait David Rice, et des mauvaises décisions prises par les producteurs, réalisateurs et auteurs des projets pour lesquels il travaillait. Ces déroutes commerciales ont beaucoup compromis la position d’Hayden Christensen à Hollywood et à partir des années 2010, l’acteur a été relégué au second plan. Heureusement, il a pu faire un vrai retour dans le cinéma avec Star Wars en 2021.

8. Winona Ryder

L’actrice américaine a extrêmement souffert de sa mauvaise réputation dans les médias après avoir été arrêtée pour vol à l’étalage en 2001. Elle était à cette époque en dépression. Elle faisait également de l’anxiété et était addict aux analgésiques. Suite à cela, presque aucune compagnie de garantie ne voulait assurer l’actrice. Elle méritait d’être condamnée pour ce délit mais sa mise de côté pendant des années était clairement très injuste.

Si certaines stars ne méritent pas la cancel culture qu’elles ont subies, d’autres, au contraire, l’ont un peu cherché comme ces stars bannies de Twitter.

Source : Buzzfeed.